En direct

QUESTIONS À… Monique Montal, présidente de la fédération départementale du bâtiment du Lot
PHOTO - 153467.HR.jpg - © dr

QUESTIONS À… Monique Montal, présidente de la fédération départementale du bâtiment du Lot

Propos recueillis par Christiane Wanaverbecq |  le 13/02/2009  |  LotPME du BTPHygièneImmobilierEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Lot
PME du BTP
Hygiène
Immobilier
Entreprises
Valider

« Maintenir notre tissu de PME »

Vous avez récemment été élue présidente de la FFB du Lot. Une femme succède ainsi à une femme. Est-ce significatif du tissu économique lotois ?

Non. C’est un concours de circonstances. Lorsque Noëlle Pellegrini, l’ancienne présidente, a annoncé qu’elle ne se représenterait pas, les administrateurs m’ont demandé de présenter ma candidature. Après réflexion, j’ai accepté.

Quelles sont vos craintes dans le contexte actuel de crise économique ?

La crise se manifeste par des carnets de commandes moins remplis. Au lieu d’avoir du travail pour un an, voire plus, les entreprises en ont pour moins de six mois. Pour le moment, les secteurs des travaux publics, de la construction et de l’immobilier sont ceux qui souffrent le plus. Les entreprises font moins appel à des agences d’intérim et ont recours au chômage partiel. Notre seule crainte demeure qu’elles ne s’affolent et ne baissent leurs marges. Elles ont gagné de la rentabilité, elles sont aujourd’hui capables d’offrir des salaires décents : ce serait dommage qu’elles réduisent leurs capacités.

Quelles actions souhaitez-vous développer ?

Je veux maintenir notre tissu de petites et moyennes entreprises réparties sur tout le territoire du Lot, soit près de 3 000 entreprises dont 70 emploient plus de 10 salariés. Je souhaite également continuer à développer les actions de formation et à valoriser les métiers du bâtiment. Avec les nombreux départs à la retraite programmés, nous avons un important besoin de renouvellement d’ouvriers qualifiés dans tous les corps d’état. Je souhaite aussi sensibiliser les pouvoirs publics à nos difficultés. Par exemple, je préconise pour les petits marchés des procédures plus adaptées, qui ne soient pas nécessairement des appels d’offres. Enfin, à l’instar des autres fédérations départementales, nous avons signé avec les pouvoirs publics une charte de lutte contre les vols et dégradations sur les chantiers. J’espère que nous saurons la faire vivre car, dans le Lot, le vol de carburant et de petit matériel est un véritable fléau.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur