En direct

Recul du trait de côte : pas de zone d'urgence malgré les risques
- © © Patrick Janicek / Flickr

Réponse ministérielle

Recul du trait de côte : pas de zone d'urgence malgré les risques

le 25/07/2018  |  Collectivités localesDroit de l'environnementClimat

Les maires des communes littorales de la Manche se trouvent régulièrement confrontés au recul de leurs côtes lors des grandes marées. Or, les autorisations nécessaires à la mise en œuvre de mesures d'urgence dépassent bien souvent le délai entre chaque grande marée. Un député imagine la mise en place de zones d'urgence.

Le recul du trait de côte est une vraie problématique pour les façades maritimes. Un coup de vent couplé à une forte marée peut faire céder le cordon dunaire, fragile à certains endroits. Les communes du littoral de la Manche sont particulièrement visées, ce que ne manque pas de relever le député Grégory Galbadon (LREM - Manche). Ce dernier a demandé au ministère de la Transition écologique et solidaire de mettre en place des zones d'urgence pour accélérer les procédures de protection. La réponse a été publiée au début du mois de juillet.

 

Comprendre les dynamiques littorales

 

Le ministère explique tout d'abord que "ces reculs [des fronts de mer] sont généralement compensés au moment de la période estivale par des apports de sédiments permettant une reconstitution des cordons dunaires." Il est également conscient que "la perturbation des transits sédimentaires peut [...] compromettre cette reconstitution et nécessiter, lorsque des enjeux humains, [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Recul du trait de côte : pas de zone d'urgence malgré les risques

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX