En direct

RE 2020 : la filière bâtiment dénonce la méthode gouvernementale
- © Adobe Stock

RE 2020 : la filière bâtiment dénonce la méthode gouvernementale

A.P. |  le 18/12/2020  |  RE2020USHFFBPôle Habitat FFBCapeb

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

RE2020
USH
FFB
Pôle Habitat FFB
Capeb
AIMCC
Cinov
FPI
Union nationale des syndicats français d'architecture (Unsfa)
France
Vie du BTP
Entreprises
Artisans
Valider

Dans un communiqué commun, l'USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Capeb, l’Usfa, la Fédération CINOV et l’AIMCC disent s’inquiéter des impacts du projet de la nouvelle réglementation environnementale et notamment le risque qu'elle fait courir à la construction neuve dès 2021. Les fédérations demandent des ajustements.

Faire l'unanimité n'est jamais chose aisée. Faire l'unanimité contre soi l'est un peu plus mais pas nécessairement souhaitable. Mais c'est ce qu'a réussi le gouvernement avec les orientations retenues et présentées le 24 novembre pour la future réglementation des bâtiments, la RE 2020. 

La preuve avec la publication le 18 décembre, d'un communiqué commun de l'USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la CAPEB, l’UNSFA, la Fédération CINOV et l’AIMCC qui réclame "un changement de méthode".

Maîtrise d'ouvrage publique et privée, maîtrise d'oeuvre, constructeurs, artisans, industriels, en gros, toute la filière de la construction s’inquiète. "Ce projet fait courir un risque d’aggravation de la chute de la construction neuve dès 2021", estiment les fédérations qui demandent que "des ajustements importants (soient) apportés pour garantir une trajectoire soutenable vers la neutralité carbone à l’horizon 2050".

Manque d'éléments d'objectivation

Au-delà des critiques déjà émises sur la méthode de calcul du confort d’été et sur le renforcement des seuils de calcul conventionnel de besoin bioclimatique (Bbio) et de consommation énergétique, les fédérations estiment, en plus, que les documents présentés le 17 décembre au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique (CSCEE), et notamment de l’étude d’impact associée, "n’apportent pas les éléments d’objectivation nécessaires à l’évaluation de la soutenabilité des performances annoncées, notamment sur le volet de la maîtrise des coûts et des impacts sur les filières constructives et industrielles".

Ajoutant "qu’une réelle présentation de l’impact économique et social global tant à la mise en oeuvre qu’au cours de la durée de vie du bâtiment et de ses équipements fait toujours défaut", toutes pressentent "une évolution majeure dans les pratiques et les compétences, tant en conception que dans la mise en oeuvre et l’exploitation des bâtiments" qui "à défaut d’ajustements importants (...) risque de provoquer une rupture majeure et critique pour l’offre de bâtiments, l’activité et les emplois du secteur".

Les signataires demandent donc "une trajectoire et un calendrier de mise en oeuvre progressif et adapté" qui permettent à la filière de stimuler les innovations pour répondre à coûts maîtrisés aux objectifs poursuivis dans un esprit de co-construction .

Commentaires

RE 2020 : la filière bâtiment dénonce la méthode gouvernementale

Votre e-mail ne sera pas publié

Laurent46

18/12/2020 13h:38

Rien de nouveau cela fait des années que l'écologie gouvernementale est à mettre dans un asile. Quand les administratifs s'occupent de la technique c'est une catastrophe reste qu'il y a toujours de bons samaritains pour les conseiller. Cherchez bien ceux qui y ont des intérêts et les moyens de bien graisser les rouages administratifs au sommet de la pyramide. C'est un peu la même chose avec les normes Européennes qui ne sont prises ou pas ou en partie selon des intérêts particuliers. Ce qui génère également de gros problèmes, des retards face à nos voisins, des pertes de marchés dans d'autres pays du monde puisque les normes EN et IEC sont en général identique etc. Hélas la Folie extrémiste Française n'est pas encore à son apogée

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil