Receveurs de douche : comment choisir pour éviter les dégâts ?
BetteFloor Side de Bette

Receveurs de douche : comment choisir pour éviter les dégâts ?

Marianne Tournier |  le 18/12/2020  |  100 % eau et énergie DoucheKinedo Balnéo DoucheVILLEROY & BOCHBETTE

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
Douche
Kinedo Balnéo Douche
VILLEROY & BOCH
BETTE
France
Valider

Plus de 900 000 receveurs de douche ont été vendus en 2019 en France*, soit près de 5 % de plus que l’année précédente. Sachant que, dans la salle de bains, nombre de pathologies proviennent de la douche, il convient de faire les bons choix et de respecter les bonnes pratiques de mise en œuvre.

La classe

Tous les receveurs doivent répondre à la norme NF EN 14527, qui distingue ceux de classe 1, encadrés de plusieurs points de vue (aspect de surface, nettoyabilité – notamment en cas de revêtement antidérapant –, résistance aux agents chimiques…), et ceux de classe 2, dont les exigences se limitent à l’aptitude à la fonction. Gare aux mauvaises surprises, notamment avec les matériaux de synthèse. Préférez la classe 1.

L’étanchéité

Sous les receveurs ultraplats, il est prudent de réaliser une étanchéité et de soigner les liaisons au niveau des murs et du sol (encastrement). Le maintien du débit d’évacuation n’est pas garanti sur le long terme : les débordements ne sont pas à exclure.

Le mode de pose

Tous les receveurs n’acceptent pas tous les modes de pose. Une vérification s’impose ! En cas d’installation surélevée, il faut respecter le nombre de plots demandé par le fabricant, qui est lié à la taille du receveur et qui permet d’éviter les casses… Des plots réglables et adaptés aux receveurs ultraplats facilitent notablement la mise en œuvre.

Le poids

Attention aux idées reçues ! La céramique n’est pas toujours plus lourde que les matériaux de synthèse. Les receveurs les plus légers (environ 20 kg/m²) sont souvent à base d’acrylique, les techniques de renfort variant selon les fabricants (polyuréthane, verre cellulaire…).

La découpe

Certains receveurs sont découpables afin de faciliter leur intégration, dans un angle biscornu, près d’une gaine, etc. Il convient de respecter les prescriptions des fabricants afin de maintenir la pente et d’assurer le bon écoulement de l’eau jusqu’au caniveau/bonde, dont la position est importante, notamment si le receveur remplace une baignoire.

L’antiglisse

L’indice PN définit l’antiglisse, de PN24 (très antidérapant) à PN6.

Des nouveautés

Planéo de Villeroy & Boch :
Un receveur super léger

Ce receveur de 18 kg/m², soit seulement 22 kg pour le modèle 140 x 90 cm, peut être posé par une seule personne. Sa surface plane en acrylique thermoformé est renforcée par une mousse polyuréthane isolante et une couche de fibres de verre. D’une épaisseur de 40 mm, très résistant, il est découpable sur chantier ou en usine. Il peut être encastré, posé au sol ou surélevé. Équipé d’une grille de bonde au design original, il est décliné en 26 dimensions (80 x 80 à 180 x 100 cm) et en plusieurs couleurs et finitions (brillant, mat, structuré) à classe antidérapante variable.

Planéo de Villeroy & Boch
Planéo de Villeroy & Boch


Kinemoon de Kinedo :
En béton de résine découpable

À base de Biolex, un béton de résine (acrylique) gelcoaté, ce receveur extraplat de 2,6 cm d’épaisseur présente une finition légèrement texturée et affiche une classe antidérapante maximale (PN 24). Il est découpable à l’aide d’une lame diamant d’au moins 230 mm de diamètre, de manière symétrique ou pas, sur les 4 côtés. Pose encastrée, semi-encastrée ou surélevée à l’aide des kits de pieds réglables fournis par le fabricant (hauteur : 9,5 à 14 cm). Décliné en 16 dimensions de 90 x 90 à 180 x 90 cm, en 5 couleurs et avec 3 grilles de bondes au design différents, coordonnées à la finition du receveur.

Kinemoon de Kinedo
Kinemoon de Kinedo

Cascade de VitrA :
Antidérapant et nettoyable

Ce receveur ultraplat en céramique, à poser ou à encastrer, dispose de trois faces émaillées. De classe 1, il est disponible en version antidérapante PN24 – soit le maximum selon la norme – tout en restant facilement nettoyable (selon la norme NF EN 14527, classe 1), une caractéristique qui a son importance lorsqu’il est choisi en couleur foncée. Proposé en deux largeurs (80 et 90 cm) et 5 longueurs (de 80 à 140 cm). Trois finitions : blanc brillant, blanc mat et anthracite.

Cascade de VitrA
Cascade de VitrA

BetteFloor Side de Bette :
À piétement et bords relevés

La pose encastrée implique une étanchéité parfaite aux liaisons sol/receveur et mur/receveur. Associé au piétement Universel Bette (mis en place facilement et réglable en hauteur par le haut), ce receveur en acier titane se pose rapidement, tandis que l’étanchéité et l’isolation phonique sont assurées. Sans joint en silicone à la liaison mur/receveur, l’étanchéité reste parfaite dans le temps, grâce à la remontée de 35 mm recouverte par le carrelage sur 12 mm.

BetteFloor Side de Bette
BetteFloor Side de Bette

*Source : Association des industriels de la salle de bains (Afisb)

Commentaires

Receveurs de douche : comment choisir pour éviter les dégâts ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil