Industrie/Négoce Chauffage sanitaire

Qundis se pose en alternative dans le comptage

Mots clés : Equipements techniques et finitions

L’industriel allemand Qundis vient d’installer une filiale en France afin de percer sur le segment du comptage (compteurs d’énergie, d’eau et répartiteurs). Son positionnement : proposer une alternative aux distributeurs, sur un segment amené à se développer fortement.

Issu du rapprochement en 2009 entre deux entreprises allemandes qui travaillaient dans le même secteur (Kundo et Qvedis, ex-filiale Siemens),Qundis est un acteur bien installé sur son marché d’origine, où 95 % des logements collectifs sont désormais équipés de solutions d’individualisation de la facture d’eau et d’énergie. Il faut donc à l’entreprise des relais de croissance, qu’elle va chercher dans les pays européens où elle exporte déjà ces solutions de comptage. Ainsi, après avoir ouvert deux filiales en Russie et en Turquie, Qundis vient de créer sa structure en France.

Dirigée par Eric Le Corre, celle-ci entend profiter de l’évolution réglementaire (RT2012 et individualisation obligatoire des frais de chauffage dans le collectif à partir de mars 2017) pour placer son offre. «Notre souhait est de monter une équipe étoffée en France afin de bien comprendre le marché et de s’approcher des installateurs et des distributeurs. Nous pensons que ceux-ci peuvent être intéressés par une offre complémentaire, alternative aux leaders actuels, qui leur serait dédiée, sur un segment qui de toute façon est amené à progresser étant données les réglementation qui se mettent en place sur l’efficacité énergétique des bâtiments et pas seulement dans le neuf », explicite Stefan Harder, Pdg de Qundis.

Qundis cible en effet les segments de la rénovation, du neuf et du renouvellement du parc puisque la société estime à 500 000 le nombre de répartiteurs de premières générations déjà installés. Dotée d’une usine modernisée à Erfurt (land de Thuringe), l’entreprise produit 10 millions de répartiteurs et 400 000 compteurs par an.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X