En direct

Travaux publics : comment le secteur veut recruter 12 000 apprentis à l'horizon 2023
Les ministres Muriel Pénicaud et Jean-Michel Blanquer, le 8 octobre, à la FNTP, à la rencontre d'apprentis. - © Twitter FNTP

Travaux publics : comment le secteur veut recruter 12 000 apprentis à l'horizon 2023

Caroline Gitton |  le 09/10/2018  |  Travaux publicsFNTPVie du BTPRecrutement BTP

La FNTP vient de signer deux conventions avec, respectivement, le ministère du Travail et le ministère de l’Education nationale. La fédération s’engage sur la hausse du nombre d’apprentis, dans les cinq ans, de 8 000 à 12 000. Quelque 16 000 collégiens seront en outre accueillis en stage d’observation dans les entreprises du secteur.

La FNTP met la barre haut. Elle s’engage, dans le cadre d’un partenariat noué le 8 octobre avec le ministère du Travail, à porter les effectifs d’apprentis dans le secteur à 12 000, contre 8 000 à ce jour. L’enjeu est de taille, avec pas moins de 200 000 postes à pourvoir dans les travaux publics à l’horizon 2023.

« La moitié des entreprises de TP s'estime limitée dans l’accroissement de leur chiffre d’affaires car elles ne trouvent pas le personnel dont elles ont besoin », appuie ainsi Bruno Cavagné, président de la fédération.

Pour parvenir à cet objectif, la FNTP mise sur une panoplie de moyens. A commencer par le lancement, avec l’État, d’une étude prospective dont les conclusions sont attendues pour la fin de l’année 2018. L’idée ? Permettre à la branche d’adapter son offre de formation en fonction de l’évolution des métiers et des besoins des entreprises.

16 000 élèves de 3e en stage pour découvrir les TP


La FNTP s’attache également à renforcer l’attractivité du secteur avec la signature, le même jour, d’une convention avec le ministère de l’Education nationale destinée à favoriser l’orientation des élèves dans le secteur des TP. 16 000 collégiens en classe de 3e seront ainsi accueillis dans le cadre du stage d’observation de l’année scolaire 2018-2019.

Le ministère s’engage, de son côté, à diffuser les ressources pédagogiques conçues par les professionnels des TP. Bruno Cavagné insiste à ce titre sur la nécessité de proposer aux jeunes « de vrais stages », qui « donnent envie d’aller dans ces métiers ». La FNTP a d’ailleurs mis au point, pour les entreprises, des livrets d’accueil de collégiens en stage.

Vidéo-clip de rap pour des jeunes en quête d’orientation


Lancée dans le sillage de la signature des deux conventions, la nouvelle campagne de communication #FranchementRespect., qui cible les jeunes âgés de 14 à 18 ans, emprunte les codes de l’univers de la musique  rap pour s’adresser aux jeunes en quête d’une orientation. A la faveur d’un vidéo-clip diffusé sur les réseaux sociaux, qui vise à incarner le sentiment de fierté des salariés des TP et le respect qu’imposent naturellement leurs réalisations, Bruno Cavagné espère faire naître, chez les adolescents, « une appétence » pour le secteur.


La convention conclue avec le ministère du Travail prévoit par ailleurs un axe sur l’amélioration de la qualité des formations en apprentissage. Il est notamment question d’accroître l’implication des entreprises dans la formation initiale, en vue d’une meilleure transmission des savoir-faire professionnels (stages pour les formateurs de CFA en entreprise, visites de CFA pour les entreprises et les maîtres d’apprentissage…).

Multiplier les campus d’excellence


Pour construire une offre de formation initiale adaptée aux besoins de la profession, les signataires misent sur une adaptation de la carte des formations aux métiers des TP en fonction des besoins des employeurs qui seront précisés par l’étude prospective, mais aussi sur le développement des campus d’excellence, à l’image du campus des TP d’Égletons.

Autre action : rapprocher les entreprises et les jeunes, avec la mise en ligne des offres des employeurs et des candidatures des apprentis via la rubrique «emplois» du site de la FNTP, et l’organisation, en régions, de forums de recrutement dédiés à l’apprentissage dans les TP.

Commentaires

Travaux publics : comment le secteur veut recruter 12 000 apprentis à l'horizon 2023

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur