En direct

(Ré)habiter au pied du périphérique parisien
84 logements et 4 équipements publics, avenue de la Porte de Montmarte à Paris, 18e arr. Babin+Renaud architectes. - © © Cécile Septet

(Ré)habiter au pied du périphérique parisien

Margaux Darrieus |  le 02/04/2014  |  ParisArchitectureBâtimentTransportsTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Paris
Architecture
Bâtiment
Transports
Technique
Valider

Les architectes Éric Babin et Jean-François Renaud livrent, aux confins du 18e arrondissement de Paris, une opération de 10 296 m2 abritant 84 logements et quatre équipements. Implanté au pied du boulevard périphérique, le nouveau bâtiment contre les nuisances sonores qui l’assaillent sans murer ses programmes mais en les organisant dans un volume expressif et aéré.

Si la barre qui lui fait face abrite presque autant de logements, le bâtiment tout juste livré par l’agence Babin+Renaud s’impose avec bien plus de subtilité dans le paysage parisien. Il faut dire que pour esquiver l’effet forteresse qu’aurait pu induire les quelques 10 000 m2 à bâtir sur cette parcelle triangulaire, les architectes ont choisi de découper l’opération en quatre plots. Un modelage préventif qui atténue un peu l’impact visuel du vaste ensemble et qui apparaît tout à fait judicieux face à l’ampleur du programme à disposer le long de cette avenue filant vers Saint-Ouen.

84 logements et 4 équipements publics, avenue de la Porte de Montmartre à Paris, 18e arr. Vue depuis l'arrière de la parcelle.
84 logements et 4 équipements publics, avenue de la Porte de Montmarte à Paris, 18e arr. Vue depuis l'arrière de la parcelle. - © © Cécile Septet

Filtre

Dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier Porte Montmartre mené par les urbanistes de l’Atelier Choiseul, les architectes Éric Babin et Jean-François Renaud ont dû (re)loger sur la parcelle quatre équipements publics de quartier: une bibliothèque, un centre d’animation, un centre social et une halte-garderie. Disposés au rez-de-chaussée de chaque plot, ces derniers constituent un socle à échelle urbaine pour les 84 nouveaux logements sociaux destinés aux habitants de la tour voisine, trop proche du périphérique pour être sauvée. La bibliothèque est déployée sur les deux plots tournés vers Paris, une position privilégiée pour le programme censé s’adresser au plus grand nombre. Le centre social et la halte-garderie s’installent au cœur de la composition tandis que le centre d’animation la referme au pied du périphérique. Grâce à cette répartition, chaque équipement est identifié sur l’espace public. La façade de l’opération s’en trouve également séquencée par trois failles, ménageant ainsi juste assez de porosité sur le cœur d’îlot pour aérer le front bâti tout en préservant des assauts sonores du contexte les constructions à venir à l’arrière de la parcelle (des logements et une école notamment).

84 logements et 4 équipements publics, avenue de la Porte de Montmartre à Paris, 18e arr. Vue intérieure des logements.
84 logements et 4 équipements publics, avenue de la Porte de Montmarte à Paris, 18e arr. Vue intérieure des logements. - © © Cécile Septet

Façade épaisse

Donnant accès aux halls des logements, en retrait au cœur de la parcelle, les failles sont également l’occasion d’offrir aux habitations des terrasses traversantes, protégées du bruit de l’avenue et du périphérique par des vitrages. Chaque logement dispose ainsi d’une double, voire triple orientation, et d’un large balcon pour ceux donnant sur le jardin. Respectant les objectifs fixés par le Plan climat de la Ville de Paris, le bâtiment est isolé par l’extérieur. Pour créer une enveloppe protectrice côté rue, atténuant la pollution sonore mais préservant des ouvertures généreuses, la façade, épaisse de 70 cm, est composée de panneaux vitrés pivotants placés devant des baies acoustiques. Des plaques d’acier Corten, fixées au même nu que les ventelles de verre, offrent un caractère certain à la composition. Côté jardin, les façades sont couvertes de panneaux de ciment.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Paris Habitat, Ville de Paris

Maîtrise d’œuvre: Babin+Renaud architectes (Éric Babin, Jean-François Renaud); EVP Ingénierie, BET structure; CFERM, BET fluides; VS-A, BET façades; ACV, acousticien; Tohier, économie

Surfaces: 10 296 m2 Shon (5316 m2 SU, logements; 1220 m2 SU, bibliothèque; 1034 m2 SU, centre d’animation; 432 m2 SU, centre social; 192 m2 SU, halte-garderie)

Coût travaux:  19 137 000 €

Calendrier: 2008-2014

Entreprise générale: Sicra

Commentaires

(Ré)habiter au pied du périphérique parisien

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur