En direct

Refonte du centre après l’ouverture des deux ponts

ELISABETH GILLION |  le 02/12/2011  |  OiseFrance entièreNordCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Oise
France entière
Nord
Collectivités locales
Valider
Compiègne -

Ville effilée entre la forêt et l’Oise, Compiègne s’est développée depuis quarante ans d’un seul côté de la rivière, en s’étirant vers le sud. Grâce à l’ouverture d’un troisième pont urbain et de la rocade fin septembre, l’agglomération va enfin rééquilibrer la donne. Le nouveau quartier tertiaire de la « ZAC des Deux rives », au pied du Pont Neuf, va marier les deux rives. Un nouveau plan de circulation va faire de la place aux bus et aux cyclistes. L’agglomération veut également élargir le centre, le densifier, le rendre plus attractif. Plusieurs quartiers doivent être restructurés.

Un circuit « ville d’art »

Selon les services de l’Agglomération de la région de Compiègne (ARC), les projets publics et privés génèrent une centaine de millions de travaux. L’ARC engage l’aménagement des berges et l’élargissement des voiries. Côté Margny, le nouveau PLU transforme des délaissés de la SNCF en terrains constructibles ; les entrepôts devraient à terme abriter des logements. La zone résidentielle de Margny-la-Ville (ex-site SIK) va s’achever par une dernière tranche d’habitat mixte près de l’Oise. En aval, La Prairie doit s’étendre pour compter jusqu’à 300 logements, plus des équipements publics. Au pied du Pont Neuf, le siège de Brézillon est en cours, la sélection des groupements promoteurs-architectes est imminente. Ils se partageront trois îlots de 26 000 m 2 de bureaux, un hôtel, des appartements et des boutiques en rez-de-chaussée ainsi que 583 places de parking souterrain.
En face, l’université va réhabiliter ses bâtiments. Compiègne entend créer un circuit « ville d’art », en valorisant neuf places face aux monuments historiques, en étendant la zone piétonne et en modernisant le musée. Le groupe Rhapsody va engager 3 200 m 2 de surfaces commerciales couvertes d’ici à la fin 2013.
En 2012, le départ du dernier régiment libère 45 000 m 2 près du palais, dans le centre historique ; ce dernier pourra être repensé en continu, depuis la forêt jusqu’à l’Oise, en passant par le palais et les artères commerçantes. Reste à trouver une solution pour reconvertir les écuries royales. Une étude de conception globale doit être lancée par l’ARC.
Enfin, le vieux pont de Solférino devra être rehaussé pour atteindre le grand gabarit des barges empruntant Seine-Nord (projet hors chiffrage).

PHOTO - 604866.BR.jpg
PHOTO - 604866.BR.jpg - © Ch. Tellier / agglo Compiègne

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur