Transport et infrastructures

Rapport Duron : le ferroviaire tire son épingle du jeu

Mots clés : Gouvernement - Mobilier urbain

Le Conseil d’orientation des infrastructures a rendu son rapport à la ministre des Transports le 1er février. Sa mission : évaluer les besoins en termes de mobilité, étudier les projets de transports sur tout le territoire, les prioriser et trouver des pistes de financements. Avec un impératif : améliorer la mobilité du quotidien et fixer un cap en termes de modernisation et de maintenance des réseaux. Après les réactions des élus en région, « Le Moniteur » se penche cette semaine sur les principales thématiques de ce rapport. Premier épisode : le ferroviaire.

 

« Pour développer la qualité de services des réseaux et en assurer la pérennité et les moderniser, un effort important doit être porté sur le réseau ferroviaire », a annoncé sans détour Philippe Duron, président du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), lors de la remise du rapport le 1er février. Selon lui, les problèmes dans les gares parisiennes connues en 2017, le drame de Brétigny-sur-Orge, les ralentissements vécus sur plus de 5000 km de voies ferrées ne doivent plus se produire. « Il faut agir vite, bien, dans la durée. » Et c’est sans doute pour cela que les projets ferroviaires et les programmes de modernisation et de régénération du réseau ferré tiennent une place primordiale dans le rendu final.

Erigés en « priorité majeure » par le COI, les nœuds ferroviaires doivent être traités afin « de rendre les gares plus efficaces et fiables », a noté la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Une nécessité, dans un contexte où les métropoles jouent un rôle central dans la dynamique du pays. Les avantages seraient multiples : décongestionner les accès, mieux connecter les grandes aires urbaines entre elles et avec les territoires périurbains, préparer l’arrivée d’éventuelles nouvelles lignes et, enfin, participer aux objectifs de transition écologique en renforçant la place du train.

 

Trois projets urgents

 

Quel que soit le scénario...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X