En direct

Réfection de sol sans décapage mécanique

FRANCOIS SAGOT |  le 05/12/1997  |  FormationTravaux publicsRénovation

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE - 4867 - REHABILITATION
  2. Panne historique du moteur principal du bâtiment
  3. Climatisation Un «plafond rayonnant froid» pour une tour de bureaux
  4. Structure Un entrepôt transformé en logements
  5. Structure Renforcement de poutres et de poteaux
  6. Structure Rehausse de bureaux par pieux battus
  7. Structure Surélévation de bâtiments HLM
  8. Fondations Le «soil crete» au secours d'un musée
  9. Electricité Sécurité pour la salle des marchés du Crédit lyonnais
  10. Sols textile Décor personnalisé
  11. Bétons Un chantier très diffus
  12. Aménagement intérieur Un bâtiment militaire devient musée
  13. Démarche séquentielle : nouvelle distribution des cartes
  14. Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons
  15. Isolation par l'extérieur pour rénover des logements
  16. Une vêture avec enduit mince sur isolant
  17. Des échanges informatisés pour une opération HLM
  18. Un faux plafond à grandes trames
  19. Mise en sécurité des installations électriques
  20. Des règles de sécurité à respecter
  21. Organisation : la réhabilitation d'une copropriété complexe
  22. Rénover les terrasses en aidant à la gestion de l'eau
  23. Réfection de sol sans décapage mécanique
  24. Sommaire dossier
  25. Une croissance sans enthousiasme
  26. REHABILITATION Les aides dans le parc privé
  27. Façade Restauration à l'identique de la « Maison radieuse »
  28. Transformation d'une usine en collège
  29. Création d'un étage léger pour un cinéma converti en hôtel
  30. Reprise en sous-oeuvre sur deux niveaux de sous-sol
  31. Le Grand-Quevilly : six tours de quinze étages des années 70 totalement «relookées »
  32. INFORMATIQUE Un outil d'évaluation pour la réhabilitation
  33. Un hôtel trois étoiles climatisé au gaz
  34. Protections d'urgence provisoires contre le saturnisme
  35. Remplacer les canalisations en plomb
  36. Reconstruire à l'identique un moulin brûlé
  37. Mise en sécurité électrique pour des immeubles HLM
  38. REHABILITATION La mise en sécurité des installations électriques
  39. Des solutions pour renforcer les structures existantes
  40. LOUIS-MARIE MICHON, ingénieur principal de l'entreprise Pradeau & Morin (Fougerolle) « Il faut identifier les descentes de charges »
  41. JEROME STUBLER, directeur technique du groupe Freyssinet « Nous sommes des dermatologues du béton»
  42. PETER TERRELL, gérant de l'ingénierie Terrell Rooke Associés « Il faut maîtriser les déformations »
  43. Des fibres de carbone pour renforcer les structures
  44. Renforcement d'un plancher en site occupé
  45. Transformation d'un hangar en béton armé
  46. Un plancher en bois composite
  47. Des planchers mixtes connectés
  48. Les bacs collaborants acier-béton
  49. Menuiserie Escalier repliable
  50. Vichy Centre de séjour
  51. Transformations à petits prix
  52. Détection précoce de la corrosion
  53. Un connecteur de planchers mixtes bois béton
  54. Sauvegarder les premiers ouvrages en béton
  55. Les architectes à l'honneur
  56. « Un contexte porteur pour la qualité architecturale des réhabilitations »
  57. NIMES Place des Esclafidous
  58. PARIS-20e Rues Alexandre- Dumas et de Terre-Neuve
  59. AULNAY-SOUS-BOIS Cité des Merisiers
  60. PARIS-16e Rue Félicien-David
  61. LE BLANC-MESNIL Cité du 212
  62. TOULOUSE Cité universitaire Daniel-Faucher
  63. BAYONNE Rues d'Espagne et Lagréou
  64. PARIS-19e Rue de Crimée

-Grâce à une armature rapportée et à des chevilles d'ancrage noyées dans une résine, un nouveau revêtement de sol est appliqué.

Une partie des sous sols de l'hôpital Jacques-Coeur de Bourges vient d'être rénové par un procédé original qui ne nécessite pas de décapage mécanique. En effet, il était difficile de procéder à un grenaillage ou à un rabotage classique qui auraient généré de la poussière et du bruit tout en interrompant le fonctionnement du service.

Le revêtement de sol existant, de type filmogène et d'une épaisseur de 500 microns, est réalisé sur le dallage béton. Il a été endommagé au fil du temps par des chariots filoguidés.

Le procédé Resiplot mis en oeuvre a été développé conjointement par la société Sika et l'école des mines d'Alès (1), qui ont signé, à l'occasion du salon Batimat 97, un accord de commercialisation.

La mise en oeuvre comporte trois étapes. Dans un premier temps, le tissu de verre ajouré est déroulé sur le sol avec un recouvrement de 10 cm entre lés. Ensuite, des perforations sont réalisées tous les 40 cm dans le béton, pour y placer des chevilles spéciales en plastique. L'opération est exécutée à l'aide d'un perforateur muni d'un aspirateur. L'ensemble est recouvert par une résine époxydique, sans solvant : Sikafloor 94 F. Ce produit autonivelant pénètre dans les plots et crée une liaison chimique, comme pour des ancrages. Le tout n'excède pas une épaisseur de 2,5 mm et nécessite un temps de séchage de 5 heures, à une température de 30 °C. « C'est pourquoi, explique Christophe Badgi de Sika, les travaux ont été exécutés de 21 h à 5 h du matin, à raison de 60 à 70 m2 par jour. Ils ont nécessité un chauffage d'appoint pour accélérer la prise. »

Le soir suivant, le revêtement final est appliqué : il s'agit d'un produit autolissant époxydique coloré, d'une épaisseur de 3 mm. Selon Christophe Badgi, « tout type de revêtement est envisageable, tel que du carrelage ou des dalles PVC. Il faut toutefois vérifier la compatibilité ».

Le revêtement sol et sa couche de préparation reviennent à environ 350 à 400 francs HT du mètre carré, fourniture et pose comprise. Au total, 1 500 m2 ont été traités par ce procédé.

(1) Le système Resiplot a été développé par Marc Combe qui a déposé un brevet et créé l'entreprise Artec.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : hôpital de Bourges.

Entreprise : Berry Peintures.

Bureau de contrôle : Socotec.

Les travaux ont été réalisés de nuit pour minimiser la gêne du service. Ils n'ont généré ni poussière ni bruit.

Commentaires

Réfection de sol sans décapage mécanique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX