En direct

Recensement 1996 des sites et sols pollués

le 21/11/1997  |  EnvironnementAménagementBoisDéchetsCulte

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Aménagement
Bois
Déchets
Culte
Politique sociale
Rénovation
Rhône
Bas-Rhin
France
Gironde
Haut-Rhin
Finistère
Europe
Eure-et-Loir
Cher
Eure
International
Hygiène
Travaux publics
Immobilier
Santé
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Technique
Val-d'Oise
Marne
Moselle
Pyrénées-Atlantiques
Hauts-de-Seine
Haute-Loire
Puy-de-Dôme
Yonne
Seine-Maritime
Paris
Ille-et-Vilaine
Bouches-du-Rhône
Morbihan
Indre-et-Loire
Var
Loiret
Ardennes
Nord
Doubs
Martinique
Guadeloupe
Guyane
Seine-et-Marne
Aveyron
Yvelines
Haute-Garonne
Tarn
Essonne
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Corrèze
Haute-Vienne
Meurthe-et-Moselle
Vosges
Maine-et-Loire
Pas-de-Calais
Haute-Savoie
Hautes-Alpes
Alpes-Maritimes
Loire-Atlantique
Savoie
Sarthe
Oise
Charente-Maritime
Isère
Valider

DOCUMENT RAPPORT DU MINISTERE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L'ENVIRONNEMENT - NOVEMBRE 1997 (EXTRAITS)

COMMENTAIRE DU MONITEUR

Le recensement, réalisé par les DRIRE (directions régionales de l'industrie, de la recherche et de l'environnement) fait état pour 1996 de 896 sites et sols pollués (contre 669 en 1994). Les régions les plus concernées sont : le Nord-Pas-de-Calais, l'Ile-de-France et Rhône Alpes, qui rassemblent à elles seules 40% des sites répertoriés.

Si moins d'un site sur deux est situé dans une zone d'habitation, près de 90% des sites recensés sont situés dans une zone vulnérable (38% sont à moins de cent mètres d'une habitation, 37% à moins de cinquante mètres d'un cours d'eau et 14% à proximité d'un captage d'alimentation en eau potable).

Nous publions dans ce cahier de larges extraits de ce rapport officiel, rendu public par la ministre de l'Environnement (la liste des 153 sites traités mais faisant toujours l'objet de mesures de surveillance et celle des sites traités et libres de toute restriction ne sont toutefois pas reproduites ici).

ALSACE

BAS-RHIN 67

Benfeld : usine SOCOMEC : les eaux souterraines du site sont polluées par des solvants chlorés.

Bouxwiller : dépôt du domaine de la Reith : sur ce site sont présents des terrils de bleu de Prusse et diverses lagunes provenant de l'ancienne usine chimique de la Reith qui fabriquait divers produits chimiques. Le site est actuellement occupé par un dépôt de ferrailles autorisé.

Bouxwiller : dépôt de Sundhalt : l'origine de ce dépôt de mâchefers, de scories et de bleu de Prusse est probablement liée à la présence d'anciennes usines à gaz.

Entzheim : des dépôts de carburants de la base aérienne d'Entzheim ont été à l'origine d'une pollution des eaux souterraines, vers 1970, par des hydrocarbures (kérosène).

Entzheim : dépôt de Sellit : cette ancienne décharge de déchets inertes contient divers déchets organiques et résidus industriels (boues de tannerie).

Herbitzheim : les anciennes soudières de la société Solvay sont utilisées actuellement comme bassin de filtration et décantation d'eaux résiduaires.

Herrlisheim : les sols de l'ancienne raffinerie de Strasbourg sont pollués par des hydrocarbures sur une surface de 90 hectares. La commune de Drusenheim est également concernée.

Holtzheim : dépôt de Gressen : cette décharge de matériaux inertes contient des terres souillées par des hydrocarbures et des aromatiques.

Ingwiller : sur le site de la société Maas dont l'activité est la fabrication de thermomètre au mercure, le sol est marqué par une pollution au mercure.

Lauterbourg : dans sa décharge interne, la société Rohm and Haas dépose des boues issues de la production de sulfate de manganèse et issues de la station d'épuration des eaux usées.

Marmoutier : ancienne décharge Novaservices : cette ancienne décharge d'ordures ménagères, fermée en 1986, a reçu des déchets d'origine chimique estimés à plusieurs milliers de tonnes.

Merkwiller-Pechelbronn : l'ancienne raffinerie de la SAEM, exploitée jusqu'en 1965, est actuellement une friche industrielle avec des bassins, lagunes contenant divers déchets tels que des bitumes et des hydrocarbures.

Molsheim : usine Messier Bugatti : contamination des eaux souterraines et du sol par des solvants organohalogénés (trichloroéthylène, dichloroéthylène). Traitement en cours.

Oberhausbergen : usine chromage industriel : sous les ateliers de traitement de surface, les sols et la nappe sont pollués par des solvants chlorés. Traitement en cours.

Otterswiller : sur le site de la société MECAREX, dont l'activité est la fabrication d'éléments métalliques pour classeurs (nickelage électrolytique), les sols sont pollués par du nickel et les eaux souterraines par du trichloroéthylène.

Preuschdorf : terril avec anciens bassins de décantation ayant servi au traitement de sables bitumineux par la société SAEM.

Schirmeck : usines TRW composants moteurs et fonderie de la Bruche : les activités de travail des métaux des deux sociétés ont entraîné une pollution des sols par des hydrocarbures et des solvants chlorés. Traitement en cours.

Strasbourg : site de l'ancienne usine à gaz de Strasbourg ayant cessé son activité en 1974. Une partie du terrain a servi au transport de gaz naturel de 1974 à nos jours, le reste est en friche.

Strasbourg : le sol de la gare SNCF de Strasbourg est pollué par des déversements anciens d'huiles usées et de gazole. Traitement en cours.

Strasbourg : les sols de la zone de stockage de produits pétroliers sont pollués par des hydrocarbures.

Strasbourg : usine Clestra : la nappe est polluée par des solvants chlorés au voisinage du site industriel. Traitement en cours.

Strasbourg : usine Prochimest : les eaux souterraines de cette société de négoce de produits chimiques sont contaminées par divers solvants chlorés.

Strasbourg : zone Koenigshoffen : la nappe est polluée par des solvants chlorés au voisinage d'un site industriel (trichloroéthylène, tétrachloroéthylène).

HAUT-RHIN 68

Burnhaupt-le-Haut : usine G.I.M. : dans cette fabrication de circuits imprimés, les eaux souterraines de l'atelier de traitement de surface sont polluées par du chrome. Traitement en cours.

Chalampe : sur ce site industriel, la société Rhône Poulenc exploite une fabrication des matières premières de la chaîne du nylon. Les eaux souterraines sont marquées par une pollution. Traitement en cours.

Ensisheim : environ 1,7 millions de tonnes de NaCl provenant des résidus de traitement du minerai de potasse ont été déposés entre 1923 et 1975 sur les terrils Est-Ouest-Nord. Traitement en cours.

Feldkirch : terrils Alex et Rodolphe : environ 2,1 millions de tonnes de NaCl provenant des résidus de traitement du minerai de potasse déposés entre 1913 et 1976 ont constitués ces terrils. La commune d'Ungersheim est également concernée. Traitement en cours.

Hesingue : dépôt du Baggerloch : cette ancienne gravière a été utilisée par la ville de Saint Louis pour y déposer ses déchets ménagers. Elle a servi jusqu'en 1995 pour le stockage des mâchefers de l'usine d'incinération de Bâle. Des déchets de lindane y ont également été déposés.

Huningue : ancienne usine Frossard : site d'une ancienne distillerie de goudron actuellement occupé par les services techniques municipaux, où une pollution par hydrocarbures, phénols et solvants a été découverte.

Huningue : sur cet ancien site industriel de la société PCUK (fabrication de lindane), la société SANDOZ a construit un parking.

Kingersheim : la ville de Mulhouse a exploité une décharge autorisée dans cette ancienne gravière. Des déchets industriels divers et des gravats ont été également enfouis.

Kingersheim : dépôt de l'Eselacker : dépôt sauvage de déchets industriels et ménagers mélangés en vrac dans une ancienne gravière.

Mulhouse : site de l'ancienne usine à gaz de Mulhouse sur une partie duquel ont été construit une maison de retraite actuellement en projet d'extension et un parking. Traitement en cours.

Mulhouse : une ancienne usine de fabrication de produits chimiques et de matières colorantes (usine SPCM), ayant cessé son activité en 1981, était implantée sur ce site. Les sols pollués par des produits organiques (chloronitrobenzène) ont été transférés en décharges. Traitement en cours.

Mulhouse : usine ICMD : le sol et la nappe du site sont pollués par du chloronitrobenzène. Traitement en cours.

Ottmarsheim : usine PEC RHIN : sur ce site, une production d'engrais est exploitée. Traitement en cours.

Pfastatt : anciens bassins de décantation des eaux résiduaires de l'usine Texunion (énnoblissement textile). Les boues contiennent des sulfates, phénols, métaux lourds, AOX et des substances extractibles au chloroforme.

Richwiller : carrière BCS remblayée, autorisée pour des matériaux inertes, qui a pu avoir un impact sur la nappe.

Riedisheim : la nappe est polluée par des hydrocarbures liés aux activités de stockage des sociétés Wallach et Bollore et Energies. Traitement en cours.

Riedisheim : le sol et la nappe du site Lambert-Rivière sont pollués par des solvants chlorés.

Rouffach : usine Behr France S.A. : la présence de solvants halogénés a été décelée dans les eaux souterraines de ce site industriel de fabrication d'équipements pour l'industrie automobile procédant au dégraissage de pièces. Traitement en cours.

Saint-Louis : usine Haefely - Trench : pollution des sols et de la nappe par des PCB et des composés phénolés décelée sur ce site industriel qui produit du matériel de distribution électrique.

Saint-Louis : deux anciennes gravières sont remblayées par des scories provenant de l'UIOM de Bâle, des inertes et des déchets d'origine chimique.

Sainte-Marie-aux-Mines : sur cet ancien site de teinture de matière textile de l'entreprise Baumggartner, des produits chimiques ont été stockés après la fermeture. Une pollution par des infiltrations d'hydrocarbures a été relevée.

Staffelfelden : sur le terril Marie Louise en activité depuis 1920 ont été déposés 3,4 tonnes de chlorures de sodium provenant des résidus de traitement du minerai de potasse. La commune de Feldkirch est également concernée. Traitement en cours.

Vieux-Thann : usine Albemarle PPC : sur ce site industriel en exploitation pour la fabrication de produits chlorés ou bromés, une pollution des sols et de la nappe a été constatée.

Volgelsheim : usine Beaumartin : le site de cet atelier de traitement de poteaux en bois fait l'objet d'une pollution.

Wittelsheim : sur les terrils Amélie Nord, Est et 2 dont un est toujours en exploitation ont été déposés depuis l'origine 4,2 millions de tonnes de chlorures de sodium provenant des résidus de traitement du minerai de potasse. Traitement en cours.

Wittelsheim : sur les terrils Joseph Else Est et Ouest ont été déposés entre 1912 et 1969 environ 2,3 millions de tonnes de chlorure de sodium provenant des résidus de traitement du minerai de potasse. Traitement en cours.

Wittenheim : sur les terrils Théodore et Eugène ont été déposés entre 1913 et 1986 environ 1,5 millions de tonnes de chlorure de sodium provenant des résidus de traitement du minerai de potasse. Traitement en cours.

Wittenheim : sur le terril Fernand ont été déposés entre 1913 et 1968 environ 1,4 millions de tonnes de chlorures de sodium provenant des résidus de traitement du minerai de potasse. Traitement en cours.

Wittenheim : sur le terril Anna ont été déposés entre 1923 et 1974 environ 1,5 millions de tonnes de chlorure de sodium provenant des résidus de traitement du minerai de potasse ; Traitement en cours.

AQUITAINE

DORDOGNE 24

Bergerac : Sheby Unilever : ce site a fait l'objet d'un traitement.

Le Lardin-Saint-Lazare : papeteries de Condat : dépôt de boues carbonatées et de D.I.B.

GIRONDE 33

Bassens : AGA : cet établissement est situé rive droite de la Garonne en zone industrielle de Bassens à quelques centaines de mètres du fleuve. Traitement en cours.

Belin-Beliet : R.T.M. : propriété privée installée sur le site de l'ancienne fonderie de plomb d'une superficie de 3 ha. Ce site est à traiter.

Belin-Beliet : ets René Daurel : locaux servant d'entrepôts où sont stockés des containers, des fûts et bidons métalliques vides ou renfermant des produits non identifiés. A l'extérieur et à proximité de ces bâtiments plusieurs fûts sont abandonnés sur le sol. Traitement en cours.

Biganos : décharge interne de l'usine Cellulose du pin, en cours de réaménagement afin d'être conforme aux dispositions de l'A.P. du 18/12/92.

Bordeaux : l'usine La Cornubia est implantée sur ce site depuis le début du siècle dans un environnement urbanisé et industrialisé. Les conditions de stockage précaires des produits cupriques minéraux ont contaminé le sous-sol.

Bordeaux : SAFT : le réseau de collecte d'évacuation des eaux industrielles est à l'origine de la pollution de ce site situé en ville au nord de Bordeaux. Ce site a fait l'objet d'un traitement et est sous surveillance.

Bordeaux : Domec Thermedoc : ancienne verrerie située en site urbain. Etablissement entouré partiellement d'habitations et d'entrepôts (superficie 25 000 m2). Bâtiments couverts, nombreux locaux et ateliers.

Bordeaux : société Ripelec : établissement situé dans une zone d'habitation dense. Depuis le délaissement des installations en 1992, les locaux sont en principe fermés mais il subsiste des intrusions répétées avec fractures des dispositifs de fermetures.

Bordeaux : SREE : entreprise située en périphérie de l'agglomération bordelaise dans une zone d'habitation et d'activités. Les bâtiments sont entièrement clos.

Bordeaux : Prodimex : terrain anciennement exploité par une usine fabricant des adjuvants pour le béton. Le site se trouve en bordure de la Garonne.

Bordeaux : relais des Deux Ponts : situé en bordure de la Garonne, le site était occupé par une station service et une station de lavage intérieur de citernes routières.

Eysines : Métallisation générale : implantation industrielle sur terrain de 2 à 3 000 m2 dans une zone urbanisée résidentielle.

Gradignan : station service (Mobil BHV) située en périphérie de l'A63 dans une zone commerciale et de bureaux. Traitement en cours.

Lormont : aire de distribution de carburants (station service ELF) située en zone urbaine et en bordure de l'autoroute A 10.

Ludon-Médoc : Société Valorm : cet établissement a été créé en 1970 et est spécialisé dans la récupération, le recyclage et la vente de déchets métalliques issus du broyage des batteries au Cd-Ni.

Le Verdon-sur-Mer : ancien dépôt d'hydrocarbures (Société SHELL).

Merignac : ancienne lagune réhabilitée. Les dépôts de la Sogerma Socea ont été stockés à proximité sur une aire isolée. Traitement en cours.

Naujac-sur-Mer : Friche industrielle sur laquelle s'exerçait une activité de traitement de bois avec utilisation de PCPNa et de créosote. Une partie des terrains est bétonnée. Le site est instrumenté en piézomètres.

Pauillac : une ancienne raffinerie SHELL est implantée sur ce site au nord de l'agglomération de Pauillac sur une dizaine d'hectares.

Pauillac : le terrain est situé en zone industrielle, à proximité de la Gironde, et est bordé de fossés de recueil des eaux pluviales.

Peujard : station service située en bordure d'une ancienne route nationale dans une zone rurale. Des traces d'hydrocarbures ont été découvertes dans un puits d'un particulier situé en aval de la station.

Pompéjac : la papeterie Sapso a été construite à partir d'un ancien moulin et surplombe le Cinon. Les bâtiments les plus anciens sont construits sur le cours d'eau en aval du barrage.

LANDES 40

Labrit : ancienne scierie (Ballion) avec traitement antiparasitaire des bois. Dépôt de sciures contaminées par des produits de traitement du bois (PCPNa).

Mimizan : espace forestier occupé auparavant par des stockages de pétrole brut extrait à la concession de Mimizan.

Roquefort : site cellulose du pin : des éléments indésirables sont présents dans le sous sol de cette ancienne papeterie dus à des dépôts anciens.

Tarnos : crassier des anciennes forges de l'Adour. Présence d'HF.

Tarnos : site ADA : anciennes Forges de l'Adour. Cokerie.

LOT-ET-GARONNE 47

Fumel : décharge de la Gardelle : décharge de déchets industriels située dans une dépression au dessus des coteaux de la vallée du Lot, côté Nord. Ce site a fait l'objet d'un traitement.

Le Passage : décharge du Canalet : ancien canal comblé par des déchets. Ce site a fait l'objet d'un traitement.

Marmande : zone d'habitation entourant un supermarché (Univers). Pollution du sol par des hydrocarbures.

Montayral : décharge de Cadamas : ancienne carrière de calcaire qui a été entièrement comblée par des déchets, la végétation s'y est développée dessus. Site à traiter.

Villeneuve-sur-Lot : centrale d'Eysses : ancien atelier de récupération de métaux à partir de matériels électriques, avec zone de cultures maraîchères.

PYRENEES-ATLANTIQUES 64

Anglet : ancien stockage de vieux métaux et de véhicules hors d'usage.

Anglet : lotissement (du Moulin neuf) situé sur l'emprise d'une ancienne ICPE.

Anglet : ancienne usine à gaz. Traitement en cours.

Arance : décharge de la Passerelle : ancienne carrière, située dans une ancienne exploitation de granulats, a été comblée avec des déchets industriels entre 1973 et 1980 puis des déchets banals et cendres d'incinération de boues de station d'épuration EAP depuis 1982. Site à traiter.

Arthez-de-Béarn : 1re décharge Atochem : cette décharge autorisée par l'A.P. no 83/IC/013 du 14/02/83 a été exploitée entre 1983 et 1986 et contient des dépôts de goudrons sulfuriques et des résidus de fabrication du lactame. Ce site est à traiter. Traitement en cours.

Arthez-de-Béarn : 2e décharge Atochem : cette décharge, autorisée par A.P. no 85/IC/195 du 05/12/85, est exploitée depuis 1986 comme dépôt de goudrons sulfuriques et de résidus de fabrication du ladame. Site à traiter.

Arudy : le site de cette fonderie de magnésium et d'aluminium (fonderie Messier) est située dans un vallon encaissé avec un crassier attenant.

Bayonne : ancienne usine à gaz.

Besingrand : sur le site Pardies acétiques est implanté une usine de fabrications de produits chimiques organiques de base (acétylène, acide acétique, AVM) depuis 1960. Un dépôt «historique» de noir d'acétylène ainsi que des déchets divers (catalyseurs) y sont présents.

Lacq : sur ce site industriel (usine EAP) en activité d'environ 220 hectares, les activités de traitement du gaz, de pétrochimie, de thiochimie, de production de soufre sont exercées.

Lahonce : centre européen de fret : ce site est situé dans une zone marécageuse partiellement remblayée.

Lescar : site Siamelap : ancienne carrière de 11 hectares située en bordure du Gave. Traitement en cours.

Pardies : sur le site Hydro Azote est implanté depuis 1960 une usine de fabrication d'engrais azotés et de nitrates.

AUVERGNE

ALLIER 03

Cusset : petit dépôt pétrolier (BP) sur lequel un accident s'est produit lors du dépotage d'un camion citerne. Cet accident est à l'origine de la pollution des sols par les hydrocarbures. Traitement en cours.

Montluçon : usine LGEM : ancien atelier de traitement de surface d'une unité de fabrication de compteur EDF et de dispositif de régulation thermique.

Montluçon : ancien dépôt pétrolier (SPD) fermé partiellement. Une activité réduite est maintenue. Traitement en cours.

Montluçon : ancienne usine à gaz devenue garage et dépôt d'une subdivision EDF. Traitement en cours.

HAUTE-LOIRE 43

Brioude : ancienne usine (SPEICHIM) dont l'activité était l'incinération de résidus chimiques et la régénération de solvant. Lors de la fermeture du site en 1994, une étude diagnostic demandée à l'exploitant a mis en évidence une pollution des sols.

Brioude : Ets Bringer : ancienne activité de traitement de bois pour l'élaboration de poteaux de lignes et de traverses de chemin de fer. Le sous sol est contaminé par de la créosote et du cryptogyl (cuivre, chrome, arsenic).

Chadrac : Tanneries du Puy : cette tannerie dispose depuis 1955 d'une station de prétraitement des effluents liquides. Les boues issues de cette station, chargées en chrome, ont été stockées dans 2 lagunes dès l'origine. Les boues sont maintenant éliminées dans un CET.

PUY-DE-DOME 63

Ambert : une partie du sol et du sous-sol de cette ancienne usine à gaz de houille (période de production 1890-1961) est polluée par des goudrons (HPA, phénols, BETX). Le site sert actuellement d'aire de stockage. Seul un ancien bâtiment est visible.

Billom : le sol de cette ancienne usine à gaz de houille (production entre 1881 et 1943) est contaminé par des goudrons. L'impact sur la nappe est faible. Une partie du site est occupée par EDF-GDF, l'autre est un terrain vague avec des bâtiments en ruine.

Clermont-Ferrand : usine des Carmes : suite à des travaux de reconversion, on découvre de l'huile dans les remblais sous un bâtiment de fabrication de roue. Après écrémage des huiles de la nappe l'ensemble des terres souillées sont excavées, mis en DC2 ou dégradées biologiquement. Traitement en cours.

BOURGOGNE

COTE-D'OR 21

Bligny-sur-Ouche : station service (Elf-Antar) située sur l'aire de repos autoroutière A6. Traitement en cours.

Bligny-sur-Ouche : station service (Esso) située sur une aire de repos autoroutière A6. Traitement en cours.

Dijon : quartier des Rotondes : nappe d'eau superficielle se dirigeant vers la rivière Ouche.

Longvic : site de la zone industrielle.

Marsannay-la-Côte : la nappe d'eau souterraine alimentant en eau potable une partie de l'agglomération dijonnaise (50 000 hab) est polluée au niveau du puits de Longvic.

Velars-sur-Ouche : la source de Crucifix est captée pour l'AEP par le syndicat de Corcelles les Monts.

NIEVRE 58

Nevers : usine Gates : usine de fabrication de courroies, tuyaux en caoutchouc. Traitement en cours.

SAONE-ET-LOIRE 71

Chalmoux : sur cet ancien site minier (Chizeuil), de nombreux terrils sont présents. Le ruisseau de Sauvigny, qui recueille les eaux de percolations, passe entre ces terrils. Les eaux ont un pH acide. Traitement en cours.

Montchanin : ce site est constitué de deux anciennes décharges, l'une de déchets industriels, l'autre d'ordures ménagères, dont la fermeture a été décidée par décret du 20 octobre 1989. Réhabilitation définitive programmée pour 2 ans à compter de l'automne 1994. Traitement en cours.

Paray-le-Monial : Société I.C.P.F. : ce chantier de créosotage pour les traverses de chemin de fer et les poteaux PTT a été créé en 1937 en bordure de la RN 79 à proximité du canal du Centre et de la rivière «La Bourbince». Traitement en cours.

Varennes-le-Grand : usine Themeroil : des huiles usagées et des solvants chlorés ont été régénérés dans cette usine. Un stockage de goudrons sulfuriques est présent. Surveillance de la nappe tous les trois mois à partir de septembre 1994.

YONNE 89

Auxerre : ce captage A.E.P. situé à proximité d'une zone industrielle est pollué par des solvants chlorés (trichloroéthane) de manière chronique depuis plusieurs années.

Avallon : incendie d'une décharge de déchets de caoutchouc et pneumatiques.

Joigny : les terrains situés en bordure de la RD 67 et la voie SNCF sont pollués.

Tonnerre : décharge des Corbeaux : cette décharge est située dans une ancienne carrière remblayée.

BASSE NORMANDIE

CALVADOS 14

Condé-sur-Noireau : site Allied Signal : terres et nappe sont souillées par des hydrocarbures et des phénols. Traitement en cours.

Condé-sur-Noireau : dans l'enceinte de l'usine M2I Impervia, il a été mis à jour un dépôt de déchets de caoutchouc, de débris de verre et de plastique. Par ailleurs, des traces d'hydrocarbure ont été relevées à proximité.

Escures-sur-Favières : à proximité de l'usine d'incinération, une ancienne carrière a été comblée avec les mâchefers non décendrés provenant de l'usine d'incinération. Durée de l'exploitation environ 15 ans. Capacité d'incinération 6 000 tonnes/an.

Honfleur : dépôts d'hydrocarbures. Traitement en cours.

Lisieux : ancienne usine à gaz. Traitement en cours.

Saint-Aubin-sur-Mer : ancienne usine à gaz. Traitement en cours.

MANCHE 50

Avranches : atelier de traitement de surface (fabrication de plaques Offset). Traitement en cours.

Donville-les-Bains : usine d'engrais où ont été stockés à l'extérieur des matières premières (pyrites, crasses de soufre) pour fabriquer de l'acide sulfurique.

ORNE 61

Bellou-sur-Huisne : usine de fabrication d'aérosols et de produits d'entretien. Traitement en cours.

Le Château-d'Almeneches : SNCF Surdon : l'activité de créosotage sur ce site (démantelé) a cessé.

Marcei : ancienne carrière d'une surface de 8 510 m2 ayant servi au dépotage de boues de créosote, puis de décharge sauvage.

Rai : les sols autour d'une fonderie ont été pollués.

Saint-Clair-de-Halouze : dépôt Madeline : ancien site de transit et de stockage de déchets industriels et ménagers. Traitement en cours.

BRETAGNE

COTES-DU-NORD 22

Landebia : une ancienne usine de traitement de poteaux en bois utilisant la créosote et le cryptogyl est implantée sur ce site.

Ploufragan : une ancienne usine de fabrication de savons est implantée sur ce site. Une activité de stockage et de régénération d'huiles usagées y a également été exercée (entre 1948 et 1994).

Saint-Brieuc : décharge située sur 25 hectares de marais littoral du domaine public maritime, au fond de la baie de Saint Brieuc.

Trémuson : ancien site minier exploité entre 1690 et 1930. Pollution des sols (métaux lourds) au droit d'anciennes installations (laverie, fonderie). La commune de Plérin est également concernée.

FINISTERE 29

Brest : partie du polder faisant partie de Domaine Public Maritime ayant servi à la mise en place de la zone industrielle portuaire de Brest.

Brest : décharge d'une dizaine d'hectares à l'origine de déchets inertes, susceptible d'avoir reçu des DIB et des DIS.

Brest : dépôt d'hydrocarbures 1re et 2e catégories implanté sur une zone remblayée sur la mer dans les années 60.

Quimperlé : Kerisole : site d'une papeterie en exploitation implantée à cheval sur les berges de la rivière Isole. Traitement en cours.

ILLE-ET-VILAINE 35

Bruz : les anciens terrils et les anciens bassins de décantation de l'ancienne mine de Pont-Péan couvrent une vingtaine d'hectares sur cette friche industrielle. Traitement en cours.

MORBIHAN 56

Melrand : les sols de l'usine Axohm Lydall sont contaminés par du phénol dû à des rejets d'eaux phénolées en puits perdus de juillet 1976 à janvier 1979.

Ploërmel : décharge de Breleau : les déchets sont stockés sur les versants du vallon.

CENTRE

CHER

Lunery : usine des Rosières : le site se trouve sur un canal de dérivation de la rivière le Cher, à l'amont d'un puits de captage d'eau potable.

Thénioux : Bernardy Chimie : atelier industriel de transformations chimiques (sels de cuivre).

Vierzon : aire de stockage de boues pâteuses de la station d'épuration de Vierzon.

Vierzon : cette déposante de réception de matières de vidange (GESSET) était autorisée en 1943. Elle n'est plus conforme aux normes contemporaines.

EURE-ET-LOIR 28

Anet : station service située sur l'aire d'un supermarché, en périphérie Est de l'agglomération d'Anet. La rivière l'Eure s'écoule à 650 m du site, au Nord.

Bailleau-Armenonville : pont sous Gallardon : le site s'étend sur un terrain clos d'une surface de 3 000 m2. Les citernes aériennes occupent la partie centrale du dépôt. Un puits privé a été foré au Sud Ouest du terrain. La Voise s'écoule à 180 m au Nord du site.

Charpont : le terrain de sport et les terrains voisins sont aménagés sur une ancienne sablière ayant servi pour l'immersion de fûts. La commune d'Ecluzelles est également concernée. Cette ancienne carrière remblayée s'insère entre la D 116 et la D 308.

Chartres : usine à gaz mise en service en 1850 et implantée entre la rivière l'Eure et la rivière Le petit Bouillon. Usine exploitée jusqu'en 1963 puis démantelée. Le site est à ce jour occupé par l'Agence d'exploitation EDF-GDF de Chartres.

Dreux : champ d'épandage non clos (matières de vidange et déchets liquides industriels) d'environ 15 000 m2, sis en bordure du Chemin rural du Chêne Saint Louis, en lisière Sud-Est du bois des Buisson. Proximité d'un établissement scolaire.

Dreux : unité de production construite en 1962. Aire d'emprise de 40 000 m2 dont 10 000 m2 de surface bâtie. L'usine a été dévastée par un incendie qui s'est déclaré le 25 décembre 1995 sans dommages apparents sur l'environnement.

Dreux : décharge de l'Arche du Gazon : à 2,5 km à l'ouest de Dreux, le terrain se situe dans une petite vallée sèche entaillant le plateau qui s'étend entre les vallées de la Blaise et de l'Aure. Le dépôt est entièrement recouvert de déblais inertes.

Ecluzelles : ancienne carrière alluvionnaire remblayée située dans l'angle formé par la D 3 094 de Charpont à Ecluzelles et par la D 116 de Charpont à Mézières en Drouais, actuellement en friche.

Epernon : zone industrielle : unité de production construite en 1962. Aire d'emprise de 20 000 m2 dont 4 500 m2 de surface bâtie. Terrain clos et gardienné. Déclivité assez prononcée orientée d'Est en Ouest (partie basse du terrain proche du CD 122). Traitement en cours.

Le Boullay-Mivoye : Le Fonville : le terrain (friches et taillis) a été le siège d'une ancienne et intense extraction de marnes ayant donné naissance à des excavations à ciel ouvert et à des galeries souterraines.

Mézières-en-Drouais : site enclavé dans une zone boisée, affecté dans le passé à l'enfouissement de déchets industriels. Recouvert de terre et en friche, le site n'est pas clos et est le siège de nombreux dépôts sauvages.

Saint-Piat : petit bâtiment de construction légère occupé par la Société Chromix en 1987, situé dans une cour intérieure. L'accès est commun avec celui de la briqueterie Lambert James. Un puits d'infiltration recueille des E.P. et a pu servir d'exutoire aux E.I. Traitement en cours.

INDRE 36

Levroux : rivières (du Nahon et de la Cephons) ayant servi pendant longtemps d'exutoire à des mégisseries installées à Levroux. Importantes sédimentations d'éléments riches en matières organique et métaux lourds (chrome).

Saint-Aoustrille : ancienne décharge brute située sur une formation calcaire très perméable d'une superficie de 7,4 ha.

INDRE-ET-LOIRE 37

Descartes : décharge du Cheval blanc : ce dépôt de déblais et gravats a, par le passé, accueilli de nombreux déchets industriels et artisanaux en petites quantités.

Monts : site (ASTRA) industriel ancien (début du siècle) ayant abrité des activités de l'industrie chimique depuis la fin de la seconde guerre mondiale. La pollution de la zone, actuellement en cours de traitement remonte au début des années 60. Traitement en cours.

LOIR-ET-CHER 41

Ouzouer-le-Doyen : ancienne carrière de pierres, comblée par les ordures ménagères de la commune. Cette carrière est située à une centaine de mètres du puits alimentant en eau le syndicat d'adduction publique (jusqu'en décembre 1995).

Saint-Laurent-Nouan : ancien site de fabrication de dérivés organo-stanniques pour la stabilisation du PVC de 15 700 m2. Production arrêtée le 31/12/95. Tous les bâtiments ont été vidés. Tous les produits et déchets liquides ont été éliminés en centres de traitement.

LOIRET 45

Amilly : une pollution par divers solvants chlorés est constatée en aval hydraulique de la zone industrielle. Le captage d'eau potable est condamné.

Bonny-sur-Loire : forage AEP le Val n° 1 : la nappe est polluée par du chrome et des solvants chlorés. Le captage d'eau potable est abandonné.

Chalette-sur-Loing : la décharge interne de l'établissement Hutchinson est située près de la rivière «Le Solin». Le site est surveillé par piézométrie.

Gien : ancienne usine à gaz (gazomètre, stockage, bâtiments d'exploitation). Traitement en cours.

Mézières-Lez-Cléry : contamination des eaux souterraines au droit d'une carrière d'environ 3 hectares réaménagée en C.E.T. de classe 2 sans barrières de sécurité active.

Mignères : site Brabant chimie : les eaux souterraines de ce site industriel spécialisé dans la régénération de solvant sont polluées par une forte teneur en solvant.

Pithiviers : une pollution par le mercure est apparue sur un captage AEP de Pithiviers en mars 1992. Des analyses sur les sédiments de la rivière «L'OEuf» recueillant les eaux pluviales et les rejets de la station communale attestent d'une contamination.

Puiseaux : site réhabilité en zone industrielle où sont implantées actuellement quatre entreprises. Traitement en cours.

Saint-Brisson-sur-Loire : société Funett : atelier de rénovation de fûts. Traitement en cours.

Saint-Denis-de-l'Hôtel : un bassin de rétention d'eaux pluviales se rejetant dans la Loire et le forage communal sont pollués par des solvants chlorés.

Saint-Firmin-des-Bois : cet ancien stockage de terres souillées par les hydrocarbures provient de l'activité pétrolière exercée par Elf Aquitaine Production sur ce site.

Sully-sur-Loire : site Kronospan : le sol de ce site industriel, occupé il y a quelques années par une forge Peugeot, est contaminé en certaines zones par des solvants organiques. Traitement en cours.

CHAMPAGNE-ARDENNE

ARDENNES 08

Bourg-Fidèle : pollution des sols de l'usine Metal blanc par du plomb (fonderie de plomb) sur une profondeur de 20 cm. Les teneurs en plomb au sol sont comprises entre 212 et 945 mg/kg de matières sèches. Un cours d'eau situé en aval du site est pollué.

Charleville-Mézières : décharge de la Fontinette : décharge de déblais inertes de démolition et sables de fonderie. Des analyses sont en cours.

Charleville-Mézières : site d'une ancienne usine à gaz arrêtée définitivement en 1960.

Sedan : site d'une ancienne usine à gaz arrêtée définitivement en 1956.

AUBE 10

Barberey-Saint-Sulpice : ancien dépôt (SHELL) de carburant démantelé en 1994. L'ensemble des installations aériennes ont disparu.

Celles-sur-Ource : Val de Veine : cette décharge prévue pour des déchets inertes reçoit en réalité de nombreux emballages plus ou moins vides de produits phytosanitaires utilisés par les viticulteurs locaux. Un diagnostic par sondage avec tests de lixiviations sont prévus en 1996.

Méry-sur-Seine : station service.

Saint-Julien-les-Villas : dépôts d'hydrocarbures (aériens et enterrés). Traitement en cours.

MARNE 51

Bétheny : des boues de curage d'égout et des graisses sont déposées sur ce site.

Epernay : sur une partie du site, divers déchets ont été déposés. Le reste du site sert de déposante de matières de vidange.

Faux-Vesigneul : parc D : pollution de la nappe par des hydrocarbures dont l'origine remonte à plus de 20 ans et dont les causes sont inconnues (sans doute fuites accidentelles).

Pierry : une fuite de carburant sans plomb, due à la rupture d'une bride, a pollué la nappe et le sol de la station service Carrefour. Les travaux de dépollution sont en cours.

Reims : immeuble (rue Magdeleine) contaminé par l'explosion d'un transformateur électrique en janvier 1985. L'immeuble est inoccupé depuis cette date. Traitement en cours.

Reims : cette ancienne zone de stockage de transformateurs PCB est partiellement polluée par des huiles PCB. EDF souhaite décontaminer le site pour le réaffecter à des usages internes de bureau. Traitement en cours.

Saint-Brice-Courcelles : société Ducancel et Hebert : dans une unité de conditionnement de produits chimiques liquides, une perforation de la fosse de neutralisation des eaux de rinçage provoque la pollution du sol et de la nappe. Des analyses sont en cours.

Valmy : fuite sur une canalisation d'hydrocarbure dans une station service (TOTAL). Une quantité de 9 000 litres de produit a été perdue. Traitement en cours.

HAUTE-MARNE 52

Bayard-sur-Marne : société Pont à Mousson : lagunes de décantation de boues de dépoussiérage de cubilots.

Chancenay : la petite décharge de 3.5 ha laisse échapper des lixiviats. Le fond est toutefois assez imperméable. Traitement en cours.

Chevillon : Société Vallourec : mare d'infiltration d'eaux industrielles (décapage de métaux et phosphatation).

Langres : site d'une ancienne usine à gaz.

Manois : Société Trefilac : anciennes lagunes de décantation d'eaux industrielles (traitement de surface).

Nogent : Société Nickel chrome : ancien atelier de traitement de surfaces dont les murs et le sol portent des traces de pollution par des sels métalliques et du trichloroéthylène.

Saint-Dizier : site d'une ancienne usine à gaz.

Saint-Dizier : site Cochery : friche industrielle.

Saint-Dizier : Ronot : terrain nu sur lequel ont été épandues des eaux industrielles.

CORSE

HAUTE-CORSE 2B

Canari : cette ancienne carrière a été exploitée pour l'extraction de serpentines riches en amiante. Une usine de traitement y est associée.

Lucciana : ancienne décharge. La présence d'un aquifère sablo-argileux surmonté de 2 à 3 m de limons et d'argile (réputé imperméable) protègent la nappe des lixiviats. Ceux-ci sont drainés par des canaux.

FRANCHE-COMTE

DOUBS 25

Bart : site en cessation d'activité et comportant un sol pollué par des solvants halogénés.

Chalezeule : abandon de déchets toxiques dans l'enceinte d'une usine désaffectée (S.L.E.C.) suite à une liquidation judiciaire. Traitement en cours.

L'Isle-sur-le-Doubs : société GFD : boues industrielles accumulées dans un bassin de décantation.

JURA 39

Damparis : Bulle P.O.C. Solvay : site non traité.

Fraisans : unité de traitement à la créosote de traverses en bois de chemin de fer comprenant un autoclave , un réservoir de stockage de la créosote, des boues de transfert et des aires de stockage.

Montholier : le sol de cette ancienne usine (Bulabois) désaffectée est contaminé par du pyralène déversé d'un transformateur électrique. Les murs de l'usine sont rasés, le sol est recouvert de gravats.

HAUTE-SAONE 70

La Longine : crassier constitué en bordure de la rivière Le Breuchin. Traitement en cours.

Ronchamp : cet ancien terril d'une surface de 35 ha, rattaché à une friche industrielle a fait l'objet d'une combustion (combustion arrêtée depuis mai 1994).

Servance : un mur bordant l'usine de décolletage MADEC laisse apparaître des suintements d'hydrocarbures vers la rivière l'Ognon. Traitement en cours.

TERRITOIRE-DE-BELFORT 90

Belfort : déversement à proximité du bâtiment 328 de Gec Alsthom, de produits halogénés sur le sol qui ont entraîné une pollution de la nappe. Ce site n'est pas encore traité.

DOM

MARTINIQUE 971

Abymes : décharge située à 200 m environ de la rivière salée (bras de mer séparant la Grande Terre de la Basse Terre), entourée essentiellement de mangrove dont le sol est fortement contaminé par des polluants chimiques et bactériologiques de toutes sortes.

GUADELOUPE 972

Fort-de-France : décharge de la Trompeuse : terrain de 25 ha limité au nord, au sud, à l'ouest par la mer et à l'est par la rivière «La Jambette».

GUYANE 973

Kourou : les étangs et les terrains marécageux (Pripris) sont pollués par des hydrocarbures provenant de la centrale électrique voisine (de Pariacabo).

Kourou : les terrains situés aux abords de la centrale électrique sont pollués par du gazole suite à une fuite sur l'oléoduc (de Pariacabo) reliant le dépôt portuaire à la centrale.

Kourou : zone d'enfouissement de déchets de l'ancienne zone de lancement située à proximité d'un bras de rivière.

Kourou : cette décharge superficielle de déchets divers (fûts, bidons, ferrailles) est située sur un tumulus à proximité de la Tour Diamant.

Kourou : Takini ouest : des déchets divers sont déposés dans cette ancienne carrière.

Matoury : Port du Larivot : rive de fleuve bordée de mangrove polluée par des hydrocarbures, matériaux et métaux provenant d'anciennes activités industrielles et d'une pêche industrielle active.

Remire-Mont Joly : les terrains marécageux (Pipris) sont pollués par des hydrocarbures provenant de la centrale électrique voisine (du Degrad des Cannes).

HAUTE-NORMANDIE

EURE 27

Balines : une usine de conditionnement de produits chimiques en aérosols (Eurospray) est à l'abandon après liquidation judiciaire. Traitement en cours.

Conteville : entreposage illicite de D.I.B. et D.I.S. dans une ancienne carrière transformée en bassin de décantation. Traitement en cours.

Fresne-l'Archevêque : un semi-remorque à plateau chargé de 50 fûts de déchets toxiques (pesticides) est abandonné dans l'enceinte des anciens établissements Fresne-Prestations.

Gaillon : ancien dépôt de déchets industriels situé dans une ancienne carrière exploitée il y a plusieurs dizaines d'années.

Gisors : site d'une ancienne usine à gaz ayant fonctionné de 1865 à 1954. Le site est aujourd'hui occupé par l'agence EDF - GDF qui souhaite rénover ses installations. Traitement en cours.

La Guéroulde : ce terrain boisé a servi de lagune pour les rejets des eaux de rinçage d'un atelier de traitements de surface, de 1968 à 1973. Les terres sont polluées par des hydroxydes métalliques sur 15 cm de profondeur.

Pont-Audemer : la zone urbaine est polluée par la perte d'étanchéité d'une cuve de 18 m3 de supercarburant infiltré dans le sol. Traitement en cours.

Pont-Audemer : suite à la cessation d'activité de la société Fonderie des Ardennes , un dépôt de produits chimiques divers et des installations renfermant des produits polluants (citerne de fuel, propane, transformateurs) et du sable à noyaux ont été laissés sur le site. Traitement en cours.

Romilly-sur-Andelle : un dépôt de goudrons sulfuriques (dépôt C.B.L.) est présent dans cette ancienne carrière de sable. Le site a fait l'objet d'un début de traitement sur 10 000 tonnes de déchets puis stoppé en 1989.

Saint-Marcel : bassin d'infiltration des eaux résiduaires de fabrication de matières colorantes des établissements Steiner.

SEINE-MARITIME 76

Anneville-Ambourville : un dépôt de goudrons sulfuriques est présent sur des terrains exploités en carrière.

Bosc-le-Hard : site R.E.M. : lagunes de dépôt de boues de station.

Caudebec-les-Elbeuf : 1 zone de 150 m3 située dans la cour et 1 zone de 500 m3 située dans la zone des bacs contaminées par des HC ont été identifiées à la fermeture de la société Yacco. Aucune manifestation de la contamination des sols n'a été détectée dans la nappe.

Cléon : ancienne carrière remblayée jusqu'en 1979 avec des déchets industriels spéciaux, banals et des ordures ménagères provenant de toute la région normande sans précaution particulière. Une partie de la décharge est implantée à Tourville-la-Rivière.

Criel-sur-Mer : site SSI : décharge de D.I.B et de D.I.S.

Darnetal : la société Labrunye Services, spécialisée dans le nettoyage de linges, dispose d'un atelier de nettoyage à sec utilisant du tétrachloroéthylène. En l'absence de rétention sur l'aire de distribution, la nappe souterraine est polluée par infiltration.

Epouville : terrain Evers : dépôt couvert de remblais datant d'une vingtaine d'années de produits à base de fibres d'amiante.

Eu : unité de traitement de surface à l'abandon avec des cuves contenant entre autres des composés cyanurés.

Gonfreville-l'Orcher : site Total raffinage distribution : dépôts d'hydrocarbures lourds dans d'anciennes lagunes. Traitement en cours.

Gonfreville-l'Orcher : le site est pollué par un entreposage de catalyseur (monticules de 22 000 m3) contenant des huiles (mélange de terres de décapage et d'huile). Les terres ont été enlevées et sont traitées sur le site.

Grand-Couronne : décharge interne d'une usine de fabrication d'engrais.

Lillebonne : ancienne décharge interne d'une usine de régénération d'huile usagée.

Le Grand-Quevilly : décharge S.G.A.E. : ancien dépôt de déchets industriels, hydrocarbures, organiques, pyriteux.

Le Grand-Quevilly : sur ce terrain occupé jadis par l'ancienne cokerie de G.D.F., l'unité a cessé de fonctionner en 1968 et a été démontée de 1970 à 1972. Une partie du site a été revendue à diverses entreprises qui s'y sont installées dessus.

Le Grand-Quevilly : site Maletra, SNPC, Ordures services : ancienne carrière remblayée par des déchets industriels.

Le Grand-Quevilly : cette ancienne carrière a reçu des déchets industriels et des résidus chimiques provenant de la raffinerie Shell.

Le Grand-Quevilly : site rond point du bois Cany : cette ancienne carrière a été comblée en 1970 par des déchets ménagers de l'agglomération et des déchets industriels. Le supermarché Rond Point s'est installé sur le site.

Le Grand-Quevilly : cette ancienne carrière a été remblayée en 1970 par des déchets provenant de la société S.N.P.C. et par des déchets ménagers. Des hangars commerciaux se trouvent aujourd'hui sur ce site.

Le Grand-Quevilly : sur ce site d'une superficie de 30 ha ont fonctionné les Hauts Fourneaux de Rouen de 1904 à 1960. Les bâtiments ont été détruits en 1970. La construction d'une ZAC et d'un dépôt de produits pétroliers sont en projet.

Le Havre : ancienne usine à gaz exploitée de 1838 à 1965. Le site est actuellement occupé par l'Université du Havre.

Le Petit-Quevilly : sur cette ancienne mare remblayée avec des produits chimiques, des abattoirs et un immeuble ont été construits

Le Petit-Quevilly : site Nobel Maletra : cette ancienne carrière a été utilisée comme décharge jusqu'en 1970 pour y entreposer des résidus de fabrication. La piscine communale et deux écoles ont été construites dessus.

Le Petit-Quevilly : site Maletra : ancienne carrière dans laquelle des produits y furent jetés jusque dans les années 1965. Toute la zone a été urbanisé.

Le Petit-Quevilly : ce site aurait été rempli d'ordures ménagères apportées par la Sté Rimor provenant des villes de Rouen et Petit Quevilly et de divers déchets industriels (carbures, produits sulfureux). Le parking et l'usine Alsthom ont été construits dessus.

Le Trait : anciennes lagunes de décantation utilisées par ESSO dans le cadre de la fabrication d'huile. Traitement en cours.

Martin-Eglise : ancien chantier de récupération de ferrailles. Traitement en cours.

Notre-Dame-de-Gravenchon : des hydrocarbures lourds sont présents dans le sous-sol d'une usine de fabrication de matières plastiques.

Oissel : dans cette ancienne carrière, un ancien dépôt de déchets et rebuts de fabrication d'usine chimique est présent.

Oissel : cette plateforme industrielle (I.C.I.) a été en partie vendue par la société Zeneca à la société Crompton & Knowles et à la société Francolor pigments mise à part les terrains non bâtis contaminés par les activités successives. Traitement en cours.

Petit-Couronne : site de Shell : pollution souterraine par des hydrocarbures sous la raffinerie et les habitations voisines. Traitement en cours.

Petiville : cette ancienne carrière (Emery de Petiville) a accueilli des déchets d'hydrocarbures dans les années 60. Elle a été comblée par apports de terres en 1977-78 et a aujourd'hui l'aspect d'un champ abandonné, avec terrains de loisirs à proximité.

Rouen : ancienne usine à gaz.

Saint-Etienne-du-Rouvray : cette ancienne carrière (La Gachère) a été comblée par des produits chimiques et des débris de démolition.

Saint-Etienne-du-Rouvray : site Isover Saint Gobain : décharge interne de rebuts de fabrication de laines de roche et de déchets divers.

Saint-Maclou-de-Folleville : site Affineries Cauchoises : décharge non autorisée de D.I.B. (5 000 tonnes) et de scories. Traitement en cours.

Sotteville-les-Rouen : pollution du sol et des eaux souterraines par des composés organiques à la suite d'une fuite de produits stockés et à une pollution chronique historique.

Tourville-la-Rivière : dépôt de déchets «La ferme du Gruchet» : ce site ouvert en décharge d'inertes a reçu des D.I.B et des D.I.S. Le site a été recouvert de terres après évacuation de certains D.I.S. Les activités ont cessé en 1990.

Tourville-la-Rivière : La Fosse Marmitaine : ce site se caractérise par une pollution localisée en arsenic dont l'origine est inconnue. La pollution est constatée sur un piézomètre de contrôle d'une décharge de classe 1 à l'écart des zones actuelles de dépôt.

ILE-DE-FRANCE

PARIS 75

Paris 9e : parc de stationnement Opéra-Meyerbeer : la station service B.P. est située au niveau -1 du parc de stationnement. Les cuves de liquides inflammables sont situées sous la rue de la Chaussée d'Antin. La distribution de carburant est arrêtée depuis 1992.

Paris 19e : La Charbonnière : ancien dépôt de liquides inflammables. Traitement en cours.

SEINE-ET-MARNE 77

Amponville : carrière (GSI / La Quinoleine) de sable industriel.

Bagneaux-sur-Loing : dans le contre fossé du canal de Bagneaux-sur-Loing viennent se déverser les eaux des établissements Thomson, Corning, Keraglass et des communes de Bagneaux et de Saint-Pierre-les-Neumours.

Chailly-en-Bière : pollution de la nappe de la Brie et de Champigny par des chlorures.

Chelles : ancienne usine à gaz.

Dammarie-les-Lys : ancienne décharge de la société Everite.

Fouju : carrière de calcaire remblayée avec des ordures ménagères comportant notamment des cendres de la société Affimet. (La commune de Moisenay est également concernée).

Jablines : ce terrain est situé dans une boucle de la Marne et renferme deux anciennes décharges d'ordures ménagères. Une pollution du plan d'eau de la base de loisirs est décelée mais l'origine est mal définie.

Juilly : la nappe de sable de Beauchamps est polluée par des cyanures. 3 captages AEP sont touchés. La commune de St Pathus est également concernée. Une dilution avec une eau exempte de cyanures a été nécessaire pour alimenter Juilly, Vinantes, Nantouillet.

La Madeleine-sur-Loing : pollution de la nappe de la Craie par des matières organiques.

Meaux : terrain de 1 500 m2 occupé par des bâtiments sur 250 m2. Ce terrain a abrité une usine à goudron (ancien dépôt de bitume).

Montereau-Faut-Yonne : zone industrielle : la nappe alluviale est polluée par des composés halogénés volatils. Deux captages utilisés pour l'AEP de Montereau sont concernés.

Monthyon : ancienne décharge d'ordures ménagères utilisée pour des déchets industriels.

Provins : la nappe des calcaires de Champigny est polluée par du mercure.

Réau : 240 m3 de kérosène ont été déversés accidentellement dans le sol dans ce centre de montage et d'essai de moteurs à réaction de la SNECMA. (La commune de Montereau-sur-le-Jard est également concernée). Traitement en cours.

Saint-Loup-de-Naud : cette ancienne décharge d'ordures ménagères a été exploitée par la société Sofrex de janvier 1979 à janvier 1992 à l'emplacement d'anciennes glaisières et de carrières de calcaire.

Sainte-Colombe : plusieurs sources sur la commune de Sainte Colombe, dont certaines sont captées, sont polluées par du mercure. L'origine de cette pollution est inconnue.

Souppes-sur-Loing : des traces de composés organohalogénés ont été décelées dans deux captages aux alluvions.

Vernou-la-Celle-sur-Seine : Le Moulin de Nanchon : ancien site de fabrication de produits phytosanitaires (insecticides et anticryptogamiques agricoles).

YVELINES 78

Beynes : usine de la Maladrerie Prosynthèse : la nappe phréatique et le sol ont été pollués par des solvants chlorés et organiques issus d'anciennes fosses de stockage d'effluents liquides pollués, utilisées avant 1985. Traitement en cours.

Beynes : société RIC : terrain sur lequel a eu lieu une activité de récupération d'huiles usagées. Traitement en cours.

Conflans-Sainte-Honorine : ancien dépôt d'hydrocarbures et station d'avitaillement des péniches de la société SHELL.

Conflans-Sainte-Honorine : ancien site de production de circuits imprimés et de galvanoplastie installé sur un terrain de 1 100 m2 comprenant un bâtiment de production de 4 200 m2. Volume des bains de traitement : 43 m3.

Flins-sur-Seine : décharge Sotradec : ancienne carrière comblée par des déchets.

Jouars-Pontchartrain : carrière de Sablons remblayée en totalité avec des matériaux divers (terrassement, démolition, OM, DIB, DIS).

Limay : site Marion Merrell : une ancienne fosse actuellement remblayée ayant servi d'exutoire aux effluents aqueux industriels entre 1965 et 1979 constitue l'origine de la pollution d'une parcelle de terrain contaminée. Traitement en cours.

Le Chesnay : société Coprim Résidences : ancien dépôt de combustibles comprenant quatre cuves enfouies ayant une capacité totale de 180 m3. Des terres souillées par des hydrocarbures, lors du démantèlement des installations ont été stockées sur le terrain.

Le Vésinet : ancienne usine à gaz : terrain plat présentant une zone fortement polluée (1 500 m2) et une zone faiblement polluée (3 500 m2).

Les Mureaux : société SNF : terrain sur lequel a lieu en partie l'activité de régénération de solvants. Présence d'une distillerie. Stockage en cuve. Zone d'ancien dépôt de fûts.

Mantes-la-Ville : ancien dépôt de déchets industriels en fûts sur une surface d'environ 60 m2 en partie bétonnée et pour l'autre partie à même le sol. Traitement en cours.

Plaisir : cuves et chaufferie commune aux résidences Villiers et du Petit Bontemps, gérée par l'Association Syndicale libre du Petit Bontemps dont le syndic est la société Sogetim.

Rambouillet : décharge Saint Yves : cette ancienne carrière de sable, située à proximité de gens du voyage est remblayée par des gravats, des terres et des DIS (non autorisés).

Rosny-sur-Seine : 1 500 m3 de terres (polluées par des hydrocarbures et du plomb) sont issues d'un décapage de terrain occupé par un ferrailleur.

Rosny-sur-Seine : station service ELF ANTAR. 260 m3 de stockage de carburant en 4 réservoirs. Traitement en cours.

Versailles : ancien site d'une usine à gaz.

Villiers-Saint-Frédéric : station service à proximité du supermarché Champion et à environ 30 m d'un forage utilisé pour l'alimentation humaine en eau potable. Traitement en cours.

ESSONNE 91

Ballancourt-sur-Essonne : cette friche industrielle est un ancien site de régénération de solvants.

Bondoufle : dans une zone industrielle, des produits de traitement de surface (chromage) ont été déversés sur un terrain en friche jouxtant l'entreprise Ferelec. Traitement en cours.

Champcueil : ancienne déposante de matières de vidanges.

Gif-sur-Yvette : dépôt de déchets de fabrication de garnitures de freins à base d'amiante.

Méréville : dans cette usine (Bonneron-Gunet) de fabrication d'objets en mousse de latex désaffectée depuis 1974, du fioul a été déversé sur le sol à la suite d'un acte de vandalisme. Le sol n'a jamais été nettoyé.

Ollainville : usine Nobel Coatings de fabrication de peinture.

Ris-Orangis : ancien atelier de traitement de surface situé en zone industrielle.

Ris-Orangis : une zone urbaine, un centre d'affaire et plusieurs commerces sont implantés sur ce site.

Saint-Chéron : lotissement («Les terres noires») construit sur une friche industrielle.

Sermaise : sur cette friche industrielle, il ne subsiste plus aucun équipement de régénération de solvant ni de produits en fûts ou en cuve. Seuls les déchets enfouis et la pollution importante des sols sont les vestiges de l'activité.

Viry-Châtillon : le site de cette ancienne usine à gaz est actuellement un centre de distribution de Gaz de France.

HAUTS-DE-SEINE 92

Boulogne-Billancourt : cette ancienne usine de production automobile a fait l'objet d'une déclaration de cessation d'activité du 27/12/93 (article 34 du décret du 21/09/77).

Boulogne-Billancourt : trapèze d'une superficie d'environ 13 600 m2 à 500 m de la Seine. Cet îlot correspond à l'emprise du bâtiment V2, V3, V5, V6 du centre industriel de Renault Billancourt (30 hectares).

Clichy : le site de l'ancienne usine à gaz comprenait initialement 17 ha. La partie appartenant actuellement à GDF est constituée des surfaces cadastrées B 12 (59 915 m2) et O 54 (7 657 m2).

Gennevilliers : cette friche industrielle a accueilli une usine à gaz sur 80 % de sa superficie. Les 20 % restant sont occupés par des bâtiments à usage de bureaux et des bâtiments de stockage de matériel.

Issy-les-Moulineaux : SEM 92 : terrain qui a accueilli pendant près de 100 ans les établissements Lassailly-Bichebois jusqu'en 1976 puis Société Chimique de la Route de 1977 à 1980 dont l'activité essentielle était la fabrication de goudrons et bitumes.

Levallois-Perret : installation de distribution de carburant qui est classée sous la rubrique R1434/1 b-D.

Levallois-Perret : bâtiment à usage de bureaux. Fuite provenant d'une cuve de 50 m3 de FOD associée à une ancienne chaufferie.

Meudon : ancienne usine de production automobile.

Nanterre : les locaux d'un établissement de traitement de surface d'une superficie de 1 000 m2 ont été détruits par un incendie le 20/02/95. 100 m3 de bains usés sont en attente d'enlèvement.

Nanterre : sur 13 hectares, une activité de fabrication et conditionnement de lubrifiants est exercée (société SHELL).

Nanterre : dépôt pétrolier (FINA) aménagé en partie sur le terrain d'une ancienne usine à gaz. Traitement en cours.

Villeneuve-la-Garenne : cette friche a accueilli une usine à gaz sur l'ensemble du site. Actuellement uniquement les terrains en bordure du Boulevard Charles de Gaulle sont utilisés par la Direction EDF-GDF. Service sur 2 bases.

SEINE-SAINT-DENIS 93

Aubervilliers : ancien site militaire de 1847 à 1969 ayant hébergé des activités de recherche. Depuis 1969, il héberge des activités liées à l'automobile (casse, ateliers de mécanique, ...).

Aubervilliers : site de production d'antiseptiques à usage industriel d'une surface d'environ 3 000 m2. Le site a été en partie détruit et le sol recouvert de bitume en 1992.

Aubervilliers : site Trimetal Nobel : ancien site de production de peintures, encres, vernis datant de 1885.

Bobigny : ancienne usine de fabrication de produits chimiques (napheténates, stéarates et cires).

La Courneuve : site Berco France : ancienne usine de fabrication de peinture.

La Courneuve : site T.F.R.

Le Bourget : cet ancien site industriel est situé en milieu urbain.

Le Pré-Saint-Gervais : ancien site de fabrication de colorants (bleu de prusse), de stockage et de conditionnement de colorants en poudre. L'activité de fabrication du bleu de Prusse a cessé en 1963. Traitement en cours.

Montreuil : station de distribution de carburant (Total). Traitement en cours.

Pierrefitte-sur-Seine : station service d'une superficie de 1 000 m2 située en bordure du boulevard Jean Mermoz. Traitement en cours.

Saint-Denis : ancienne usine à gaz.

Saint-Denis : dépôt pétrolier (SHELL) de 44 130 m3.

Saint-Denis : ancienne usine à gaz. Traitement en cours.

Saint-Ouen : sur ce site est implantée une ancienne usine de piles (Wonder).

Villemomble : ancienne usine à gaz.

VAL-DE-MARNE 94

Alfortville : cette friche industrielle a accueilli une usine à gaz. Traitement en cours.

Bonneuil-sur-Marne : dépôt désaffecté de 5 500 m3 de liquides inflammables de 2e catégorie (fuel) avec ses annexes (station de pompage, tuyauteries). Traitement en cours.

Gentilly : station de distribution de carburant (ELF Contact).

Ivry-sur-Seine : ce dépôt pétrolier (Total) comprend des réservoirs aériens de stockage et des installations de chargement de camions citernes. Traitement en cours.

L'hay-les-Roses : le foyer de retraités (Arepa) est situé dans une zone résidentielle. La pollution provient d'une fuite sur une cuve enfouie de fioul domestique alimentant la chaufferie du foyer (5 000 litres).

Vitry-sur-Seine : ce site de 13 hectares a abrité l'ancienne centrale thermique fuel/charbon (d'EDF) d'Arrighi. Un parc à fuel lourd a été démantelé. Traitement en cours.

VAL-D'OISE 95

Bezons : Le Joint Français : pollution des terres par des solvants.

Champagne-sur-Oise : CPT EDF : la nappe est polluée par du sulfate et de l'ammonium à la suite de l'exploitation défectueuse de 3 fosses de stockage d'effluents de lavage dans les années 1970. Traitement en cours.

L'Isle-Adam : ancien site d'usine à gaz sans bâtiment en friche situé en bordure de l'Oise et en zone pavillonnaire. Aspect de terrain vague clos sans signe apparent de pollution.

Persan : site d'une usine de fabrication d'additifs pour les plastiques.

Pierrelaye : bâtiment occupé précédemment par une entreprise de fabrication de circuits imprimés (SOS électronic).

Saint-Ouen-l'Aumone : usine d'assemblage de composants et de systèmes hydrauliques avec peintures et dégraissage, située en zone industrielle.

Survilliers : pollution de terres par des infiltrations d'eaux résiduaires chargées en mercure et en plomb issues des activités d'un établissement Pyrotechnique (NCS Pyrotechnie et Technologies). Traitement en cours.

Taverny : dépôts de conteneurs, fûts et cuves de produits divers (solvants inflammables et halogénés, acides, bases, effluents et déchets). Présomption de pollution des sols par des déversements anciens d'eaux résiduaires. Présence d'un forage (benzène ?).

Taverny : site d'une ancienne usine à gaz. Terrain plat occupé par les locaux du centre de formation de l'Institut Français de l'Energie (APPAVE) et par EDF.

Vemars : site situé en limite de départements. Décharge de classe 2 et 3 en fin d'admission de déchets du type classe 2. Diagnostic de l'étendue de la pollution par la MISE 95.

LIMOUSIN

CORREZE 19

Bort-les-Orgues : ancienne usine de traitement des cuirs dont l'exploitation s'est arrêtée en 1991. Une partie des bâtiments sont démolis. Des caniveaux et réservoirs aériens et enterrés contenant des substances et déchets sont entreposés dans un local couvert.

Ussel : un dépôt de résidus de bois (écorces, panneaux d'agglomérés) de 120 000 m3 (16 000 m2) est présent en bordure de la rivière Sarsonne. Les jus sont récupérés par un dispositif de drainage mis en place entre le dépôt et la Sarsonne. Traitement en cours.

CREUSE 23

Budelière : anciennes mines d'or du Chatelet : les résidus de l'exploitation minière et du traitement du minerai représentent plus de 500 000 tonnes de matériaux, à teneurs variables mais souvent importantes en arsenic et en cyanure (déchets arséniés cyanurés et non cyanurés).

HAUTE-VIENNE 87

Limoges : des matières de vidange de fosses sceptiques contenant des hydrocarbures sont déposées dans d'anciennes carrières.

Le Palais-sur-Vienne : des stocks de caoutchouc (principalement pneumatiques) d'une ancienne usine de régénération de caoutchouc (Wattelez Eureca) sont présents sur des terrains couvrant une superficie globale d'environ 20 ha.

Saint-Junien : ce site d'une ancienne unité de production de gaz manufacturé est actuellement réutilisé (après démolition partielle) comme base d'une agence d'exploitation. Ce site est non traité et est à surveiller.

Saint-Yrieix-la-Perche : usine des Farges : stockage de résidus de traitement de minerais d'or contenant de l'arsenic.

LORRAINE

MEURTHE-ET-MOSELLE 54

Allamps : crassier (de la société CFC DAUM) servant jusqu'en 1950 de dépôt pour les réfractaires, les déchets de verres, les résidus de combustion de coke. Jusqu'en 1990, il a reçu des déchets acides, des boues de neutralisation d'effluents acides et des ordures ménagères.

Chaligny : des boues cyanurées provenant d'une ancienne usine à gaz ont été déposées dans cette ancienne gravière ayant servie de décharge communale. La zone est depuis remblayée. Site à traiter.

Dieulouard : dans cette ancienne usine de l'U.F.P. de régénération d'huile usagée, le stock de déchets n'a pas été évacué. La société U.F.P. est en liquidation judiciaire.

Gorcy : crassier qui a accueilli jusqu'en 1983 des sables de fonderie, des savons de tréfilages, des boues et des décombres sur 3 ha.

Herserange : ancien site sidérurgique dont l'activité a cessé en 1987.

Herserange : site d'une ancienne centrale de fabrication d'électricité à partir de gaz de hauts fourneaux.

Homecourt : l'étude diagnostique de cette ancienne cokerie, exploitée de 1922 à 1980, fait apparaître que 9 ha sur 30 sont pollués par des métaux, cyanures, HPA. La découverte ultérieure d'autres foyers de pollution (poche à goudron) n'est pas à exclure.

Hussigny-Godbrange : ancien site sidérurgique (hauts fourneaux et fonderie de fonte) dont l'activité a cessée en 1962, situé en limite de la frontière luxembourgeoise.

Laneuveville-Devant-Nancy : des dépôts de sels ferro et ferri cyanures de l'ancienne fabrique de Bleu de Prusse de la société des Mines de Bouxvilles sont présents sur ce site. La nappe et la Meurthe peuvent être touchées par cette pollution. Site à traiter.

Longwy : site de la Chiers : ancien site sidérurgique (agglomération de minerais, hauts fourneaux aciérie, laminage) ayant cessé son activité en 1980.

Nancy : des analyses réalisées lors de travaux préparatoires à des fondations (du lotissement de Remenauville) ont mis en évidence des suintements d'hydrocarbures sur cet ancien dépôt d'hydrocarbures.

Neuves-Maisons : site sidérurgique : la zone des anciens hauts-fourneaux et agglomération est polluée par des métaux (plomb, zinc) alors que la zone de l'ancienne cokerie comporte plusieurs foyers de pollution par les HPA.

Pompey : dans ces anciennes installations sidérurgiques exploitées jusqu'en 1986, deux bassins à boues ont été comblés. Le bilan des études géochimiques réalisées en 1986 établit l'absence de pollution des sols. Site à traiter.

Réhon : ancien site sidérurgique (agglomération de minerais, hauts fourneaux, aciérie, laminoirs et traitement de surface) ayant cessé son activité en 1987. Site à traiter.

Toul : l'exploitation d'un dépôt d'hydrocarbures (Raoul & Pétrolessence) a pollué les sols et la nappe jusqu'en 1987.

Villerupt : ancien site sidérurgique (cokerie, agglomération de minerais de fer, hauts fourneaux, aciérie, laminoirs, crassiers et bassins) ayant cessé son activité en 1985.

MEUSE 55

Commercy : dépôt de boues (Trefileurope) implanté dans le lit de l'ancien canal des Forges bordant l'usine. La mise en dépôt est arrêtée depuis 1986. Site à traiter.

Gondrecourt-le-Château : plateforme de stockage d'engrais liquides (de la coopérative agricole Champagne céréales) ayant été contaminée suite à une rupture accidentelle de canalisations et une rupture de la cuvette de rétention. Traitement en cours.

Tremont-sur-Saulx : contamination par du plomb des sols avoisinants une usine de fabrication de batteries (Hoppecke). Les sédiments de la rivière passant à proximité seraient également contaminés. Un captage AEP est situé à proximité.

MOSELLE 57

Amneville : sur le territoire de Malancourt-la-Montagne figurent deux dépôts de résidus d'épuration des gaz constitués dans les années 1950-1960. L'un est présent dans une ancienne carrière remblayée, l'autre forme une décharge imperméabilisée.

Ars-sur-Moselle : la société Imprélorraine exploite sur cet ancien site industriel remblayé par des sables de fonderie une installation de traitement de bois à base de sels métalliques et de créosote.

Audun-le-Tiche : ancien bassin de décantation des boues de laminoirs constitué de deux parties disposées en cascade permettant le débordement des eaux dans le ruisseau «la Vacherie» ou dans la partie aval du bassin.

Audun-le-Tiche : ancien site sidérurgique (cokerie, agglomération de minerais de fer, hauts fourneaux, aciérie, laminoirs, crassiers et bassins) ayant cessé son activité en 1985.

Betting-les-Saint-Avold : dépôt de pneumatiques et de broyats de caoutchouc de la société TRI.

Dieuze : site Elf Atochem ayant accueilli pendant plusieurs décennies de multiples unités de chimie minérale. Deux terrils comportant une lagune sont présents.

Florange : dans un stockage d'hydrocarbures, un incendie s'est déclaré dans une cuve de 3 000 m3 de fioul entraînant une pollution du sol et du sous-sol. Par ailleurs, une usine à goudron située à proximité a été bombardée lors de la 2e guerre mondiale.

Forbach : dépôt de pneumatiques usagés, de broyats d'automobile et de caoutchouc de la société TRI.

Forbach : ancien site de cokerie (de Marieneau) pollué par des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des phénols, des goudrons, et des métaux lourds. La commune de Morsbach est également concernée. Site à traiter.

Hagondange : site de l'ancienne cokerie.

Hauconcourt : ancienne raffinerie, arrêtée en 1977, ayant généré une pollution des sols et de la nappe par des hydrocarbures.

Maizières-les-Metz : un camion remorque transportant de l'acrylate d'éthyle quitte la D 953 et enjambe le pont situé au dessus de la gare. 10 tonnes d'acrylate d'éthyle sont déversées sur les rails.

Metz : dans les bâtiments de la société France Transfo, la fabrication de transformateurs au pyralène a engendré une pollution par les PCB. Les zones polluées sont désormais confinées. Site à traiter.

Montigny-les-Metz : ancienne usine à gaz sur laquelle ont été construits des bâtiments à usage d'EDF GDF. Le site est pollué par les HPA, BTX, cyanures.

Sarreguemines : dépôt de broyats de caoutchouc de la société TRI.

Thionville : dans l'ancienne cokerie exploitée jusqu'en 1974, il ne subsiste plus aucun bâtiment. L'ensemble de la surface est recouverte de débris de matériaux, de laitiers, de terres.

Thionville : cet ancien crassier exploité de 1960 à 1987, utilisé comme décharge interne de l'usine de Thionville, est à l'origine de la pollution chronique du ruisseau «Le Casèque».

Thionville : station service. Traitement en cours.

Willerwald : ces anciens bassins de décantation sont encore utilisés pour décanter l'eau de l'usine pétrochimique. Ces bassins ont aussi servi de décharge pour les DIB. La commune d'Herbitzheim (67) est également concernée. Traitement en cours.

VOSGES 88

Celles-sur-Plaine : usine International Decor : ancienne installation de traitement de surface en liquidation judiciaire. Des bains et des fûts de divers déchets, des boues de stations d'épuration ainsi qu'une décharge de produits minéraux sont restés sur le site. Une lagune est à traiter.

Gérardmer : station de traitement de bois par autoclave dans un atelier de fabrication de charpentes situé sur une zone qui a été construite sur des gravats, suite à la démolition du secteur lors de la seconde guerre mondiale.

Laval-sur-Vologne : ancienne décharge de boues d'épuration et de cendres de la papeterie Mougeot.

Portieux : la verrerie utilise cette décharge depuis plus d'un siècle. Autrefois elle était exploitée comme décharge communale.

Pouxeux : ancienne décharge utilisée par la société Arjos-Wiggins pour le stockage des boues de la station d'épuration.

Rambervillers : ancienne carrière comblée par les boues de la station d'épuration.

Senones : dépôt des boues d'anciennes lagunes (de la société DIM).

Thaon-les-Vosges : ancienne décharge de la société B.T.T.. La nature exacte des produits stockés est ignorée actuellement.

Thaon-les-Vosges : lagunes de décantation des effluents de l'usine de blanchiment teinture de Thaon. Le dernier curage remonte à plus de 20 ans. Les boues présentent une forte concentration en chrome.

LANGUEDOC ROUSSILLON

AUDE 11

Lastours : des déchets ont été abandonnés par SMPCS puis par SEPS à la suite de leur mise en liquidation judiciaire. Le site se caractérise également par une pollution du sol, sous-sol et de certains bâtiments. La commune de Limousis est également concernée.

Quillan : atelier de traitement de surface abandonné (anciens ets Boilletot).

GARD 30

Aigues-Vives : site industriel (de la société Ciba Geigy) à l'origine d'une pollution de la nappe. Traitement en cours.

Laudun : sur le site de cette ancienne usine métallurgique, une décharge de poussières de fours est à l'origine de la pollution de la nappe par du chrome. Traitement en cours.

Pujaut : usine de fabrication de résines polyester - gel coats - dérivés (usine Neste Polyester) située à Pujaut et en limite de la commune de Sauveterre. Pollution de la nappe par des solvants à la suite de fuites sur canalisations et réservoirs usagés. Présence aussi de métaux. Traitement en cours.

Saint-Sébastien-d'Aigrefeuille : un dépôt de stériles issus du traitement de minerais de plomb et de zinc est constitué dans le talweg d'un cours d'eau par la société Penarroya (devenue Métaleurop). Son exploitation a été arrêtée depuis fin août 1962.

HERAULT 34

Frontignan : des marais ont été remblayés par des D.I.B. et sont utilisés comme un dépôt transitoire de déchets industriels et pétroliers.

Ganges : un atelier de traitement de surface (société Sotraital), situé dans une zone industrielle, a été entièrement détruit par un incendie. Sur le site, il reste la base en béton et le remblai sous jacent.

MIDI PYRENEES

AVEYRON 12

Decazeville : ancienne usine à gaz de Decazeville à la place de laquelle un parking doit être construit. Présence d'arsenic et d'HPA dans le sol.

Decazeville : sur ce même site, des activités de sidérurgie, cokerie, usine de synthèse ammoniaque, usine de méthanol, four à chaux se sont succédées. On constate une pollution du sol par des métaux lourds.

Millau : dans cette ancienne usine de production de gaz de houille, des goudrons sont présents dans le sol. Actuellement, de nouveaux bâtiments EDF-GDF ont été construits sur ce site.

Rodez : ancienne usine à gaz de Rodez. Présence d'HPA, de cyanures et de phénols dans le sol.

Viviez : usine Vielle Montagne : un crassier constitué de résidus thermiques et de trois bassins étanches construits pour recueillir les stériles sont présents. Une pollution au cadmium est observée.

HAUTE-GARONNE 31

Boussens : ancien complexe chlorier dont l'activité remonte au début du 20e siècle (atelier de carbure de calcium et ferro alliages). Production de chlore par les procédés à diaphragme et à cathode de mercure.

Fenouillet : cette ancienne gravière de 2 à 3 hectares est remblayée en partie par les déchets issus des résidus de lavage des gaz des anciens ateliers de fabrication d'engrais.

Toulouse : le sous sol de cette usine (TSM) implantée en pleine agglomération toulousaine est fortement pollué par du chrome. Traitement en cours.

Toulouse : ancienne usine à gaz sur le site de laquelle des bâtiments de Gaz de France ont été construits. Présence d'HPA, de phénols et d'ammoniaque dans le sol. Traitement en cours.

TARN 81

Albi : centrale thermique d'Albi avec stockage des cendres et mâchefers. Présence d'arsenic dans les sols et la nappe phréatique.

Saint-Sulpice : ancienne installation de galvanisation. Les sols et la nappe phréatique sont pollués par du zinc et des chlorures. Pollution chronique accidentelle.

Saix : suite à la cessation d'activité d'un atelier de distillation de graisses de mégisserie (SO.DA.IN), une accumulation de fûts et de résidus (solvants et de graisses) ont été découverts sur ce site en très mauvais état.

NORD PAS DE CALAIS

NORD 59

Abscon : cette ancienne carrière de craie d'Usinor a été comblée avec des ordures ménagères et des déchets industriels (sables de fonderie, scories d'aciérie).

Aniche : ce site a été exploité sans autorisation pour un stockage de ferrailles jusqu'en mars 1994, date de suspension de l'activité. Le terrain a une superficie de 1,5 ha. Depuis septembre 1994, les métaux sont enlevés et l'activité arrêtée.

Auby : des gravats et des résidus ont été conservés sur place après le démantèlement de l'ensemble du site de la cokerie. Traitement en cours.

Auby : sur une surface de 2 200 m2, une casse auto était exploitée depuis 1979. Les stockages de moteurs et les zones de démontage étaient implantés à l'air libre sur le terrain naturel sans protection du sol. Cette activité a cessé en mars 1993. Traitement en cours.

Awoingt : de 1972 à 1980, des dépôts de scories plombeuses ont été réalisés sur cette décharge non autorisée. Les dépôts ont été arrêtés mais le site n'a pas été remis en état.

Bachant : cette décharge interne de la fonderie Bouillot-Lebois recevait des sables de moulage.

Baisieux : ancienne usine Solunor spécialisée dans le traitement et la régénération des huiles usagées.

Berlaimont : ancienne décharge interne de la société Forcast ayant reçu exclusivement des sables de fonderie et des résidus de noyautage.

Bondues : friche ZAC de Ravennes les Francs : ancienne décharge brute ayant accueilli pendant plusieurs décennies des DIS, DIB, OM, déblais et des gravats.

Cambrai : friche Gillet-Thaon : terrain acheté en 1985. L'audit de friche réalisé a permis de mettre en évidence une surface de 2 200 m2 polluée par des sulfates, des chlorures, et du plomb.

Cantin : ancienne cimenterie : des bassins de stockage (de boues d'électrofiltres) non étanches ont provoqué une pollution de la nappe.

Coudekerque-Branche : mare à hydrocarbures : le dépôt présente l'aspect d'une mare de 800 m2 environ (décharge d'huiles usagées et d'hydrocarbures). Il est situé dans une zone de dépression ceinturée par un talus et fermée par une clôture en grillage.

Coudekerque-Branche : construction d'un centre autoroutier : ancien site industriel antérieur à 1936 et dont l'activité s'est poursuivie jusqu'en 1970. Site remblayé. Plus de 600 tonnes de terres polluées par des HC (huiles et goudrons) ont été excavées et entreposées sur un film étanche à proximité.

Courchelettes : une partie importante et urbanisée de la commune de Courchelettes a été bâtie sur le site de la raffinerie BP, bombardée et détruite pendant la guerre.

Cuincy : décharge Premines située sur une parcelle dans une zone industrielle en cours d'aménagement.

Curgies : décharge de Curgies : ancien bassin de stockage temporaire utilisé en 1976 pour recevoir des déchets en provenance de Corona à Saultain et Antargaz à Haulchin.

Don : ancienne usine Teintures et Impressions du Nord : il existe sur le site une décharge interne de déchets industriels et de boues issues de la décantation des effluents de teinture.

Douai : ancienne usine d'agglomération de charbon du fort de Scarpe : le site est en parti occupé par la nouvelle plate forme logistique d'AUCHAN.

Douai : Rivage Gayant : ancien parc à bois en cours d'aménagement par la ville de Douai.

Douchy-les-mines : ZI : dépôt divers sur terrain.

Escaudain : ancienne savonnerie Lempereur (friche Knox) : sur ce site industriel abandonné, datant du début du siècle, sont présents des fûts pleins de produits divers dangereux. Des déchets sont entassés dans des caves difficilement accessibles. Traitement en cours.

Escaudoeuvres : ancienne casse automobile. Les véhicule hors d'usage ont été éliminés. Il persiste toutefois la présence de pneumatiques, de vieux bidons souillés et des zones de pollution du sol.

Escautpont : friche Thiers : ce site est une ancienne cokerie.

Feignies : société Douzies Carrelage : anciens bassins de décantation.

Feignies : décharge interne de l'usine Sambre et Meuse destinée à réception des «fines» de fonderie, résidus de noyautage.

Feignies : une partie du site a été pollué par du zinc et du plomb à la suite de l'activité peinture de la société Française des châssis. Une présence de Nickel a été détectée sur l'ensemble du site. La provenance de ce produit reste inconnue à ce jour.

Ferrière-la-Grande : cette fonderie d'aluminium (RICHARD) a été abandonnée à la suite d'un déménagement. Un crassier subsiste encore.

Flers-en-Escrebieux : pollution des sols au droit de l'ancienne lagune d'infiltration des effluents de traitement de surface (de la société Promerac).

Fourmies : ce site est une ancienne raffinerie d'huiles minérales (OKOIL) où était présent un dépôt de goudrons sulfuriques. Traitement en cours.

Frelinghien : cette décharge (Decottegnie) non autorisée a accueilli des D.I.S. (ancienne carrière d'argile).

Gondecourt : société des huiles Lemahieu : des unités de régénération d'huiles industrielles, de décantation d'huiles polluées au PCB et de fabrication d'huile neuve sont présentes sur ce site. Le sol de la zone de stockage des fûts d'huile est pollué par des déversements.

Gondecourt : société S.F.D.P.I. : sur ce site est installée une petite unité de fabrication et de conditionnement de produits chimiques (solvants, détergents, décapants) comportant un stockage de fûts à même le sol.

Grande-Synthe : Sollac Dunkerque : sur ce site en activité sont présents un crassier et des dépôts de boues. Un accident de pipe a créé une pollution par hydrocarbures. (La commune de Dunkerque est également concernée).

Grande-Synthe : Sollac Mardyck : sur ce site en activité est présent un ancien dépôt de crasses de désulfuration de la fonte au carbonate de sodium, de laitiers de hauts fourneaux, de scories d'aciéries. (La commune de Mardyck est également concernée).

Gravelines : Bus - Valera : ce site est une ancienne aire de dépôt de poussières de filtration issues de la fabrication de ferrochrome. Traitement en cours.

Haubourdin : sur ce site existe un dépôt de liquides inflammables (7 000 m3) ainsi que plusieurs bacs anciennement exploités par TOTAL.

Haubourdin : sur ce site est implantée une ancienne usine d'ennoblissement de textile (ancienne usine Sander), située le long du canal de la Deule (superficie = 3 ha).

Haulchin : le site est celui d'une ancienne raffinerie ELF avec son unité de production et ses stockages ayant été exploitée de 1968 à 1985. On relève une pollution très localisée par des hydrocarbures lourds et légers, et de résidus de soufre.

Hautmont : friche Cockerill : sur cet ancien site industriel en friche sont présents un crassier d'aciérie constitué de battitures métalliques, de scories et de réfractaires usés. Traitement en cours.

Jeumont : fonderie de fonte en arrêt d'activité. Présence sur le site de sable de fonderie.

Leers : dépôts Rhône Poulenc : des crassiers de phosphogypses, matériaux ou déchets contenant des métaux sont présents sur le site.

Lesquin : centre de stockage et de distribution de carburants pour avions. Pollution des sols et de la nappe par des hydrocarbures.

Lille : emplacement d'un ancien dépôt de sulfure de plomb provenant d'une fonderie de plomb exploitée jusqu'en 1977. Actuellement le dépôt est évacué et le sol partiellement décapé et remblayé.

Lille : Macopa : ancien établissement textile. Vandalisme sur un transformateur au PCB.

Lomme : la station service du supermarché Metro a déversé du carburant (gasoil) sur le sol et dans le sous-sol.

Loos : installation de maintenance de transformateurs électriques au PCB ayant déposée le bilan. Présence de fûts remplis de PCB et de transformateurs souillés.

Loos : trois dépôts importants de déchets industriels (substances minérales) sont présents sur ce site industriel ancien de l'industrie chimique.

Lourches : décharge industrielle des Prés d'Aineaux : un crassier sidérurgique et des anciens bassins à boues sont présents sur ce site. (La commune de Douchy les Mines est également concernée).

Lourches : le fonctionnement de la cokerie (de 1850 à 1983) a provoqué une pollution du sol et de la nappe par des infiltrations.

Lourches : la CFF a exploité une activité de récupération de ferraille sur ce site jusqu'en 1984. Les fossés et puisards présents sur le site sont partiellement remplis d'huiles hydrauliques. Une contamination par hydrocarbures a été mise en évidence.

Louvroil : ancien magasin de la société Despeghel.

La Longueville : décharge de la fabrique de fer de Maubeuge : ce site est une décharge de sulfates de fer qui ont été durcis par le temps. Une pollution a été mise en évidence dans la rivière voisine, l'Hogneau.

La Madeleine : il s'agit d'un site industriel ancien de l'industrie chimique.

Marpent : ce site en friche est une ancienne installation de fonderie et de mécanique démantelée (HK Porter), mais présentant des zones potentiellement polluées. (La commune de Boussois est également concernée).

Marquette-Lez-Lille : le sol et le sous-sol de cette ancienne minoterie industrielle (Grands Moulins de Paris) sont pollués par des PCB (déversements à la suite d'un acte de vandalisme).

Maubeuge : usine d'incinération d'ordures ménagères : stockage de cendre et mâchefer sous forme de terril (environ 20 000 m3). Traitement en cours.

Maubeuge : usine de fabrication de carrelage en arrêt d'activité (Maubeuge Céramique). Présence de produits divers servant à la fabrication de carrelage.

Maulde : l'industriel (société Mulliez France Carrelages) a déposé pendant plusieurs années les boues de polissage de carrelage dans les douves du fort.

Monchecourt : ancienne cokerie SIM : cette friche industrielle est polluée par des goudrons et des hydrocarbures. Traitement en cours.

Montigny-en-Ostrevent : ancienne usine Lempereur : sur cette friche industrielle, les sols sont pollués par des hydrocarbures polycycliques aromatiques et des solvants.

Mortagne-du-nord : friche de la société Compagnie Royale Asturienne des Mines : pollution historique de la friche (30 hectares) et des terrains l'environnant, occasionnée par des retombées atmosphériques. Les communes de Château-l'Abbaye, Flines les Mortagne, Mauide et Thun St Amand sont également concernées.

Neuville-en-ferrain : site Rank Xérox : unité de production et de reconditionnement de photocopieurs. Le site concerné par la pollution dont l'origine remonte aux années 70 est d'aujourd'hui localisé sous certains bâtiments de production (dalle béton). Traitement en cours.

Orchies : ancienne faïencerie du Moulin des Loups : sur cet ancien site industriel subsistent des sacs contenant divers produits, des matières premières en vrac et des moules utilisés par l'ancien exploitant. Sont également présents des bassins de décantation des eaux industrielles remplis de boues.

Quievrechain : à la suite d'un incendie en avril 1994, découverte de fûts de produits chimiques sur le site de Blanc Misseron Vitrage. Une partie des produits ont été enlevés, le reste a été mis en sécurité sur le site.

Raismes : ce site est une ancienne usine de fabrication de boulets de charbon (usine Rousseau) où est présente une importante décharge de goudrons. Traitement en cours.

Raismes : friche (ancienne fonderie Lamoitier) avec une décharge interne de sables phénolés, de crasses de cubilot et de poussières fines (40 000 tonnes).

Recquignies : décharge constituée de sables de fonderie, résidus de fonderie, sables abrasifs et de déchets ménagers.

Roubaix : Ets Beuque : la réparation de transformateurs et le stockage de PCB étaient effectués sur ce site.

Roubaix : PMA Renaissance : sur le site est présent un bac en béton contenant environ 30 litres d'huiles, supposées être du PCB.

Roubaix : des déchets d'un atelier de traitement de surface (P.M.I.R.) sont présents sur le site.

Saint-André-Lez-Lille : îlot St Hélène : ancien entrepôt de peintures et solvants incendié le 23/06/85.

Saint-Hilaire-sur-Helpe : un crassier de résidus d'incinération se trouve dans une ancienne carrière de calcaire.

Saultain : des bassins de décantation ont été utilisés de 1966 à 1976 pour les eaux de rejets d'une usine de fabrication de peinture (PPG, ex Peintures Corona). En 1977, ils ont été utilisés pour le stockage des boues de la station d'épuration physico-chimique en service le 15/12/76.

Seclin : dans la station service TOTAL, située sur l'aire d'autoroute A1 (relais de Phalempin), il y a eu un déversement de carburant (essence sans plomb) dans le sol et le sous-sol. Traitement en cours.

Somain : une zone artisanale occupe actuellement un ancien site d'activités houillères de la première moitié du 19e siècle.

Thiant : le lieu-dit «Trou des Belges» a été pollué à la suite d'un débordement d'effluents issus d'un ancien bassin de décantation d'eaux de traitement de surface. Une surface de 4 500 m2 a été polluée.

Thun-l'Evêque : l'ancienne décharge d'ordures ménagères, autorisée par A.P. du 18 mars 1959 a accueilli des boues de curage d'égout contenant 300 mg/kg de plomb.

Trith-Saint-Léger : ce site est un crassier sidérurgique dont une partie est occupée par une aciérie électrique, le reste étant utilisé comme décharge pour cette unité.

Valenciennes : marais de l'Epaix : ce terrain vague a été pollué par des hydrocarbures (teneur allant de 2 à 15 g/kg) sur une surface de 3 hectares à proximité du canal de l'Escaut.

Valenciennes : friche Saint-Waast : le site est constitué de deux zones correspondant à un ancien atelier de chaudronnerie (Delattre-Levivier) et un ancien atelier d'entretien des houillères. Ce site est en fait une friche avec des bâtiments et des terrains vagues sur 7,5 hectares. Traitement en cours.

Valenciennes : site de ICI Corona : sols pollués par des composés organiques et aromatiques, situés à proximité d'un stockage de solvants aériens et enterrés. Traitement en cours.

Valenciennes : cette décharge interne de la SNCF d'une superficie de 2,5 ha a fait l'objet d'une remise en état partielle (enlèvement de déchets). La surveillance de la nappe imposée par A.P. a mis en évidence une forte contamination en hydrocarbures.

Vendeville : un chantier de récupération de véhicules hors d'usage a été exploité sur ce site jusqu'en mai 1988. Des dépôts de liquides inflammables et de nombreux déchets au sol se manifestent en plusieurs endroits.

Villeneuve-d'ascq : friche Rhône Poulenc : une ancienne usine de fabrication de produits chlorés était implantée sur une surface de 20 hectares. (La commune de Wasquehal est également concernée).

Villers-Sire-Nicole : site en friche (depuis 1988) d'une ancienne installation de traitement de surface (chromage).

Wandignies-Hamage : ancien dépôt pétrolier ALTY laissé à l'abandon et utilisé ensuite par plusieurs entreprises dans le domaine des solvants.

Wasquehal : ancienne décharge du Chemin des Serres : il s'agit d'un ancien site de décharge de déchets industriels.

Wasquehal : dépôt de déchets chimiques sur le site Rhône Progil racheté pour mise en décharge de déchets d'origines diverses.

Wasquehal : ancien site chimique utilisé par Stratinor à partir de 1980 puis Sotira 59 pour des activités de moulage de résines polyester.

Wattrelos : ancienne usine Kuhlmann : le site comporte un dépôt de phosphogypses (5 millions de tonnes), deux terrils de charrées de chrome. Un bassin de décantation des effluents aqueux est également présent. Les sols de l'usine sont plus ou moins enrichis en métaux et phosphates.

Wattrelos : site Pierre Vandel France : une cuve de traitement de surface est présente sur ce site. Traitement en cours.

Wattrelos : cour intérieure commune à des garages pour particuliers remblayée avec des cherrées de chrome en provenance de l'ancienne usine Kuhlmann de Wattrelos.

Waziers : ancienne cokerie.

PAS-DE-CALAIS 62

Achicourt : cette ancienne fonderie (Bracq Laurent) possédait une décharge interne de 50 000 m3 sur 10 000 m2 (vieux sables de moulage et crasses de fusion stockées sur le sol). Le site est abandonné. Les sables et crasses ont été évacués.

Arras : ancienne usine à gaz.

Avion : ancienne Fosse 4 de Liévin : un ancien carreau de Fosse présente des goudrons (enrobés routiers) mélangés à des remblais. La nappe superficielle est vulnérable et la nappe de la craie est peu protégée.

Biache-Saint-Vaast : usine Sollac : anciens bassins à boues d'une superficie totale de 21 175 m2 contenant des boues de décapage à l'acide sulfurique et, pour certains, des résidus huileux et/ou des boues de curage.

Bruay-la-Buissière : friche Carbolux : sur ce site, une ancienne usine a fabriqué jusqu'en 1969 du semi coke consistant en un aggloméré avec des produits provenant de la carbonisation du charbon et des produits de distillation. (La commune de Gosnay est également concernée).

Burbure : lagune de la zone industrielle d'Auchel : cette lagune de 3 ha, située sur le flanc de l'ancien terril no 20 d'Auchel, créée en 1964, a servi d'exutoire pour les eaux usées de la société Peignage Dewavrin implantée sur la zone industrielle d'Auchel.

Calais : ancien dépôt d'hydrocarbures du CFPN.

Calais : ce site est un ancien dépôt de boues d'alumine de la société UOP France.

Chocques : le site de l'ancienne cokerie de Chocques a été démantelé entre 1972 et 1980. Une partie des excavations laissées par l'enlèvement de mixtes charbonneux a été comblée par 200 000 t de mâchefers d'UIOM.

Coquelles : décharge interne de résidus de fabrication de fibres synthétiques, de déchets industriels et de cendres de charbon de la société Courtauld's Fibres. Traitement en cours.

Corbehem : cette ancienne usine chimique Gerland est divisée en deux parties (surface totale 5 ha). Une zone appartenant à Ceca (2 ha) toujours en activité. Une autre appartenant à Geeraert et Matthys plus exploitée depuis le 01/10/92 (3 ha).

Coulogne : usine à gaz.

Courrières : ce site a été occupé jusqu'en 1992 par une centrale électrique incinérant des déchets industriels spéciaux.

Douvrin : friche Finalens : ce site est une ancienne plate forme industrielle d'une superficie totale de 80 ha où sont présents un dépôt de phosphogypses sur 20 ha et un bassin de lagunage d'effluents contenant des métaux et des sulfates. Traitement en cours.

Drocourt : usine Cray Valley : deux anciennes lagunes de décantation contenant des résidus pâteux, visqueux plus ou moins polymérisés (2 900 m2) et un bassin d'infiltration d'eaux résiduaires de l'atelier de fabrication d'anhydride maléïque (3 000 m3) sont présents sur ce site.

Harnes : site occupé jusqu'en 1978 par une cokerie et son lavoir sur une superficie de 6,5 hectares.

Henin-Beaumont : terril 205 : des anciens bassins d'eaux ammoniacales et une mare à goudrons sont présents sur ce site. Ils ont été utilisés de 1972 à 1981. 6 000 t de phénol, 40 t de CN, 2 000 t de sulfocyanures, 200 t d'H2S et 300 t d'NH3 sont passés dans ces bassins.

Henin-Beaumont : friche Sainte Henriette : une cokerie a occupé ce site dans le passé sur une surface de 100 ha. (Les communes de Dourges et de Noyelles-Godault sont également concernées).

Labuissière : sur ce site a fonctionné de 1941 à 1968 une station d'épuration de gaz de cokerie et compression.

Libercourt : site Lassailly : cet ancien site industriel était constitué de la partie Sud Est d'une unité spécialisée dans la fabrication de produits dérivés du goudron, autorisée en 1968. En 1984, l'activité industrielle du site a cessé.

Liévin : le site était occupé par les anciens lavoirs et cokerie des HBNPC. La cokerie a été arrêtée le 31/07/1958.

Liévin : ce site était occupé par les installations de l'usine de fabrication d'engrais Hydro Azote arrêtée fin 1991 et de la CFES fermée en 1955 et démantelée en 1968. La commune d'Angres est également concernée.

Mazingarbe : usine de fabrication d'engrais et d'éléments azotés (Grande Paroisse). Traitement en cours.

Mazingarbe : ce site correspond aux anciens lavoirs et cokerie de Mazingarbe.

Mazingarbe : exutoire de l'ancienne station de traitement des eaux de l'atelier de traitement de surface : sols pollués par des métaux (chrome, cuivre, nickel, zinc).

Noyelles-Godault : décharges internes et pollution historique des sols autour de l'usine Metaleurop par du plomb (> 1 000 ppm sur 220 ha) et du cadmium (> 20 ppm sur 85 ha) sur 40 cm environ. (Les communes de Courcelles Les Lens et d'Evin-Malmaison sont également concernées).

Oignies : des déversements de matières goudronneuses ont pollué ce site précédemment occupé par un lavoir et une usine d'agglomérés. (La commune de Dourges est également concernée).

Saint-Omer : le sous sol de cette station service (Copitherm GMS) a été pollué par des hydrocarbures à la suite de pertes de produits. Traitement en cours.

Vendin-le-Vieil : usine Elf Atochem : ce site est une décharge interne de goudrons et d'hydrocarbures.

Vendin-le-Vieil : gare d'eau : elle a une superficie de 1,25 ha en bordure du canal de la Deule. Il s'y déversait des effluents en provenance d'une cokerie et d'une usine chimique.

PROVENCE ALPES COTE D'AZUR

ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE 04

Château-Arnoux-Saint-Auban : usine Elf Atochem : des déchets contenant de l'hexachlorocyclohéxane provenant d'une ancienne fabrication maintenant arrêtée sont stockés dans l'enceinte de l'usine. Les quantités en cause sont limitées.

Château-Arnoux-Saint-Auban : usine Elf Atochem - atelier HCH : l'activité de l'atelier de production d'hexachlorocyclohéxane est arrêtée depuis 1995. Son démantèlement est envisagé. Une campagne de caractérisation des sols et des eaux souterraines aux bornes de l'atelier a mis en évidence une pollution par HCH.

HAUTES-ALPES 05

L'Argentière-la-Bessée : ancien crassier utilisé comme décharge interne de l'usine Aluminium Pechiney (fermée depuis 1985) sur une superficie de 1,5 ha en bordure de la Durance. Un suivi piézométrique est assuré.

La Roche-de-Rame : de l'uranium naturel a été travaillé dans cet atelier de 50 m2 pour le compte de la CEA par l'ancien exploitant du site (Planet SA) qui a cessé son activité depuis.

ALPES-MARITIMES 06

Drap : les parcelles C66 à C671 de la zone industrielle de Drap en bordure du lit du «Paillon» sont contaminées par des PCB (750 m3) sur des terrains alluvionnaires. Le volume de terres souillées est limité. Des transformateurs doivent être éliminés.

La Trinité : friche constituée par un dépôt pétrolier de carburant (ayant cessé sont activité) et une installation de traitement et stockage de goudrons (hors exploitation). Elle est située entre l'autoroute A8 et le CD 2 204 sur 1 ha. Traitement en cours.

BOUCHES-DU-RHONE 13

Aix-en-Provence : sur ce terrain plat de 4 500 m2 environ, un ancien établissement (cessation d'activité en 1957) a produit du gaz et des produits connexes (goudrons). Des cuves et des gazomètres sont présents. Les objectifs de réhabilitation sont définis par un AP.

Aubagne : site de la société Couleurs Paris : cet établissement occupe une surface de 15 000 m2 et était spécialisé dans la fabrication de pigments pour peinture, encres, textiles et plastiques (activité arrêtée en 1989). Le site est situé à proximité du cours d'eau «l'Huveaune». Traitement en cours.

Ensues-la-Redonne : décharge du quartier de la Plaine de Sui : ce dépôt situé sur le plateau calcaire est limité par une levée de terres d'environ 3 m de haut. Les résidus contenus comprennent des terres de filtration, des résidus organiques, des résidus médicaux, des produits chimiques déposés de 1965 à 1969.

Istres : il s'agit du site d'une ancienne usine de production d'engrais d'une superficie de 17 ha ayant cessé son activité en 1988. D'importants travaux de réhabilitation ont déjà été réalisés. La fin de l'opération devrait avoir lieu en 1997. Traitement en cours.

La Penne-sur-Huveaune : depuis la création de l'usine Cofidep - Euridep en 1948, ce site de 1,7 ha a été utilisé pour la fabrication de peintures et vernis. L'activité est arrêtée depuis 1994. Les dépôts de surface (vieux pots et fûts) sont éliminés en centre spécialisé. Traitement en cours.

Marseille : le crassier Alusuisse utilisé jusqu'en 1952 est constitué par des dépôts de 850 000 tonnes de boues résiduaires venant de la fabrication d'alumine et de 200 000 tonnes de scories de lignites. La surface de la zone concernée est de 5,9 hectares.

Marseille : site Atochem de l'Estaque : site industriel exploité jusqu'en 1989 sur une superficie de 70 hectares. Il est pollué par différents dépôts à la suite de différentes productions : produits alcalins, chlorures et sulfates métalliques, électrolyse de saumures, solvants, AICI3.

Marseille : site de la société Metaleurop de l'Estaque : sur ce site toujours en exploitation, des crassiers ont été constitués et les sols ont été pollués par des pyrites, cendres, résidus métalliques par les activités antérieures exercées depuis le début du 19e siècle : grillage de résidus arsénieux.

Marseille : l'ancienne huilerie Massilia en activité jusqu'en 1989, sur une superficie de 5,7 ha, doit faire l'objet d'une démolition de la totalité des bâtiments et d'une réhabilitation du site en vue d'activités futures à caractère industriel et tertiaire.

Marseille : site des Ets Lassailly : les bâtiments de cette ancienne usine de fabrication de produits désinfectant à base de créosote, d'huile phénolique et de goudron de houille sont détruits. Le terrain comprenant des sols pollués est de 5 000 m2. Traitement en cours.

Marseille : site de la société Les Blancs de zinc de la Méditerranée : sur ce site industriel de 55 000 m2, l'activité initiale : fabrication d'oxyde de zinc à partir de zinc de récupération, n'est plus exercée depuis début 1990. Le sol est recouvert de divers dépôts de mâchefers. Une usine de peinture y est exercée.

Martigues : situé en zone industrielle de Lavera sur plus de 3 ha, ce dépôt sert de stockage de produits chimiques et pétroliers. Une fuite sur un bac de stockage de phénol installé sur une cuvette de rétention non étanche a entraîné une pollution du sous sol. Traitement en cours.

Port-Saint-Louis-du-Rhône : site de la société chimique de Gerland : sur des terrains d'une superficie de 6 ha, une ancienne usine de distillation de goudrons de houille (arrêt en 1962) et une unité de fabrication d'engrais ont exercé leur activité. Le site est situé sur un ancien marais comblé, non loin de la mer. Traitement en cours.

Saint-Martin-de-Crau : situé en zone industrielle sur 14,6 ha, cet établissement spécialisé dans la fabrication et le conditionnement d'explosifs primaires (société Manurhin) a fonctionné de 1963 à 1995. Site en réhabilitation avec démantèlement des ateliers.

Salon-de-Provence : ancienne usine à gaz implantée sur une superficie d'environ 4 000 m2 en milieu urbain (cession d'activité fin des années 50). Les objectifs de réhabilitation son définis par un arrêté préfectoral.

Septemes-les-Vallons : usine Duclos : ancien site chimique exploité jusqu'en 1989 (acides, soude, engrais, phosphates). Sur une étendue d'environ 10 ha, ce site est encore partiellement en activité (sulfate d'alumine, revalorisation du mercure) sur des superficies très limitées.

Vitrolles : ancien crassier de résidus de fabrication d'alumine constitué par 2 millions de tonnes de déchets appelés «boues rouges» et 170 000 tonnes de scories de combustion stockés de 1953 à 1968. Traitement en cours.

Vitrolles : site de la société Sodega : cet ancien établissement de traitement d'une surface de 7 200 m2 renferme encore des cuves de bains usés (40 m3) et des eaux de rinçage (80 m3). La réhabilitation du site est estimée effectuée fin 1996. Traitement en cours.

VAR 83

Barjols : la tannerie : les bâtiments sont à l'abandon suite à la cessation d'activité et la liquidation des biens. Les déchets et produits déclassés sont stockés ou déposés sur les dalles des différents niveaux des bâtiments.

La Motte : site Orchidis : des dépôts aériens de produits chimiques, une station d'emplissage et une décharge interne de D.I.B. sont présents sur ce site en légère pente d'une superficie de 2,5 ha. Traitement en cours.

La Seyne-sur-Mer : site d'un ancien dépôt pétrolier sur une superficie de 2 à 3 ha en zone industrielle, près du bord de mer. 3 plateformes y sont aménagées pour implanter les bacs de stockage et les installations de transvasement. Cessation d'activité en 1988.

La Seyne-sur-Mer : site de Marepolis, ancien chantier de la Normed : le site est une plateforme d'environ 4 km de long sur 500 m de large en bordure de mer où s'exerçaient les activités de construction navale. Les bâtiments industriels ont été nettoyés et démolis. La décontamination du sol est en cours. Traitement en cours.

Tanneron : mine de Fontsante : anciens bassins de décantation contenant des sables issus du lavage du minerai de fluorine (bassin du Lenté et bassin de Saint Barthélémy). Traitement en cours.

Le Pontet : friche résultant de l'activité d'une usine d'engrais depuis 1848, située en bordure du Rhône sur 16 hectares. Présence d'une ancienne décharge situé sur un site distinct, de l'autre côté de la route nationale, en face de l'usine.

Le Pontet : friche résultant de l'activité d'une usine d'engrais depuis le début du siècle (société Reno). Superficie d'environ 3 ha, traversée par le canal de Vaucluse.

PAYS DE LA LOIRE

LOIRE-ATLANTIQUE 44

Couéron : site de la Ville au Chef : sol naturel infiltré par des déchets dont des mélanges eaux et hydrocarbures, provenant des activités de collectes et transports de déchets industriels et issus de l'assainissement urbain.

Derval : site de la société Soaf Unit : ce dépôt de rebuts de fabrication (matières plastiques, résines polyester, fûts vides) a été interrompu en 1989.

Indre : zone de dépôt utilisée par l'usine Sollac pour stocker les résidus liquides et pâteux issus des procédés de laminage.

Saint-Nazaire : ancien dépôt d'hydrocarbure exploité par la société Shell jusqu'en 1976. Nettoyé en surface et vendu en 1985 à SA Loire entrepôt. En instance de revente à SLI Bail Sicomi.

Trignac : reconversion totale de la friche industrielle (ancien site sidérurgique jusqu'en 1933 et fabrication de laine de verre jusqu'en 1975) engagée depuis 1990. Création d'une ZAC en cours, reconnaissance et étude de sols.

Vallet : sur ce site, un dépôt privé de résidus de bois coupé et de bidons est présent. Certains déchets ont été enlevés par l'industriel (Berton Demangeau) mais il continue à y déposer les chutes de bois inutilisables ou invendables.

MAINE-ET-LOIRE 49

Angers : centre commercial Carrefour situé en périphérie d'agglomération. Fuite de super carburant sans plomb à partir d'un départ d'évent non obturé. Traitement en cours.

Angers : le sous-sol du parking du centre commercial Carrefour est pollué par des hydrocarbures issus de fuites de l'ancienne station service. Traitement en cours.

MAYENNE 53

Château-Gontier : clinique de l'Espérance : le renversement d'un transformateur a pollué le sol de ce site. Ces terres souillées sont toujours en attente de traitement.

SARTHE 72

Bonnétable : ancien site «usine à gaz» : en 1992, une cuve souterraine de résidus pâteux est découverte. Son élimination est réalisée.

Le Mans : ancien site «usine à gaz» : en 1987, de la terre polluée est extraite et mise en décharge à Champteuse-sur-Baconne. De la chaux est épandue sur le site. En 1992, le site est retenu dans le cadre d'une opération expérimentale avec l'ADEME. Traitement en cours.

Mamers : ancien site «usine à gaz» : en 1991, de la terre polluée est extraite et est éliminée à Limay.

Pruillé-le-Chétif : la société Raffinex a cessé son activité de régénération d'huiles usagées en 1964. De la terre souillée par des déchets huileux a été aperçue sur le site. Des travaux insuffisants ont été accomplis en application de la circulaire du 9 janvier 1985.

Saint-Gervais-en-Belin : lors d'un diagnostic, en vue d'une éventuelle cession, les observations de terrain ont mis en évidence la présence d'indices d'une pollution par des hydrocarbures sur une surface de 500 à 600 m2.

PICARDIE

AISNE 02

Allemant : ancienne carrière de calcaire d'une superficie d'un hectare où étaient déversées des matières de vidange et des boues industrielles.

Ambleny : société nouvelle Tolly Fiorillo : une opération consistant à mettre les fûts en sécurité à l'intérieur de bâtiments fermés et couverts est en cours. Une exploitation de fabrication de colles vinyliques a été exercée sur ce site. Traitement en cours.

Autreville : dans la décharge, des produits divers à forte DCO ont été déposés. La décharge est recouverte de terre.

Chauny : usine Rhône Poulenc : sur ce terrain se sont exercées des activités chimiques de 1820 à 1985. En 1914, le site a été rasé par les allemands et le sol naturel a été réhaussé d'1 m par les débris et par des cendres de pyrite. Des analyses piézométriques sont en cours.

Chauny : bâtiments d'une ex-fonderie ayant été réutilisés en site de dépôt de ferrailles et métaux divers, maintenant démolis. Terrain nu et nivelé en attente d'une opération immobilière de construction.

Saint-Gengoulph : terrain agricole ayant été remblayé et nivelé avec des cendres volantes issues d'une centrale thermique afin d'y entreposer des matériaux (pierres de taille, dalles).

Saint-Quentin : rue d'Ostende : ancienne usine motobécane dont les bâtiments sont rasés. Sur ce site, la construction d'un IUT est en projet. Traitement en cours.

OISE 60

Bornel : ancienne décharge Louyot : talus naturel remblayé sur lequel une végétation arbustive s'est implantée.

Cambronne-les-Ribecourt : décharge Saint Gobain : ancien thalweg situé au bord du canal latéral de l'Oise. Un suivi piézométrique est en place.

Catenoy : site Great Lakes Chemical France : site industriel chimique depuis 1926. En 1986, l'étude effectuée à la demande de la DRIRE a montré une pollution par des hydrocarbures du sous sol et de la nappe. Une première série de prescription a été imposée début 96 en vue de la réhabilitation. Traitement en cours.

Compiègne : usine de fabrication de résines. Traitement en cours.

Creil : les terres de l'ancienne usine de production de zinc Vieille Montagne (en cours de démantèlement) sont polluées. Traitement en cours.

Hodenc-en-Bray : ancienne décharge Perin : la couverture insuffisante en terre végétale apportée sur les déchets comblant le bord du vallon n'a pas permis le développement des arbres implantés. La végétation herbeuse est abondante.

Néry : ancienne décharge Rodanet : cette ancienne décharge de déchets industriels a été exploitée de 1967 à 1972 sur le site d'une ancienne carrière de pierres. Une surveillance piézométrique est en place.

Noyon : site Prosign : ancienne usine de fabrication de peinture. Traitement en cours.

Noyon : ancienne imprimerie Didier-Quebecor SA.

Ribecourt-Dreslincourt : ancienne décharge interne de l'usine Rhône-Poulenc.

Sérifontaine : usine Tréfimétaux : des déchets de battitures sont stockés dans des containers métalliques non étanches reposant à même le sol. Les eaux pluviales ruisselant sur les déchets entraînent une pollution des sols par du Cu, Zn, HC à très forte concentration. Traitement en cours.

Suzoy : décharge : ancienne carrière de matériaux silico-calcaires. Une surveillance piézométrique est assurée.

Trosly-Breuil : décharge Hoechst : dépression marécageuse des sables de cuise.

Villembray : ancienne décharge : cette ancienne carrière a été comblée. Une surveillance piézométrique est en place et un suivi des émanations gazeuses est assuré par l'ADEME.

Villers-Saint-Sépulcre : site industriel en activité où se sont succédées depuis le 19e siècle diverses activités chimiques. L'exploitant actuel n'est pas à l'origine des pollutions constatées.

SOMME 80

Chaulnes : cour et terrains d'une usine, en grandes parties bitumées. Dépôt de peintures et matières premières dont des solvants nécessaires à la fabrication. Fûts et emballages divers. Traitement en cours.

Ham : usine Softal : deux lagunes de stockage de boues d'hydroxyde d'aluminium de 8 000 et 2 000 m2 provenant de la dépollution des eaux résiduaires sont présentes sur ce site. Traitement en cours.

Harbonnières : société S.P.C.H. : ancienne fosse d'environ 2000 m2 utilisée pour le stockage de déchets mercurés de résidus d'électrolyse de chlorures alcalins.

Nesle : la nappe de craie située sous l'usine de la Sté Orsan et la ville de Nesle d'une superficie de 125 ha est polluée par des infiltrations d'eaux résiduaires.

Villers-Carbonnel : site Novachim : lagune utilisée pour le stockage d'eaux résiduaires de l'industrie chimique fine. Les boues et sédiments sont pollués et des déchets en fûts de produits chimiques sont présents.

POITOU CHARENTES

CHARENTE 16

Le Gond-Pontouvre : station service et dépôt de fuel domestique en zone urbaine à la limite des communes de Gond-Pontouvre et de Champniers, en bordure de la RN 10.

Marsac : décharge : l'exploitation de cette décharge contrôlée d'ordures ménagères a été arrêtée à la suite de la pollution d'une petite résurgence.

CHARENTE-MARITIME 17

La Rochelle : le stockage des résidus de l'Amoco Cadiz est constitué de 5 cuves situées au nord de l'avant port de La Rochelle-Pallice en retrait du quai Lombard dans une zone de stockage d'hydrocarbures et de sable.

DEUX-SEVRES 79

Bressuire : station service située en centre ville.

Niort : vallon d'Arty : deux fosses situées dans l'enceinte d'une décharge d'ordures ménagères ont été mises à disposition des industriels niortais pour y déposer leurs déchets liquides. Le site est fermé depuis 1987.

Thouars : site de C.E.E. Schisler : deux fosses de stockage de déchets d'encres sont présentes. Traitement en cours.

RHONE ALPES

AIN 01

Corbonod : suite à la cessation d'activité de la société SNPP, 50 fûts de déchets et produits ont été abandonnés dans l'usine lors de la liquidation en 1994. L'enlèvement est préconisé.

Oyonnax : une des causes de la pollution de la source bleue à Dortan est due à une relation entre le bassin d'homogénéisation des rejets de l'usine Convert et la source. Un projet de regroupement des DTQD des PME/PMI est en cours.

Poncin : décharge d'Avrillat : la société Tiflex a vidangé en 1992 près de 200 m2 de déchets et solvants sur une décharge brute d'ordures ménagères et de D.I.B. Le réaménagement du site a été prescrit.

Replonges : sur cet ancien dépotoir à vidange des Ets Lemoine, exploité de 1939 à 1970, une zone de 1 500 m2 est polluée par des hydrocarbures sur une épaisseur de 2 m. 7 citernes de 120 m3 également présentes sur le site ont été vidangées et évacuées en 1993.

Saint-Vulbas : site d'Orgamol France : pollution du sous-sol par un déversement accidentel de 7 000 litres de solvant souillés. Environ 900 m3 de terre et gravier sont pollués. Une petite quantité de terre fortement polluée a été excavée et incinérée. Traitement en cours.

Saint-Vulbas : site de TREDI : contamination de la nappe phréatique et du sous sol par du perchloréthylène provenant de l'atelier de décontamination des matériels souillés ou ayant contenu du PCB.

La Voulte-sur-Rhône : deux fosses à goudrons ont été découvertes dans cette ancienne usine à gaz ayant fonctionné de 1882 à 1962. 600 m3 de déchets et terres pollués sont en cours de traitement. Traitement en cours.

ARDECHE 07

Saint-Péray : site de Gaillard-Rondino : le sol et la nappe phréatique de ce terrain industriel en exploitation sont pollués par de la créosote, des sels de cuivre, de chrome ou d'arsenic provenant de l'activité de traitement de bois en autoclaves. 2 puits de rabattement sont en place. Traitement en cours.

DROME 26

Andancette : décharge de DIB et de déchets d'amiante dans l'enceinte de l'usine Pont à Mousson.

Portes-les-Valence : site du Groupe Pétrolier de Portes Les Valence (GPPV) : pollution du sol et de la nappe phréatique suite à un déversement accidentel de fuel domestique en 1990 dans les cuvettes de rétention du dépôt d'hydrocarbures. La fuite est estimée à 250 m3. Un puits de rabattement a été mis en place.

ISERE 38

Apprieu : aciérie de Bonpertuis : crassier exploité sur un terrain situé dans l'usine sans aménagement spécifique. 100 000 m3 environ ont été déposés sur ce site depuis la création de l'aciérie.

Arandon : remblai de déchets de fonderie (30 000 m3 environ), sans aménagement spécifique, sur un terrain jouxtant l'usine. Arrêt des dépôts imposé en 1990. Pas d'impact constaté à ce jour.

Chamagnieu : dépôt de pneus (1 000 tonnes) et de poids lourds.

Champ-sur-Drac : parc à ferrailles : cette ancienne décharge de résidus chimiques a été exploitée par la société P.C.U.K. de 1943 à 1960. Ce site est réaménagé en espaces verts et occupé par une déchetterie municipale depuis 1992.

Champ-sur-Drac : les grandes carrières : la société P.C.U.K. a exploité de 1966 à 1971 cette ancienne décharge dans une excavation de gypse. Les 15 000 tonnes de déchets ont été recouverts et la végétation a repris sur le site. Pas d'impact constaté à ce jour.

Chapareillan : ancien Ets Marra : retombées de poussières dans les locaux et sur le sol lors de l'opération d'incinération de câbles électriques.

Grenoble : ancienne société Streichenberger : ancien dépôt d'hydrocarbures. Le sol est contaminé par des hydrocarbures.

Hières-sur-Amby : ancienne Sté CITI : à la suite de la cessation d'activité, divers produits stockés en fûts ont été abandonnés dans le sous sol de l'usine.

Jarrie : ce site est un ancien parc à chaux (400 000 tonnes) issue de la fabrication de l'acéthylène produit entre 1958 et 1971.

Le Cheylas : ancienne Sté M.G.M. Laquage : abandon de récipients (vides ou pleins) de produits chimiques. Boues de traitement de surface et déchets banals stockés en bennes à l'extérieur de l'ancienne usine.

Le Pont-de-Claix : ancienne décharge interne de 76 500 tonnes de résidus chimiques (36 000 tonnes organiques et 40 500 tonnes de minéraux) située dans l'enceinte de l'usine Rhône-Poulenc. Un suivi piézométrique est assuré depuis 1984.

Le Pont-de-Claix : présence potentielle d'engins militaires enfouis et disséminés dans différentes zones du site de l'usine Rhône Poulenc. L'atelier concerné a été démantelé en 1970.

Poliénas : marais de Cras : un terrain en bordure de route a été remblayé par des particuliers non identifiés avec 1 500 m3 environ de déchets en 1993. La réhabilitation du site est prescrite.

Salaise-sur-Sanne : cette ancienne décharge interne de 50 000 m3 de résidus chimiques de la société Rhône-Poulenc est située à proximité du site de l'usine sur une terrasse alluviale du Rhône. Un rabattement de nappe et un suivi piézométrique ont été mis en place.

Susville : terrain nu anciennement occupé par une ancienne centrale thermique aujourd'hui démolie. Le sol et le soubassement du site est contaminé par des huiles.

Veyrins-Thuellin : Moulin court : ancienne décharge sauvage de D.I.B. et d'O.M. (30 000 m3) située dans une excavation en bordure de la RD 40. Dépôt ancien antérieur à 1960, réaménagé et à priori sans impact sur le captage.

LOIRE 42

Andrézieux-Bouthéon : pollution des sols et de la nappe par un établissement de traitement de bois (France Bois Imprégnés SA) par injection sous pression en autoclave de créosote, de sels de cuivre, de chrome et d'arsenic. Surface polluée : 5 000 m2. Dispositions imposées à l'industriel en 1991.

Boisset-les-Montrond : pollution des sols et de la nappe par un établissement traitant des bois (Sté Forézienne d'Imprégnation des Bois) par imprégnation et injection sous pression en autoclave de créosote et de C.C.A. Surface polluée : 50 000 m2. Traitement du site en cours par rabattement de nappe.

Châteauneuf : des co-produits issus de la fabrication de l'acier sont stockés dans cette décharge interne de 100 000 m2 de Creusot-Loire Industrie depuis la création de l'établissement. Pas d'impact sur le milieu naturel détecté à ce jour. Un suivi piézométrique a été imposé.

Chavanay : site de Luzin : site pollué le 03/12/90 suite au déraillement d'un train transportant des hydrocarbures. La pollution s'étend sur 2.5 ha. 250 m3 d'hydrocarbures sont déversés sur le site. Réaménagement effectué par rabattement de nappe et venting. Traitement en cours.

Feurs : décharge de Bigny : cette ancienne gravière de 30 000 m2 située dans la vallée de la Loire a été comblée avec des sables de fonderie. Arrêt des dépôts préconisé. Un suivi de la qualité des eaux de la nappe et une remise en état du site sont imposés. Traitement en cours.

Le Chambon-Feugerolles : suite à la liquidation judiciaire des sociétés DIPAM et Electra Service en 1989, un transformateur au PCB et environ 500 kg de déchets et produits chimiques divers ont été laissés sur le site. Réhabilitation prescrite.

Montrond-les-Bains : la nappe sous l'agglomération de Montrond-les-Bains est polluée par des solvants halogénés. Constat effectué en 1993.

Parigny : terrain Porcher : ancienne carrière d'argile comblée avec des déchets provenant d'une usine de fabrication de céramique. Arrêt des dépôts. Une étude a été fournie en 1994.

Roanne : site d'une ancienne tannerie, non exploitée depuis 1992 après liquidation judiciaire. Environ 3 000 tonnes de déchets divers ont été laissés en stock (déchets de peaux, cuirs, fûts, bains de tannage). Les déchets et dépôts ont été enlevés et traités. Traitement en cours.

Roanne : dans le canal de Roanne à Digoin, du PCB est déversé suite au démontage «sauvage» de 5 transformateurs par des ferrailleurs. Enlèvement et traitement de 360 tonnes de déchets pollués par les P.C.B. Site réhabilité en 1993.

Roanne : déchets de viscose (fabrication de fibranne), cellulose, boues de station d'épuration, mâchefers déposés dans une ancienne décharge de 7 000 m2, en bordure de la Loire. Non exploitée depuis 1984, réaménagée sommairement. Suivi piézométrique imposé.

Roanne : ancienne décharge interne de 2 ha située à l'intérieur de l'établissement GIAT Industrie. Cette décharge a fait l'objet d'un réaménagement sommaire et sert actuellement de zone d'essais et manoeuvres d'engins militaires.

Saint-André-le-Puy : la nappe phréatique est polluée par des solvants au droit de l'établissement de mécanique Freudenberg. Pollution découverte en 1993. Différentes études ont été exécutées.

RHONE 69

Arnas : ancien dépôt de cendres et de mâchefers de l'usine d'incinération des O.M. de Villefranche (environ 3 500 m3). Le dépôt a été déplacé pour être mis «hors eau» sur plate forme support, avec couverture de limons argileux. Traitement en cours.

Bourg-de-Thizy : dépôt «Les fils Charvet» : pollution du sol et du sous-sol à la suite d'un accident de transport/ livraison d'hydrocarbures. Traitement en cours.

Collonges-au-Mont-d'Or : ancien site de stockage d'hydrocarbures et de produits chimiques exploité de 1934 à 1992.

Dardilly : cette ancienne décharge de D.I. qui a été exploitée de 1975 à 1981 a fait l'objet de travaux d'étanchéité. Elle est remblayée par des matériaux inertes. Pompage et traitement des lixiviats sont effectués sur ce site depuis 1991. Traitement en cours.

Décines-Charpieu : les effluents de rinçage de cet ancien atelier de traitement de surface désaffecté ont été épandus sur les terrains avoisinants.

Feyzin : terrains de 18 ha au Sud du boulevard urbain Sud constitué d'ancienne friches agricoles et industrielles.

Feyzin : dans cette ancienne lône se rejetaient les eaux pluviales et industrielles de la société Plymouth. La pollution est due à des hydrocarbures. Cette lône de 4 000 m2 environ est en partie comblée. La réhabilitation est en cours. Traitement en cours.

Feyzin : une lentille d'hydrocarbures due à des fuites sur des canalisations enterrées des unités de fabrication de la raffinerie Elf Antar a été détectée en 1976 sur 75 000 m2. Des puits piézométriques de surveillance et un puits de rabattement ont été installés. Traitement en cours.

Genay : des fuites sur des canalisations enterrées de la station de traitement des eaux sont à l'origine de la pollution du sol et de la nappe phréatique, détectée en 1993. 2 900 m3 de terres polluées ont été enlevées et incinérées. Le site va être remblayé. Traitement en cours.

Grigny : dans cet ancien dépôt hors sol, des déchets issus d'activités de nettoyage, dégazage de wagons et conteneurs sont présents. Ne subsistent sur le site que des déchets conditionnés sur une aire étanche (120 tonnes). Mesures de résorption prescrites. Traitement en cours.

Loire-sur-Rhône : cette décharge interne reçoit des cendres et des mâchefers produits par la centrale thermique de Loire sur Rhône (près de 1 millions de m3) depuis l'implantation de la centrale. Un audit de site a été imposé en 1993.

Lyon : port Edouard Herriot : la nappe phréatique est polluée par des hydrocarbures due en particulier aux sabordages des dépôts pétroliers lors de la guerre 1939-45, sur les 100 hectares des installations du port. Un suivi piézométrique est assuré.

Lyon : Lyon La Mouche : dans cette ancienne usine à gaz, ayant fonctionné de 1904 à 1963, des cuves à goudrons ont été détectées en 1992 à l'occasion du prédiagnostic du site.

Lyon : Lyon Perrache : dans cette ancienne usine à gaz, exploitée de 1834 à 1954 sur près de 2 hectares, de nombreuses cuves à goudrons et une pollution des sols ont été découverts en 1992. D'importants travaux de réhabilitation sur ce site ont été engagés en 1993.

Lyon : Lyon Vaise : dans cette ancienne usine à gaz, exploitée de 1850 à 1950, deux cuves contenant un mélange d'eau et de remblais, ainsi qu'une fosse à goudrons ont été découverts en 1992. Les travaux de réhabilitation ont été engagés.

Lyon : site REI : cet ancien atelier de traitement de surface désaffecté et abandonné contenait une quantité importante de produits toxiques (250 fûts). Fin 1993, les déchets ont été éliminés.

Mions : le sol et la nappe phréatique ont été pollués par des rejets en puits perdus d'eaux de lavage issues des installations de fabrication de peintures. Un prédiagnostic a été effectué en 1992, les rejets étant arrêtés depuis 1989.

Rillieux-la-Pape : ancienne décharge (Moreau) exploitée de 1964 à 1973. Des sondages réalisés en vue de la construction d'une route ont mis en évidence la présence d'OM et de DIB.

Saint-Fons : ZI Nord-Archimium : ancienne décharge d'O.M., de D.I.B. et de déchets industriels jouxtant une ancienne station service désaffectée. Le prédiagnostic effectué en 1993 a mis en évidence une pollution de la nappe.

Saint-Fons : cet ancien dépôt interne de résidus chimiques situé dans l'enceinte de l'usine Elf-Atochem a provoqué une pollution de la nappe par des solvants halogénés qui a été détectée en 1993. Une étude approfondie est en cours de finition.

Taluyers : cette ancienne décharge de déchets industriels a été exploitée de 1973 à 1978 puis réaménagée. Un suivi piézométrique est imposée.

Ternay : décharge ASF : à l'occasion de travaux autoroutiers, 96 000 m3 de déchets industriels banals ont été déplacés et restockés en 1992 dans une alvéole spécifique munie de géomembranes. Un suivi piézométrique est imposé. Traitement en cours.

Vaugneray : Sté Plastifrance : ancien site de recyclage de plaques de plexiglas sur lequel subsistent les installations et des déchets générés par l'activité.

Vaulx-en-Velin : ancienne casse auto D.A.C.L. et dépôt limité d'ordures ménagères et de DIB ayant provoqué une pollution des sols par les hydrocarbures (détectée en 1993) sur un site situé à proximité de captages d'eau potable. Traitement en cours.

Vénissieux : site Gazechim Rhône Alpes : des fuites sur des canalisations et des installations de dépotage (solvants, hydrocarbures et alcools) sont à l'origine de la pollution des sols de ce site.

Villefranche-sur-Saône : les eaux issues de l'usine de teinture et d'impression (de Lyon) étaient décantées dans une lagune. Celle-ci n'a jamais été curée. Les boues présentes sont à l'origine d'une pollution en métaux.

Villefranche-sur-Saône : La Mure Bethenod (port pétrolier) : ancien site pétrolier (4 500 m3) démantelé en 1994. Pollution de la nappe sous jacente.

Villeurbanne : ancien Ets Pellet : pollution du sol, principalement par les métaux (chrome, nickel et cuivre) due aux activités de traitement de surface. Le site se situe dans des locaux industriels en milieu urbain.

Villeurbanne : dans cette ancienne usine à gaz, exploitée de 1888 à 1950, deux fosses contenant un mélange d'eau et de remblais ont été détectées lors de l'étude diagnostique effectuée en 1992. Les travaux de réhabilitations du site ont été engagés.

SAVOIE 73

Aiguebelle : usine Prodair : ce bassin de lagunage de 3 000 m2 reçoit des effluents liquides (chaux hydratée) provenant de la fabrication de l'acétylène depuis la création de l'établissement. Un suivi piézométrique est en place.

Aix-les-Bains : ancienne usine à gaz avec résidus de distillation de charbons et bâtiments désaffectés. Traitement en cours.

Albertville : cette décharge interne de l'usine aluminium Péchiney de 2,5 hectares en exploitation reçoit des résidus de l'usine d'électrolyse d'aluminium (40 000 m3). Pas d'impact constaté à ce jour sur le milieu environnant. Une étude de réaménagement est en cours.

Champagneux : sur un terrain situé sur la commune de Champagneux, quelques centaines de tonnes de résidus de fonderie d'aluminium ont été déposés par les sociétés Affipraz et Sobral avant 1991. Un audit a été effectué.

Epierre : usine Elf Atochem : cette décharge de 2 000 m2 en exploitation reçoit des scories et des résidus résultant de la fabrication du phosphore et provenant essentiellement du curage des bassins de lagunage des rejets aqueux de l'usine.

La Bridoire : lagune Zolpan Savoie : zone de lagunage des effluents provenant principalement de la fabrication de peinture, presque totalement comblée à ce jour.

La Chambre : usine Elf Atochem : ce site est un ancien dépôt de 50 000 tonnes de chaux issu de la fabrication de l'acétylène.

La Motte-Servolex : décharge interne de la sté Placoplatre de déchets de plaques de plâtre (rebus de fabrication), polystyrène, laine minérale et de polyuréthanne.

Saint-Jean-de-Maurienne : plusieurs centaines de fûts de goudron ont été utilisés pour constituer en urgence une digue à la suite des crues de l'Arc de 1957.

Saint-Julien-Mont-Denis : cette décharge de 2,5 hectares en exploitation reçoit des résidus de l'usine d'électrolyse d'aluminium de la société Aluminium Péchiney. Un suivi piézométrique est assuré. Une étude de réaménagement est prévue.

Saint-Marcel : dans cette décharge en exploitation, 20 000 m3 de déchets de réfractaires et des résidus provenant de la fabrication de sodium de la société Métaux Spéciaux sont stockés. Pas d'impact constaté à ce jour sur le milieu environnant.

Saint-Marcel : cette ancienne décharge a reçu environ 40 000 m3 de résidus de l'hydrométallurgie de la société Métaux Spéciaux. Elle est fermée depuis 1989. Pas d'impact constaté à ce jour sur le milieu environnant.

Saint-Marcel : cette ancienne décharge a reçu environ 13 000 m3 de résidus de l'électrolyse du chlorure de sodium de la société Métaux Spéciaux. Elle est fermée depuis 1989. Pas d'impact constaté à ce jour sur le milieu environnant.

Saint-Michel-de-Maurienne : ancienne décharge communale ayant reçu 40 000 tonnes de déchets industriels en provenance de plusieurs établissements. A ce jour, seuls des sables et des carapaces générés par Métaltemple sont reçus sur ce site. Arrêt de ces apports le 30/06/96.

Ugine : dépôt pétrolier : des fuites en fond de réservoir et sur des tuyauteries de chargement ont provoqué une pollution de la rivière et du sol par des hydrocarbures en 1991. Un traitement biologique des terrains pollués est en cours. Un suivi piézométrique est assuré. Traitement en cours.

Viviers-du-Lac : décharge de 20 hectares non autorisée qui a reçu des déchets ménagers et industriels en provenance des agglomérations de Chambéry et d'Aix-les-Bains de 1971 à 1986.

HAUTE-SAVOIE 74

Annecy : terrain occupé par la société Catidom qui a brûlé en juillet 1995, et qui sont en instance de vente à la société Graphocolor. Un diagnostic de sol met en évidence une légère pollution, imputable en partie à des activités antérieures à Catidom.

Annecy : parcelles de terrain appartenant à la ville d'Annecy. Dans la perspective de la vente à la société Glacier SIC, un diagnostic de sols a mis en évidence une légère contamination de sol de plusieurs origines au niveau de certains sondages.

Anthy-sur-Léman : terres polluées par des hydrocarbures à la suite d'un défaut de fonctionnement du séparateur à hydrocarbures de la station service du supermarché Provencia. Traitement en cours.

Boëge : les terrains situés autour de la zone de stockage des copeaux d'un ancien atelier de décolletage (Sté Saddier) fermé en 1989 sont pollués par des suintements huileux. Une étude a été prescrite.

Cran-Gevrier : usine Péchiney Rhénalu : une résurgence d'huile de laminage est à l origine de la pollution de la bordure de la rivière Thiou en 1991. Les terrains situés sous l'atelier de laminage sont probablement pollués. Des travaux de réhabilitation ont été entrepris.

Marignier : dans cette ancienne décharge de résidus de l'usine Péchiney ElectroMétallurgie, des scories et des laitiers de Mn et de Mo ont été stockés. Suite à la cessation d'activité de l'usine de Marignier, une étude de réhabilitation de l'ensemble du site est en cours. Traitement en cours.

Publier : une pollution par le chrome a été mis en évidence dans les années 70 au puits du Mottay. L'origine de la pollution est sans doute liée à l'exploitation de l'ancien atelier de traitement de surface qui rejetait ses effluents en puits perdus.

Sales : Le Fort des Annonciades : ancienne zone de dépôt de boues d'hydroxydes d'aluminium (3 600 m3) constitué dans les années 1970 et réaménagé en prairie.

Seynod : un écoulement accidentel de 1 000 litres d'hydrocarbures a pollué en 1991 les terrains de l'aire de service (Mobil) de l'autoroute A41 sur une surface de 2 500 m2. Un suivi du site est assuré.

Ville-la-Grand : site de l'éts Gromelle : les terrains situés autour de la zone de stockage des copeaux métalliques et déchets divers dans la cour de cet atelier de décolletage présentent des traces de pollution par des hydrocarbures. Un prédiagnostic a été effectué lors de son rachat.

DOM

REUNION 974

Le Port : site Bourbon Bois : ancienne plateforme d'activité de traitement du bois située en zone industrielle.

Petite Ile : distillerie de Vetiver : stockages en cuves et mise en oeuvre d'huiles usagées dans des installations vétustes ayant engendré des déversements accidentels.

Saint Joseph : distillerie de Vetiver : stockage d'huiles usagées dans des cuves vétustes, ayant entraîné des fuites et des déversements accidentels.

Saint Paul : sucrerie-distillerie de Savannah : usine, implantée à proximité d'un étang, fermée depuis 1992.

Saint Pierre : site Soframa : cet ancien dépôt d'amiante, installé en zone industrielle est issu de l'activité de fabrication de garnitures de freins.

Saint Pierre : usine de Grandbois : cette usine sucrière implantée dans un bourg est fermée depuis 1990.

TOM

MAYOTTE 976

Mamoudzou : station service de Passamainty : site plat situé au bord d'une mangrove, longé par la route nationale 2 d'une superficie d'environ 1 ha.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur