Entreprises de BTP

Rachat de Clemessy: Eiffage s’engage au maintien des emplois

Le groupe Eiffage s’est engagé à maintenir pendant au moins cinq ans les emplois de Clemessy à l’issue du rachat en cours de l’entreprise d’installations électriques basée à Mulhouse (Haut-Rhin) et actuellement détenue par Veolia Environnement, a-t-on appris mercredi 15 octobre de source syndicale.

Trois syndicats (CFDT majoritaire, CFE-CGC et FO) sur quatre de Clemessy ont signé un accord par lequel le repreneur s’engage pour une durée de cinq ans reconductible à la pérennité des emplois, du statut du personnel et du périmètre de l’entreprise ainsi qu’à la préservation de son autonomie d’action, a indiqué à l’AFP Dominique Le Morvan, délégué central CFDT. Le texte n’exclut toutefois pas des « impératifs d’adaptation » et il prévoit d’ores et déjà le transfert de deux filiales de Clemessy à Forclum, la branche installations électriques d’Eiffage, selon le document consultable sur le site internet de la CFDT Clemessy. En raison de cette cession des filiales Fontanié et France Réseaux qui emploient environ 300 salariés en cumul, les trois syndicats ont émis un avis défavorable au projet de rachat de Clemessy par Eiffage lors du comité central d’entreprise (CCE) de mercredi, a relaté M. Le Morvan.
Cet avis n’est cependant que consultatif et n’empêchera donc pas la poursuite du processus de rachat. Eiffage avait indiqué fin septembre souhaiter le conclure d’ici à la fin de l’année.
La CGT de Clemessy n’a pas signé l’accord et a refusé de rendre un avis lors du CCE « en raison du manque de garanties sur l’emploi » et des risques de doublons avec la société Forclum, a indiqué son coordinateur Marcel Sanna.Selon la CFDT, les réductions d’effectif qui pourraient découler des « ajustements éventuels » seraient limitées et l’accord prévoit d’exclure « les licenciements économiques comme les mutations forcées. »
Le groupe Clemessy emploie actuellement plus de 5.000 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 545 millions d’euros en 2007.

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X