En direct

RE 2020 : le Sénat à l'appui de ses opposants
Le Sénat - © anamejia18 - stock.adobe.com

RE 2020 : le Sénat à l'appui de ses opposants

Adrien Pouthier |  le 11/03/2021  |  RE2020France SénatArtisansRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

RE2020
France
Sénat
Bâtiment
Artisans
Réglementation
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Une mission d’information flash de la commission des affaires économiques du Sénat, dont les conclusions ont été présentées le 10 mars, remet en cause les grandes orientations de la future réglementation environnementale.

On pensait les querelles autour de la future réglementation environnementale RE 2020 un peu apaisées. Du moins chez les professionnels de la profession. Mais voilà que la commission des affaires économiques du Sénat est venue jeter de l'huile sur le feu.

Les conclusions de la "mission d'information flash" confiée à Daniel Gremillet, sénateur Les Républicains des Vosges appellent en effet le gouvernement rien moins qu'à remettre en cause une partie de l'échafaudage réglementaire et technique monté jusqu'à présent.

Pointant "le manque d’association des professionnels à cette réforme majeure" et "les insuffisances de l’évaluation" réalisée par le gouvernement, la mission a rencontré "quelque 60 intervenants à l’occasion de 25 auditions (professionnels de la construction, bailleurs privés et sociaux, grands énergéticiens, filières du gaz, de l’électricité, du fioul, de la chaleur, du bois et des énergies renouvelables, administrations de l’énergie et de la construction)" et mené sa propre étude d'impact.

De laquelle il ressort qu'en ciblant la filière gaz (au risque de provoquer une perte globale de 2,95 Mds d’euros et de 8 280 équivalents temps plein (ETP) mais aussi les réseaux de chaleur, les chaudières au fioul et au charbon et, pour les matériaux, le béton, l’aluminium et les tuiles et briques, la RE2020 provoquerait d’ici 2024 une hausse des prix des bâtiments neufs de plus de 3 % et un ralentissement des mises en chantier de ces bâtiments de plus de 1,5 point.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

RE 2020 : le Sénat à l'appui de ses opposants

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil