En direct

Recyclage des déchets : le BTP dans les clous de la directive européenne
La plateforme de recyclage de Perrier TP, située à Moins (69), traite entre 200 000 et 300 000 tonnes de matériaux par an - © © UNPG

Recyclage des déchets : le BTP dans les clous de la directive européenne

Emmanuelle N’Haux (Bureau de Lyon du Moniteur) |  le 18/09/2013  |  EnvironnementDéchetsRéglementationFrance entièreSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux
Environnement
Déchets
Réglementation
France entière
Santé
Technique
Valider

A la veille de la Conférence environnementale, l’Union nationale des producteurs de granulats publie les résultats d’une enquête menée en Rhône-Alpes sur le recyclage des déchets du BTP.

Réalisée par la Cellule économique Rhône-Alpes (CERA), avec l’appui de l’ensemble des acteurs locaux du secteur, l’étude sur le recyclage des déchets du BTP montre que l’objectif de 70% de recyclage d’ici 2020 est en passe d’être atteint. « A l’échelle de la région Rhône-Alpes, le taux de valorisation des déchets se situe entre 60 à 62% », précise Stéphanie Pépin, chargée d’études économiques et statistiques au CERA.

Autre enseignement de l’étude : le quart des besoins du secteur de la construction est aujourd’hui couvert par les matériaux recyclés. « Ce résultat nous montre que le recyclage est un complément d’accès à la ressource », souligne Christophe Jozon, président de la Commission granulats de recyclage au sein de l’UNPG.

Bien sûr, l’organisation professionnelle plaide pour que les acteurs du recyclage, carrières en tête, fassent mieux. « Il faut inciter les sites que ne participent pas à la valorisation des déchets de le faire, insiste Michel Zablocki, président de la commission recyclage Rhône-Alpes. C’est une activité complémentaire pour les carrières ».

A l’échelon national, le gisement des déchets du BTP représente 250 millions de tonnes par an issus des opérations de déconstruction de bâtiments ou d’ouvrages de travaux publics. « Plus de 60% de ces déchets sont aujourd’hui valorisés au sens de la directive européenne. Il convient d’ajouter 20% de déchets valorisés directement sur les chantiers, sans passage une installation, et 15% qui partent des installations de type décharge de classe 1 et 2. Restent 5% de déchets, soit 12,5 millions de tonnes qui ne sont pas tracées », indique Christophe Jozon.

Et ce dernier d’ajouter « Nous devons recycler mieux ». Parmi les pistes évoquées, l’UNPG milite pour une « amélioration des techniques de construction et de déconstruction afin d’augmenter la part des matériaux recyclés dans le produit fini ».

Commentaires

Recyclage des déchets : le BTP dans les clous de la directive européenne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur