En direct

QUESTIONS À - Paul Cheviet, président du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement de Haute-Saône

Propos recueillis par Christiane Perruchot - |  le 29/01/2010  |  ImmobilierLogementCollectivités localesArchitectureHaute-Saône

- Pourquoi avoir choisi le thème « les nouveaux territoires ruraux » à l'assemblée générale marquant le 30e anniversaire du CAUE de Haute-Saône ?

Ce département rural de 235 000 habitants connaît à la fois une expansion périurbaine dans les petites communes, et une déprise démographique des espaces plus à l'écart des bassins d'emploi. La question du mitage et de l'étalement urbain, abordée à l'assemblée générale par le sociologue Jean Viard, directeur de recherches au Centre national de recherche scientifique, et Jean-Marie Pelt, président de l'Institut d'écologie de Metz, préoccupe le CAUE depuis trente ans. 80 % des habitants du département vivent dans une maison individuelle, alors que la moyenne nationale n'atteint que 55,6 %. De nombreux lotissements pavillonnaires ont été créés avec des effets pernicieux bien connus : gaspillage de l'espace et stérilisation des terres agricoles, croissance continue des transports individuels et paupérisation des familles qui pensent faire une « bonne affaire » en achetant du terrain à bâtir à 5 euros/m 2 à 30 km de leur lieu de travail.

- Comment enrayer le phénomène ?

Dans son rôle de conseil en amont des projets d'urbanisation, l'équipe de la Haute-Saône essaie de convaincre les maîtres d'ouvrage publics de prendre position en faveur d'un urbanisme frugal et de mettre en œuvre les politiques de contrôle ou régulation. Visites d'opérations novatrices et journées de sensibilisation renforcent le rôle pédagogique du CAUE.

- Comment expliquez-vous l'augmentation en 2009 des prestations auprès des communes ?

Les demandes de conseil des collectivités ont augmenté du printemps 2008 à l'été 2009. Elles sont liées aux dernières élections municipales qui ont généré un renouvellement de 40 % des élus locaux. Ces élus souhaitent engager une réflexion concertée sur l'avenir de leur territoire. C'est une excellente démarche.

PHOTO - 284132.BR.jpg
PHOTO - 284132.BR.jpg

Commentaires

QUESTIONS À - Paul Cheviet, président du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement de Haute-Saône

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX