En direct

Recrutement : le salaire reste le critère numéro un des cadres de la construction
D'après l'étude Emploi du cabinet Fed Construction, l'ambiance au travail représente, aux yeux des cadres du BTP et de l'immobilier, la première raison pour rester fidèle à leur employeur. - © sittinan - stock.adobe.com

Recrutement : le salaire reste le critère numéro un des cadres de la construction

Caroline Gitton |  le 13/02/2020  |  Recrutement BTPFrance Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation BTP
Recrutement BTP
France
Paris
Valider

D’après la deuxième édition de l’étude « emploi » de Fed Construction, parmi les critères pour intégrer une entreprise, le salaire remporte la mise chez les cadres du BTP et de l’immobilier. C’est en revanche la qualité de vie au travail qui prend le pas lorsqu'il s'agit de rester fidèle à son employeur.

Comment séduire les talents du BTP et de l’immobilier ? Avant tout, en proposant une rémunération attractive, si l’on en croit la deuxième édition de l’étude « emploi » publiée le 13 février par le cabinet de recrutement Fed Construction (1). Le salaire arrive ainsi en première position des critères de choix entre deux postes similaires pour 70 % des professionnels interrogés, au coude à coude toutefois avec l’intérêt des missions (69 %), devant la localisation (60 %).


« Sans surprise, les cadres de la construction profitent d’une conjoncture dynamique, avec des recrutements repartis à la hausse en 2016 », rappelle Marc-Antoine Delobel, manager de la marque Fed Construction. Ainsi, 58 % des candidats sondés évoquent avoir été approchés quatre fois ou plus au cours de la dernière année par un cabinet de recrutement pour une nouvelle opportunité professionnelle. Seuls 5 % indiquent ne pas avoir été contactés depuis plus d’un an.

Si la majorité des participants à l’enquête (53 %) se satisfait de son salaire, ils sont toutefois 44 % à l’estimer inférieur à leurs attentes. « A la faveur du jeu des sollicitations des professionnels en poste dans un contexte de pénurie de compétences, les cadres du secteur ont, en grande partie, renégocié leur rémunération », éclaire Marc-Antoine Delobel. Et certains ont quitté le BTP pour la maîtrise d’ouvrage, qui propose souvent des salaires plus élevés. « Reste qu’en tout état de cause, on en veut toujours davantage », sourit le consultant.

Favoriser de bonnes relations avec le supérieur hiérarchique


En revanche, lorsqu’il s’agit de rester dans l’entreprise, c’est la qualité de vie au travail qui prime. Ainsi, l’ambiance au travail (72 %) pèsera en premier lieu sur la décision du professionnel, suivie par la rémunération (59 %) et les conditions de travail (48 %). « Les cadres, engagés dans des projets sur le moyen ou le long terme, sont souvent attachés à leur structure, commente Marc-Antoine Delobel. Il est par exemple d’autant plus difficile de se résoudre à quitter une société où règne une culture d’entreprise forte. D’où la nécessité, dans une période où les bons candidats sont convoités, de valoriser les collaborateurs, afin de renforcer leur attachement à la société. » Avec un domaine à soigner : la qualité des relations avec le supérieur hiérarchique. « Un cadre qui se sent en confiance avec son « N+1 » sera moins enclin à prendre le risque de quitter sa structure alors que tout va bien. »

Les cadres, friands des cabinets de recrutement


Autre enseignement de l’étude : le recours aux cabinets de recrutement constitue le moyen de recherche d’emploi de prédilection des cadres du BTP et de l’immobilier (65 %). Viennent ensuite les classiques réponses à offre d’emploi (55 %), les réseaux sociaux (47 %), et le réseau -personnel ou professionnel (44 %). « Dans le BTP, les cabinets de recrutement spécialistes du secteur comme le nôtre sont bien identifiés par les candidats : nous simplifions leur recherche, en leur offrant une vue globale du marché avec les fourchettes de salaire de nos clients, et en leur proposant plusieurs offres d’emploi, fait valoir Marc-Antoine Delobel. Animés d’un besoin d’être rassurés, ils nous font confiance. »

(1) Enquête menée entre octobre et décembre 2019 auprès de 307 candidats du BTP et de l’immobilier, en poste ou en recherche d’emploi. Fed Construction est un cabinet dédié aux recrutements temporaires et permanents des métiers du BTP et de l’immobilier présent sur quatre bureaux en France : Paris, Lyon, Nantes et Aix-en-Provence.

Commentaires

Recrutement : le salaire reste le critère numéro un des cadres de la construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Maîtrise d’ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée

Maîtrise d’ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée

Date de parution : 06/2020

Voir

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur