Industrie/Négoce

Rachat au sein de Nebopan : le Groupe Lalliard reprend Cica

Mots clés : Bois - Concurrence - Distribution

Avec cette acquisition, le spécialiste de la fourniture bois consolide sa position de quatrième négociant du secteur en France avec un chiffre d’affaires de plus de 80 M€.

Le négoce du bois et panneaux connait depuis le début de l’année 2018 quelques soubresauts intéressants. Après l’adhésion de Lababois au groupement Starmat (https://www.lemoniteur.fr/article/le-groupe-lababois-nouvel-adherent-starmat-35133738) le 1er janvier dernier, c’est au tour de Nebopan d’enregistrer un mouvement important : la reprise d’un de ses membres par un autre. En effet, le Groupe Lalliard a repris Cica.

Créée par Georges Roibet en 1963, et dirigée à ce jour par Jean-Michel et Eric Roibet, respectivement président et directeur général, ce négoce est implanté à Mours-Saint-Eusèbe, au nord de Romans-sur-Isère (Drôme) et compte une agence. Spécialisé dans la fourniture d’ameublement, d’agencement et de décoration, il a réalisé un chiffre d’affaires en 2016 de 12,5 M€, en hausse de 2,4 % par rapport à 2015 (source Infogreffe) pour un résultat de 714 764 €, en progression de 22,8 %.

Un pôle technique reconnu

Pour Cédric Lalliard, Président de la société familiale éponyme, «ce rachat n’est pas une fusion mais bien un regroupement de forces où chaque entreprise conservera son identité et son indépendance dans leurs zones de chalandise respectives. » Avec un objectif : que les deux enseignes jouent la complémentarité. Ainsi, la société haut-savoyarde va pouvoir profiter de l’expertise de Cica pour consolider son savoir-faire dans la transformation du bois et de ses dérivés. En effet, le négoce est reconnu pour « son pôle technique de pointe ». Il comprend un bureau d’études équipé d’outils de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO), une ligne de placage de chants sous presse à chaud ou froid sur tout type de support (cicapresse) et un atleir d’usinage en commande numérique.

En retour, elle va « apporter à l’entreprise drômoise toute son expérience en terme d’organisation. Remaniements logistiques, amélioration du stockage et développement des outils de communication font partie des projets à venir. »

Plus de 80 M€ de CA cumulé

Dorénavant, la société de Haute-Savoie se compose de trois enseignes : Lalliard (multi-spécialiste dans le domaine des produits de construction et d’aménagement), Lignalpes (raboteur industriel) et Cica (spécialiste de la transformation et distribution de panneaux). Et avec un chiffre d’affaires cumulé de plus de 80 M€, elle conforte sa place dans le top 5 des négoces de bois et panneaux en France. Elle pointe au quatrième rang derrière Dispano, le Groupe Barillet, Panofrance et devant Partedis et Lababois.

 

 

 

Focus

Mouvements au sein de Cica

Sébastien Taris, ancien directeur de l’agence Lalliard d’Alberville, prend la relève de Jean-Michel et d’Eric Roibet à la direction de l’entreprise. Les deux frères, gardent des liens avec le groupe afin de favoriser le passage de flambeau. Amandine et Virginie Roibet, les petites-filles du fondateur, continuent quant à elles de travailler pour Cica au même titre que l’ensemble de l’équipe.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X