Tout le dossier Tout le dossier

Reconstruire à l'identique un moulin brûlé

-Le moulin de Ponceau, à Chartres, comporte une charpente en bois et un habillage léger entre les pans de bois.

Partager

Dans la basse ville de Chartres, au pied de la cathédrale et au bord de l'Eure, le moulin de Ponceau est presque une institution. Daté, partiellement, du XVIe siècle, ce bâtiment a longtemps été un restaurant et un bar de nuit jusqu'à un incendie qui le détruisit en grande partie en 1996. Bien que non classé monument historique, le moulin est intégré dans le secteur sauvegardé de Chartres, ce qui limitait les possibilités de reconstruction ou de réhabilitation. « Mais ce moulin, explique l'architecte Frédéric Cordier, du cabinet Diagonal qui pilote le chantier, c'est l'âme et la mémoire du quartier. Il fallait donc le faire renaître tel qu'il a traversé l'histoire. » Les plans initiaux ont donc été retrouvés pour recréer un restaurant qui ouvrira ses portes l'été prochain.

La première difficulté a été celle des accès de chantier. La partie la plus ancienne du moulin ayant brûlé, il fallait la démolir. Mais, situé sur l'Eure, le bâtiment n'offrait aucun dégagement, sans possibilité de travailler ou même d'installer un échafaudage. Il a donc fallu construire une plate-forme périphérique en bois reposant sur des pieux enfoncés dans l'Eure, peu profonde à cet endroit (0,70 à 0,80 m). Cette plate-forme permet de travailler, mais aussi de stocker les matériaux qui ne peuvent être à l'extérieur. Par ailleurs, le moulin est relié à un pont en pierre du XVe siècle qui, du fait de sa fragilité, interdisait tout passage de camion ou de pelle mécanique. Le bâtiment a donc dû être démoli à la main en démontant les pans de bois les uns après les autres. Située sur un sol fragile, mais avec cependant de bonnes assises et sans désordres apparents, la structure du moulin ne pouvait être alourdie.

Enduits de chaux naturelle

Le cabinet Diagonal a choisi de recréer, à l'identique, une charpente bois avec des poutres de chêne récupérées qui se sont parfois insérées dans quelques éléments qui n'avaient pas brûlé. Cependant, pour tasser le bâtiment de deux étages (et environ 400 m2 de surface habitable) et pour des nécessités d'isolation acoustique, une petite dalle de béton a été coulée aux deux étages sur les solives de bois seulement protégées par un fin treillis métallique.

En plus de la charpente, Diagonal a dû changer tous les pans de bois extérieurs, victimes non pas de l'incendie mais d'une précédente rénovation en 1971, date de la création du secteur sauvegardé. Un enduit trop chargé en ciment empêchait la vapeur d'eau et l'humidité du restaurant d'être évacuées : les pans de bois étaient donc pourris. Ils ont tous dû être changés, de même que les remplissages à base de lattis et d'enduits de silex. Pour remplir les espaces entre les pans, Diagonal a choisi la solution de la légèreté et de l'isolation avec une épaisseur de laine de verre emprisonnée entre un panneau de pin du nord (à l'intérieur) et une plaque de contre-plaqué recouverte d'un parepluie à l'extérieur, avec trois passes d'enduit en chaux naturelle pour évacuer l'humidité. La toiture a également été recomposée avec de vieilles tuiles de récupération et des gouttières en cuivre, comme celles de la cathédrale de Chartres.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : SCI Lecocq-Martin.

Maître d'oeuvre : Diagonal.

Entreprises : Teilleux (gros oeuvre) ; Peltier (charpente bois) ; Le Proust (menuiserie) ; Dufoix (couverture) ; Martin (isolation-doublage).

Marché : 3 millions de francs.

Durée des travaux : 22 septembre 1997-juillet 1998.

PHOTO : Pour installer l'échafaudage, il a fallu construire une plate-forme périphérique.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

PARCOURIR LE DOSSIER

SOMMAIRE - 4867 - REHABILITATION

Panne historique du moteur principal du bâtiment

Climatisation Un «plafond rayonnant froid» pour une tour de bureaux

Structure Un entrepôt transformé en logements

Structure Renforcement de poutres et de poteaux

Structure Rehausse de bureaux par pieux battus

Structure Surélévation de bâtiments HLM

Fondations Le «soil crete» au secours d'un musée

Electricité Sécurité pour la salle des marchés du Crédit lyonnais

Sols textile Décor personnalisé

Bétons Un chantier très diffus

Aménagement intérieur Un bâtiment militaire devient musée

Démarche séquentielle : nouvelle distribution des cartes

Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons

Isolation par l'extérieur pour rénover des logements

Une vêture avec enduit mince sur isolant

Des échanges informatisés pour une opération HLM

Un faux plafond à grandes trames

Mise en sécurité des installations électriques

Des règles de sécurité à respecter

Organisation : la réhabilitation d'une copropriété complexe

Rénover les terrasses en aidant à la gestion de l'eau

Réfection de sol sans décapage mécanique

Sommaire dossier

Une croissance sans enthousiasme

REHABILITATION Les aides dans le parc privé

Façade Restauration à l'identique de la « Maison radieuse »

Transformation d'une usine en collège

Création d'un étage léger pour un cinéma converti en hôtel

Reprise en sous-oeuvre sur deux niveaux de sous-sol

Le Grand-Quevilly : six tours de quinze étages des années 70 totalement «relookées »

INFORMATIQUE Un outil d'évaluation pour la réhabilitation

Un hôtel trois étoiles climatisé au gaz

Protections d'urgence provisoires contre le saturnisme

Remplacer les canalisations en plomb

Mise en sécurité électrique pour des immeubles HLM

REHABILITATION La mise en sécurité des installations électriques

Des solutions pour renforcer les structures existantes

LOUIS-MARIE MICHON, ingénieur principal de l'entreprise Pradeau & Morin (Fougerolle) « Il faut identifier les descentes de charges »

JEROME STUBLER, directeur technique du groupe Freyssinet « Nous sommes des dermatologues du béton»

PETER TERRELL, gérant de l'ingénierie Terrell Rooke Associés « Il faut maîtriser les déformations »

Des fibres de carbone pour renforcer les structures

Renforcement d'un plancher en site occupé

Transformation d'un hangar en béton armé

Un plancher en bois composite

Des planchers mixtes connectés

Les bacs collaborants acier-béton

Menuiserie Escalier repliable

Vichy Centre de séjour

Transformations à petits prix

Détection précoce de la corrosion

Un connecteur de planchers mixtes bois béton

Sauvegarder les premiers ouvrages en béton

Les architectes à l'honneur

« Un contexte porteur pour la qualité architecturale des réhabilitations »

NIMES Place des Esclafidous

PARIS-20e Rues Alexandre- Dumas et de Terre-Neuve

AULNAY-SOUS-BOIS Cité des Merisiers

PARIS-16e Rue Félicien-David

LE BLANC-MESNIL Cité du 212

TOULOUSE Cité universitaire Daniel-Faucher

BAYONNE Rues d'Espagne et Lagréou

PARIS-19e Rue de Crimée

Tout le dossier

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS LE MONITEUR

Tous les événements

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil