En direct

Recrutement : tensions sur le métier de géomètre-expert
D’après l’enquête de Pôle emploi, plus de 80 % des recrutements sont jugés « difficiles » par la filière "Géomètre". - © OGE

Recrutement : tensions sur le métier de géomètre-expert

Caroline Gitton |  le 29/06/2021  |  France Recrutement BTPEmploiRessources humaines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Recrutement BTP
Emploi
Ressources humaines
Vie du BTP
Valider

A en croire l’enquête Besoins en main-d’œuvre 2021 récemment publiée par Pôle emploi, la filière « Géomètre » arrive à la troisième place des professions confrontées aux plus grandes difficultés de recrutement, derrière les aides à domicile et les médecins. Quelque 1 300 postes sont à pourvoir cette année dans les cabinets de géomètres-experts.

Campagnes marque employeur, business games, forum des métiers ou encore journées portes ouvertes… Les géomètres-experts n’ont pas ménagé leurs efforts, ces dernières années, pour valoriser la profession et la faire découvrir à un plus large public.

Las ! D’après l’enquête Besoins en main-d’œuvre 2021 récemment publiée par Pôle emploi, la filière « Géomètre » arrive à la troisième place des métiers pour lesquels les employeurs rencontrent les plus grandes difficultés à embaucher, derrière les aides à domicile et les médecins.


3 000 postes à pourvoir d’ici à 2023

 

Quelque 1 300 postes sont ainsi à pourvoir cette année dans les cabinets de géomètres-experts, 3 000 d’ici à 2023. L’étude de Pôle emploi fait apparaître certaines disparités territoriales : la région Auvergne-Rhône-Alpes devrait par exemple assister au lancement de 200 projets de recrutement cette année, contre 20 pour la Bourgogne-Franche-Comté. D’après l’enquête, plus de 80 % de ces démarches d’embauches sont jugées « difficiles » par la filière. 

« Le métier de géomètre-expert offre pourtant certaines souplesses que la crise sanitaire a significativement mises en exergue, comme la possibilité de choisir son cadre de travail (urbain, rural, littoral), de privilégier des activités au bureau ou plutôt sur le terrain et d’avoir toute latitude sur son organisation et ses horaires de travail en tant que chef d’entreprise », plaide Séverine Vernet, première vice-présidente du Conseil supérieur en charge de la formation de l’Ordre des géomètres experts (OGE).

Pas seulement. « La profession embrasse par ailleurs pleinement les enjeux de développement durable, et accorde une grande place au numérique et aux innovations digitales (BIM, drones, scan 3D…). » Des thèmes qui suscitent une appétence marquée chez les jeunes générations fraîchement arrivées sur le marché du travail.


Salaire de 3 300 euros bruts à l’embauche pour un niveau ingénieur

 

Le plan « géomètre-expert 2030 », lancé par l’OGE en janvier 2020, doit à cet égard permettre « d’accompagner la transformation du métier de géomètre-expert, et d’augmenter les flux entrants, notamment par une refonte complète des parcours de formation et d’accès à la profession », poursuit Séverine Vernet.

Les 1 120 cabinets de géomètres-experts recrutent à tous niveaux de qualification, du bac pro à bac + 5, sur des postes d’opérateur chargé de l’acquisition des données par drone et de leur traitement, de technicien SIG, d’urbaniste et de juristes ou encore de paysagistes … Quid du salaire ? « A titre d’exemples, un jeune opérateur débutera à 1 700 euros bruts, un technicien supérieur autour de 2 300 et un ingénieur -géomètre-expert ou non- autour de 3 300 euros bruts », illustre Séverine Vernet. Des estimations à affiner toutefois en fonction de la région concernée. « Les postes sont ouverts, libre aux candidats de choisir le cadre et les spécialités qui les intéressent. N’attendez plus, rejoignez-nous ! ».

Sur le même sujet «Un groupe de travail sur l’avenir du pavillonnaire sera animé par les géomètres-experts», Vincent Saint-Aubin

Commentaires

Recrutement : tensions sur le métier de géomètre-expert

Votre e-mail ne sera pas publié

Kola

16/07/2021 13h:45

Les salaires indiqués sont complètement surévalués!

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil