En direct

Qui a peur des grands ouvrants ?

 |  le 01/11/2009  |  ImmobilierLogementArchitectureRéglementationNormes

Nous avons présenté les photos d'un immeuble de logements (voir pages suivantes) à Robert Van Santen et Nathalie Simonneau. Sans l'avoir jamais vu auparavant, ils réagissent à chaud sur ce que ce projet de logements étudiants de Kempe et Thill, montre et démontre et sur sa faisabilité dans le maquis des normes françaises en s'interrogeant notamment sur le bien-fondé de la façade entièrement vitrée.

Nous percevons tout de suite ce projet comme un bâtiment-concept. Son écriture est forte. En Hollande, la grille n'est pas aussi mal perçue qu'en France. Là-bas, les logements sociaux des années 60/70 ont souvent été bien entretenus et on s'aperçoit encore aujourd'hui qu'ils sont de qualité. La densité est toujours compensée par de grands espaces verts qualitatifs. Visiblement, il en est aussi prévu autour de ce projet. Mais ce bâtiment nous pose le problème du vis-à-vis qui, en logement, reste crucial. Le voilage est un sujet sensible. On voit bien que les architectes l'ont prévu d'origine. Alors que la notion de confort est le lieu d'un compromis : aux Pays-Bas, on privilégie souvent l'apport de lumière au détriment de la performance thermique. Même si le vitrage AGC est choisi avec soin, le coefficient U de ces ensembles ne peut descendre sous 1W/m2.K. Pour les appartements les plus grands, la loggia fait office d'espace tampon. Elle préserve les chambres. D'ailleurs celles-ci se calent dans la trame de façade : voyez comme la chambre enfant est une « chambre-couloir », comme celles des moines aux Tourettes. Aux Pays-Bas, la question de la maintenance n'est pas subie, elle est assumée pleinement. En France, nous avons souvent prévu des nacelles d'entretien de nos façades. Mais aucun budget ne venait après la livraison permettre de les utiliser. En fait, le mythe de la boîte de verre transcrit au logement social nous interpelle très rarement. Nos multiples [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Qui a peur des grands ouvrants ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX