En direct

Rapport Syrota : le Syndicat des énergies renouvelables dénonce une
- ©

Rapport Syrota : le Syndicat des énergies renouvelables dénonce une "manipulation"

Defawe Philippe |  le 19/10/2007  |  France EnvironnementEnergies renouvelablesSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
France
Environnement
Energies renouvelables
Santé
Technique
Valider

Le polémique enfle sur le solaire photovoltaïque. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a relevé mercredi une "contre-vérité flagrante" en matière d'énergie solaire, dans le rapport du Centre d'analyse stratégique (CAS) conduit par Jean Syrota sur les perspectives énergétiques de la France publié le 9 octobre.

Concernant l'énergie solaire photovoltaïque, "le CAS affirme que le solaire photovoltaïque émet plus de CO2 qu'il n'en économise sur sa durée de vie", déplore le Syndicat des entreprises produisant des énergies renouvelables, dans un communiqué.
"Or toutes les études (...) démontrent qu'une installation solaire photovoltaïque raccordée au réseau rembourse l'énergie nécessaire à sa fabrication et à son installation dans une période entre deux et quatre ans, pour une durée de vie comprise entre 25 et 30 ans", souligne le SER.
Cette "manipulation des informations, du point de vue des émissions de CO2, a particulièrement choqué les professionnels du secteur" et "conduit à s'interroger sur la pertinence de l'ensemble (des) analyses" du rapport, conclut le SER.

Le Centre d'analyse stratégique (CAS) a démenti jeudi avoir affirmé dans ce rapport que l'électricité d'origine solaire était émettrice nette de CO2, compte tenu des émissions de CO2 nécessaires à la fabrication des panneaux photovoltaïques.
Le CAS "n'affirme nullement, comme le prétend, sans en apporter la moindre preuve (...) le SER, que le solaire photovoltaïque est un émetteur net de CO2 et qu'il ne saurait, de ce fait, contribuer à la lutte contre l'effet de serre", dans une déclaration à l'AFP.
Pour le CAS, le solaire photovoltaïque n'est émetteur net que lorsqu'il est comparé à l'électricité d'origine nucléaire mais ce n'est pas le cas quand il est comparé à l'électricité d'origine fossile (gaz, charbon).
Interrogé jeudi, le SER a déploré les "hypothèses trop extrêmes" qui ont été prises pour la fabrication des panneaux solaires.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur