En direct

RE 2020 : les logiciels de calculs disponibles fin juin

RE 2020 : les logiciels de calculs disponibles fin juin

Barbara Kiraly, avec Julie Nicolas  |  le 04/05/2021  |  RE2020CSTBBâtimentIngénierieIngénieriste

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

RE2020
CSTB
Entreprises
Bâtiment
Ingénierie
Ingénieriste
France
Artisans
Stores et fermetures
Numérique
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Les moteurs de calculs seront bientôt stabilisés. Et le processus de validation des logiciels sera simplifié annonce au Moniteur le ministère de la Transition écologique.

La Réglementation environnementale se construit en marchant. D’abord, les représentants de la maîtrise d’ouvrage et des entreprises ont négocié des amendements à la RE 2020 lors des débats organisés dans le cadre du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE). Les avancées obtenues ont dû être traduites dans les moteurs de calculs. Résultat : ils n’ont pas pu être prêts en avril, comme prévu initialement. Selon nos informations, ces derniers devraient l’être, au plus tard à la fin du mois de mai.

« Pour le volet énergétique, les logiciels travailleront dans la continuité de la RT 2012, fait savoir l’entourage de la ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon. Pour le volet carbone, c'est en effet nouveau mais relativement simple. L'analyse en cycle de vie repose sur des additions d'impacts selon des lots et des métrés. Il existera un lien entre les logiciels et la base INIES qui recueille les données environnementales (FDES et PEP) et les met à disposition via un webservice (payant) déjà opérationnel. »

Les constructeurs de maisons individuelles inquiets

Forcément, les constructeurs de maisons individuelles (CMistes) – les premiers à devoir appliquer la RE 2020 au 1er janvier prochain – s’inquiètent. « Une fois que les moteurs de calculs seront stabilisés, les éditeurs de logiciels devront se les réapproprier pour les interfacer, rappelle Sylvain Massoneau, vice-président du Pôle Habitat de la FFB et DG de Tradimaisons. Ensuite, les bureaux d’études doivent apprendre à travailler avec ces logiciels modifiés… » Et les CMistes eux-mêmes devront les prendre en main. « Quand je transmets un dossier technique à un bureau d’études, je génère, grâce à mon logiciel interne, une fiche navette qui comporte des données extraites automatiquement, rappelle Sylvain Massoneau. Si de nouvelles informations doivent être extraites, je devrai également travailler avec mon éditeur de logiciel pour organiser les process. Et cela prendra du temps avant d’obtenir le bon calage. »

Car le temps manque pour les constructeurs de maisons individuelles ! Sur le terrain, certains commencent à commercialiser des maisons répondant aux exigences de la RE 2020. Quand ils savent que le PC ne pourra pas être déposé avant le 31 décembre 2021.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

RE 2020 : les logiciels de calculs disponibles fin juin

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil