Entreprises de BTP

Recycler 70% des déchets de chantier, la France peut-elle y arriver ?

Mots clés : Gestion des chantiers - Gestion des déchets

Avec 4,9% en 2011 la France est encore loin d’atteindre ses objectifs. L’étape préalable de la quantification commence à peine.

 

La directive européenne sur les déchets 2008/98/CE, traduite en droit français par une ordonnance datant de décembre 2010, fixe un objectif de 70 % de recyclage des déchets de construction et de déconstruction à l’horizon 2020. On en est encore loin. « Nous estimons le poids total des déchets à 560 millions de tonnes, dont 463 millions sont réutilisables. Nous en avons traité 23 millions en 2011 », compte Christian Piketty, en charge des déchets de chantier au sein de l’Union des producteurs de granulats (UNPG). 4,9% donc, bien loin de l’objectif fixé et de ce que font déjà les Anglais qui revendiquent un taux de recyclage de 25%. « Tout dépend de ce que l’on prend en compte. Les chiffres que je cite ne concernent que les déchets issus de la construction et de la démolition des bâtiments. Les Britanniques, eux, y intègrent les croûtes d’enrobés et les déblais, beaucoup plus faciles à recycler ».

L’objectif d’un taux de recyclage de 70% s’appuie sur quelle base ? Tous les déchets produits ou simplement ceux recyclables ? Uniquement les déchets issus du bâtiment ou aussi ceux de la route et des terrassements ? Le flou entoure encore les définitions, d’où le besoin d’une méthode de référence pour clarifier l’objectif. Tout le monde doit compter la même chose et de la même manière. C’est ce que le réseau des CERC (Cellules Economiques Régionales de la Construction) est en train de mettre en place. « Nous avons mis au point une méthode d’étude permettant de quantifier et de caractériser les flux et le volume des déchets à l’échelle départementale », annonce Laurence Herbeaux, tête de réseau des CERC, qui prend en compte non seulement les déchets de béton mais aussi les terres et les enrobés.

Le Rhône et la Loire ont servi de pilotes pour établir cette procédure qui est maintenant à la disposition de tous les départements. Ils vont en avoir besoin : le « Plan de gestion des déchets du BTP », instauré par le décret 2011-828 du juillet 2011, leur donne jusqu’à 2013 pour quantifier leurs déchets et recenser leurs capacités de traitement. On sait déjà que celles-ci sont inégalement réparties sur le territoire : l’Ile-de-France, le Nord et la région lyonnaise sont bien pourvues en plateformes de recyclage quand la Normandie, la Bretagne ou les Pays de Loire en manquent cruellement (voir carte ci-contre). Or il ne pourra pas y avoir de transfert de l’un vers l’autre car la faible valeur du produit issu du recyclage (une grave pour fond de forme) en fait une cargaison d’environ 300 euros qu’il n’est pas rentable de transporter sur une longue distance. Non seulement il faudra recycler 70% des déchets issus du BTP, mais il faudra le faire partout à une échelle locale.

 

 

 

 

 

Focus

Christophe Jozon Président de la commission recyclage de l’UNPG : « La voie est ouverte pour le recyclage dans la fabrication des bétons »

« Les granulats recyclés et artificiels sont déjà largement utilisés dans la route comme remblais, en couches de forme, ou en couches de fondation. Nous devons amplifier le mouvement en continuant à développer ces usages. La rentabilité de ces activités n’est pas toujours au rendez-vous et nous devons être attentifs à la consolidation du modèle économique des industriels qui investissent dans le recyclage. Cependant, grâce au développement de la déconstruction sélective, l’augmentation de la qualité et de la quantité du gisement disponible ouvre la voie à l’utilisation des granulats recyclés pour la fabrication de bétons. Les normes techniques intègrent maintenant ces dispositions. Il faut donc étudier ces nouvelles possibilités. C’est l’objet du Projet National Recybéton dans lequel l’Union des producteurs de granulats sera un partenaire ».

 Lire notre article sur Recybéton

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X