En direct

Recouvrir maintenant pour bâtir demain

Anthony Laurent |  le 29/09/2017  |  TransportsArchitectureRéalisationsParisGros œuvre

Fondations -

La couverture des voies ferrées d'Austerlitz, conduite sous de fortes contraintes, a nécessité un phasage minutieux.

A l'horizon 2050, pas moins de 75 % de la population mondiale vivra en milieu urbain. Dans une ville comme Paris - déjà l'une des plus denses d'Europe -, comment accueillir cet afflux de nouveaux habitants sans accentuer l'étalement urbain et donc sans artificialiser les terres agricoles environnantes ? L'une des solutions à cette équation urbanistique complexe consiste à couvrir les principales infrastructures de transports à ciel ouvert, comme les autoroutes urbaines ou les voies ferrées. L'objectif ? Créer du foncier constructible pour y développer de nouveaux projets immobiliers.

C'est le sens de la ZAC Paris Rive Gauche, lancée à la fin des années 1980. Il s'agit, selon la société d'étude, de maîtrise d'ouvrage et d'aménagement parisienne (Semapa), de « la plus grande opération d'urbanisme menée dans la capitale depuis les travaux haussmanniens du XIXe siècle ». D'ici à 2025, 130 ha seront ainsi nouvellement aménagés dans le XIIIe arrondissement, entre la gare d'Austerlitz et le boulevard périphérique, dont 26 ha au droit du faisceau ferroviaire de la gare d'Austerlitz. Près de 20 000 habitants et 60 000 salariés y sont attendus.

Si les premiers bâtiments du nouveau quartier sont déjà sortis de terre, les travaux de fondations sur le secteur Tolbiac (îlots T4, T5 et T6) ont démarré en avril 2016. Menés par un groupement d'entreprises composé d'Eiffage, Matière et Spie Fondations, ils ont consisté, jusqu'en juin dernier, à réaliser, sur cinq rangées (ou files), entre les voies SNCF, « 186 barrettes en béton armé de 2,4 à 5,6 m de long, pour une épaisseur de 1,2 m, à une profondeur comprise entre 14 et 23 m », décrit Jolly Fèvre, directrice de travaux pour Spie Fondations. Au total, 12 000 m3 de béton et 1 500 tonnes d'acier ont été nécessaires pour construire ces fondations spéciales sur lesquelles prendront appui les futurs ouvrages de couverture du faisceau ferroviaire.

Aujourd'hui achevé, ce chantier a été rendu complexe par un planning extrêmement serré et l'exiguïté des espaces de travail disponibles entre les voies. « En plus des équipements ferroviaires (rails, caténaires, etc. ) et des multiples réseaux enterrés, nous avons dû intervenir sous exploitation ferroviaire, sans gêner la circulation des trains », précise la directrice de travaux. Pour relever ce défi, une méthodologie particulière par files et un phasage minutieux des opérations, avec des travaux effectués de nuit, ont été mis au point. En outre, plusieurs dispositifs de sécurité ont été déployés entre les différents ateliers de forage-bétonnage et les voies (blindages, écrans de protection, etc. ).

Estacade installée 10 m au-dessus des voies. Particularité de ce chantier de fondation sous contraintes ferroviaires : une estacade provisoire de 15 m de long et de 5,5 m de large a été montée, 10 m au-dessus des voies, pour réaliser deux barrettes. L'objectif ? « Comme l'espace disponible au sol n'était pas suffisant, nous avons trouvé cette solution pour pouvoir y poster la machine de forage depuis le boulevard Vincent-Auriol et ainsi ne pas retarder les travaux », répond Morgane Goussu, ingénieure travaux pour Spie Fondations. Six mois de montage ont été nécessaires pour… soixante-neuf heures chrono de forage et bétonnage. Une précision d'horloger toute ferroviaire.

Maîtrise d'ouvrage : Semapa.

Maîtrise d'œuvre : SNCF Réseaux.

Groupement d'entreprises : Eiffage Travaux Publics (mandataire), Eiffage Métal, Matière, Spie Fondations.

Durée du chantier : 15 mois (avril 2016-juin 2017). Montant des travaux :

61 millions d'euros HT.

PHOTO - 9187_580225_k2_k1_1408652.jpg
PHOTO - 9187_580225_k2_k1_1408652.jpg
PHOTO - 9187_580225_k3_k1_1408654.jpg
PHOTO - 9187_580225_k3_k1_1408654.jpg
PHOTO - 9187_580225_k4_k1_1408656.jpg
PHOTO - 9187_580225_k4_k1_1408656.jpg

Commentaires

Recouvrir maintenant pour bâtir demain

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur