Transport et infrastructures

Rapport Duron : « redonner du sens » au réseau fluvial

Mots clés : Gouvernement - Réseau routier - Transport fluvial

Le Conseil d’orientation des infrastructures a rendu son rapport à la ministre des Transports le 1er février. Sa mission : évaluer les besoins en termes de mobilité, étudier les projets de transports sur tout le territoire, les prioriser et trouver des pistes de financements. Avec un impératif : améliorer la mobilité du quotidien et fixer un cap en termes de modernisation et de maintenance des réseaux. « Le Moniteur » se penche cette semaine sur les principales thématiques de ce rapport. Après le ferroviaire et la route, focus sur le réseau fluvial.

 

« La voie d’eau a été trop longtemps délaissée ! » Au cours de leurs trois mois de travail, Philippe Duron et les membres du Conseil d’orientation des infrastructures (COI) ont pris conscience des besoins du réseau fluvial, qu’ils considèrent comme « le parent pauvre » des infrastructures. « A Méricourt (Yvelines), nous avons constaté l’altération, la fatigue des ouvrages. Il est urgent de les rénover », interpelait le président du COI le 1er février. Le patrimoine vieillit, et, à la lecture du rapport, le COI estime que les moyens consacrés à sa restauration sont insuffisants.

Actuellement, 110M€ sont destinés à la régénération de la voie d’eau : 80M€ viennent de...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X