Réforme des APL : les gestionnaires HLM inquiets pour les occupants et leur développement
Une résidence sociale dédiée aux jeunes à Neuville-sur-Oise (Oise). - © ©Ljubisa Danilovic

Réforme des APL : les gestionnaires HLM inquiets pour les occupants et leur développement

Cyril Peter |  le 07/06/2021  |  France HLMAPL

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
France
HLM
APL
Valider

La réforme de contemporanéité de l’aide personnalisée au logement (APL) a entraîné « une baisse généralisée » du montant versé entre avril 2020 et avril 2021, ainsi qu'un recul du nombre d'allocataires. De quoi bouleverser le financement de nouveaux logements ?

Les gestionnaires HLM inquiets pour leurs locataires... La réforme de contemporanéité des aides personnalisées au logement (APL) a entraîné « une baisse généralisée » de 7 % du montant versé entre avril 2020 et avril 2021, passant de 264,84 € à 246,93 €, assure l’Union professionnelle du logement accompagné, dans un communiqué daté du 7 juin.

Sondage à l’appui, l’Unafo, qui fédère 154 acteurs gérant près de 140 000 logements, tire la sonnette d’alarme pour les résidences jeunes, « les plus impactées » du parc social. La baisse des APL est en moyenne de 10 % sur un an, soit 25 euros par mois en moins. Dans les résidences sociales, le montant mensuel a baissé de 5 %. Dans les pensions de familles et résidences accueil, la baisse moyenne est de 4 %.

Seuls les allocataires logeant dans des foyers de travailleurs migrants n’ont pas vu leurs APL diminuer. Le montant moyen est stable sur un an.

Autre alerte de l’Unafo : le recul du nombre d’allocataires, dans tous les types de logements. Des résidences jeunes, où il est passé de 60 % à 51 %, aux résidences sociales, où le pourcentage d’allocataires s’élève à 46 %, contre 50 % il y a un an.

Sur le même sujet La réforme des APL rapportera deux fois moins que prévu à l'Etat

Le financement des HLM à construire

Alors que le risque d’augmentation d’impayés plane sur fond de crise sanitaire, la réforme de cette aide, qui garantit en partie la solvabilité des locataires, et donc indirectement le financement des HLM à construire, pèse sur l’organisation interne des gestionnaires. « Les réactualisations des montants des APL et le suivi plus fréquent de l’évolution des situations entrainent une hausse des besoins en gestion pour leurs services », écrit l’organisme, qui ne donne aucun chiffre.

L’Unafo critique en outre une réforme qui n’a pour objectif que de réaliser des économies, privant de cette aide des « jeunes en emploi stable mais aussi les bénéficiaires ayant eu peu d’activité ou un travail à temps partiel ».

Initialement prévue en 2020, la réforme dite « des APL en temps réel » avait été décalée en raison de la pandémie. L’aide est calculée, depuis le 1er janvier dernier, tous les trois mois sur les ressources des douze derniers mois et non plus sur les revenus perçus deux ans plus tôt. Le premier versement de l’APL contemporaine a été reçu par les gestionnaires pour le compte de leurs occupants le 25 janvier dernier.

Commentaires

Réforme des APL : les gestionnaires HLM inquiets pour les occupants et leur développement

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil