Profession

Qui veut la peau des architectes-voyers ?

Mots clés : Architecture

La disparition programmée du corps des architectes-voyers de la Ville de Paris suscite leur incompréhension et met à mal les ambitions portées par la loi sur l’architecture de 1977. Une pétition est lancée…

La Ville de Paris prépare un projet d’évolution des statuts des « corps techniques » qui pourrait acter la disparition du corps des architectes-voyers. Ce projet, qui doit être soumis au conseil municipal des des 20, 21 et 22 mars 2018, suscite en l’état l’incompréhension et le rejet de l’ensemble des voyers, mais aussi des professionnels de l’architecture et de l’urbanisme.

Le projet de délibération prévoit d’intégrer les voyers dans un corps unique de « cadres techniques supérieurs » sans distinction de leurs compétences propres, au sein d’un corps au profil uniformisé.

Recrutés sur concours depuis 120 ans, les architectes-voyers sont issus de formations variées et ont contribué, par leur expertise technique, à la qualité de l’architecture et de l’urbanisme parisiens. L’actuel projet de réforme vise à mettre fin à la diversité de leur recrutement (tous sont titulaires d’un diplôme d’architecte). Il prévoit de plus de diviser par 3 leur effectif et d’abolir l’équivalence de leur emploi à celui des Architectes et Urbanistes de l’État (AUE).

S’il était adopté, ce projet aurait pour effet de ne privilégier qu’un profil unique de cadre dirigeant, d’entraîner une perte de technicité, de jugement esthétique et de synthèse environnementale dans la maîtrise des projets d’aménagement, d’équipements publics, de logements aidés ou de transformation de l’espace public. Il rendrait également plus difficile le dialogue avec les architectes libéraux, les Architectes des bâtiments de France (ABF) et les autres professionnels du cadre bâti.

La pétition contre ce projet de réforme demande que soit, avant tout, engagée une étude prospective des corps techniques de la Ville de Paris avec l’ensemble des parties prenantes. Elle a recueilli à ce jour un millier de signatures…

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X