En direct

Questions à Thierry Lenfant Secrétaire général Union régionale Capeb Pays de la Loire. « Les fondamentaux de l’Ouest restent solides »
PHOTO - thierry lanfant1.eps - © stephane bellanger/le moniteur

Questions à Thierry Lenfant Secrétaire général Union régionale Capeb Pays de la Loire. « Les fondamentaux de l’Ouest restent solides »

Propos recueillis par Annick Loréal |  le 28/11/2008  |  ConjonctureImmobilierEntreprisesCollectivités localesLoire-Atlantique

RENDEZ-VOUS SALON ARTIBAT DU 4 AU 6 DÉCEMBRE A NANTES

M : Quel est votre appréciation de la conjoncture actuelle et de son impact sur l’activité des entreprises de bâtiment de l’Ouest ?

La crise est sérieuse. Le recul des mises en chantier de logements neufs a des répercussions sur tout le tissu d’entreprises. Les maçons sont concernés aujourd’hui, mais les entreprises de second œuvre le seront demain. Qui plus est, la baisse du neuf fait que les entreprises artisanales se re-déploient sur l’entretien-amélioration, secteur où la concurrence devient plus vive. Le ralentissement de la promotion privée réoriente les entreprises vers les marchés publics et les appels d’offres reçoivent de plus en plus de réponses. On sent quelques fléchissements sur les prix. Autre signe inquiétant : dans les Capeb départementales, les services sont de plus en plus fréquemment sollicités pour des renseignements sur les procédures de licenciements économiques, voire de cessation d’activité. C’était rarissime ces dernières années où l’activité dans l’Ouest a été plus que florissante.

M : Faut-il s’attendre à des grosses difficultés dans les prochains mois ?

Il y aura un réajustement des effectifs, notamment des intérimaires. Mais les « fondamentaux » de l’Ouest restent solides. Le tissu industriel est solide, les tendances démographiques sont très favorables et le secteur du tourisme demeure très dynamique avec des effets importants pour le bâtiment à cause des résidences secondaires et de tourisme. Les besoins de logements sociaux sont importants. Comme partout, par ailleurs, le Grenelle de l’environnement apparait porteur. Il y a tout lieu de croire que les ménages vont engager des travaux de rénovation pour abaisser leurs facteurs énergétiques, qu’il y ait incitation fiscale ou pas.

M : Les artisans sont-ils suffisamment armés et formés pour conquérir ces nouveaux marchés ?

Les artisans sont « dans le coup ». C’est vrai que les technologies ne cessent d’évoluer et que le bâtiment devient un secteur « de pointe ». Mais les industriels font un gros travail de prescription. Globalement les artisans sont bien informés et suivent l’évolution de la demande. Par ailleurs, les organisations professionnelles ont monté des politiques de formation initiale et continue ambitieuses. Dans les Pays de la Loire, depuis juin, plus de 700 entreprises ont suivi les formations Feebat, montées à la suite du Grenelle de l’environnement. Enfin, la « réponse globale » qui est préconisée aujourd’hui, ne déroute pas nos professionnels qui ont l’habitude de travailler en groupement, formel ou informel.

M : Quel bilan tirez-vous de l’édition d’avril d’Artibat gros œuvre et paysage et comment se présente le rendez-vous Artibat de décembre consacré au second œuvre et l’équipement ?

Nous avons reçu 16 150 visiteurs en avril sur un salon qui comptait 487 exposants sur 35 000 m2. C’est un bon score pour une première édition de ce type qui se tenait en pleine période de congés scolaires. Pour le rendez-vous de décembre, nous attendons environ 30 000 visiteurs qui seront accueillis par 700 exposants répartis sur 31 500 m2. De nombreuses animations et conférences sont prévues. Les conditions de visite seront confortables ce qui n’étaient plus le cas lors de l’édition 2006, concentrée sur un seul salon. C’est pourquoi Artibat 2010 sera également scindée en deux salons, une édition gros œuvre-TP-paysage en février et une édition second œuvre-équipement en décembre. K

Commentaires

Questions à Thierry Lenfant Secrétaire général Union régionale Capeb Pays de la Loire. « Les fondamentaux de l’Ouest restent solides »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX