En direct

Quinze nacelles de grande hauteur pour monter 13 500 m2 de voiles de verre
PHOTO - 796202.BR.jpg - © Nicole Mercy

Quinze nacelles de grande hauteur pour monter 13 500 m2 de voiles de verre

MICHEL DESFONTAINES |  le 27/06/2014  |  BâtimentMatériel de chantierVerreParisTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Matériel de chantier
Verre
Paris
Technique
Produits et matériels
Valider

Des nacelles spécifiques ont été nécessaires afin de hisser les 3 584 panneaux des verrières de la Fondation Louis-Vuitton.

Parmi tous les acteurs qui ont réussi l’exploit de construire la Fondation Louis-Vuitton pour la création, à Paris, il faut citer la nacelle Genie ZX-135/70. « Cette nacelle grande hauteur de 20 t a permis d’accéder aux recoins difficiles, raconte Benoît Foels, conducteur de travaux chez Eiffage Construction. Nous en avons mobilisé jusqu’à quinze, utilisées en même temps par la société spécialisée Polygone Pose. » Le panier s’élève à 43,15 m. En déport horizontal, la nacelle peut se déployer jusqu’à 21 m. Des performances utiles dès lors qu’il s’agit de travailler à la réalisation d’une architecture hors normes. L’idée de la pose d’échafaudages, tant pour monter la structure que pour son habillage en verre paraissait trop contraignante. Aucun des pétales géants ne se ressemble. Les courbes, l’inclinaison, les dimensions, la géométrie, le surplomb : toutes les données varient d’une voile à l’autre. « Nous avons eu besoin, dès le début du chantier, de nacelles de grande hauteur », rappelle Benoît Foels. Les nacelles sur porteur ont été éliminées en raison du coût supplémentaire imposé par la présence de personnel spécialisé. Les Génie, elles, sont manipulées par les hommes du chantier. Selon le conducteur de travaux, « cette nacelle est révolutionnaire. Elle permet d’aller très haut et très loin. Son électronique pointue et son tableau de commandes intuitif permettent des mouvements fluides et sûrs. En cas de manœuvre dangereuse, l’électronique stoppe tout ». Elles sont aussi très fiables. « Le couple machine-loueur fait la différence, reprend Benoît Foels. C’est un point sur lequel nous étions d’autant plus regardants que nous savions que les nacelles seraient utilisées près de quatorze heures par jour pendant un an et demi. » Le loueur Lavendon avait placé sur ce chantier les trois quarts de son parc grande hauteur. Le montage de la verrière supérieure avec des poutres de 30 t a constitué la partie la plus délicate du chantier. « Nous avons opéré plusieurs jours en trois-huit, précise Benoît Foels. Il y avait quatre grues à tour, cinq grues mobiles et une quinzaine de nacelles sur un chantier étroit. Nous avons dû dresser des plans d’implantation des grues et des nacelles pour chaque levage. »

PHOTO - 796202.BR.jpg
PHOTO - 796202.BR.jpg - © Nicole Mercy

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur