En direct

QUESTIONS À… Michel Bariat, président de la fédération régionale des travaux publics de Bretagne

Propos recueillis par Nathalie Bougeard |  le 30/08/2007  |  ConjonctureFormationMorbihan

« Il faut développer l’apprentissage »

Qu’est-ce qu’un contrat d’objectifs et de moyens (COM) relatif au développement de l’apprentissage ?

Il s’agit d’une feuille de route couvrant la période 2007-2009 sur laquelle les trois partenaires – l’Etat, le conseil régional et la FRTP – ont défini les objectifs à atteindre en matière d’apprentissage et les financements à mettre en œuvre.

Je souligne que nous sommes la première branche professionnelle à signer un contrat de ce type en Bretagne. Il est vrai que notre profession est extrêmement demandeuse d’apprentis.

Quels sont les principaux points de ce contrat ?

Il y en a deux : développer l’apprentissage, mais aussi diversifier les publics. L’outil de formation est le CFA de Ploërmel ouvert à la rentrée 2002 et qui prépare au CAP dans trois spécialités : la conduite d’engins, la construction de routes et les canalisations. Depuis sa création, la demande tant des entreprises que des jeunes est en hausse. D’ailleurs, avec nos 90 places, nous ne pouvons ni satisfaire les 110 entreprises désireuses d’avoir un apprenti ni les 170 demandes de jeunes. Aussi, dans la section « construction de routes », nous allons mettre en place, à la rentrée, neuf contrats de professionnalisation afin de pouvoir former quelques jeunes en plus.

Par ailleurs, en septembre, afin de diversifier les publics, nous allons ouvrir une classe de 24 élèves, destinée aux jeunes gens déjà titulaires d’un CAP dans une autre branche. Et cette fois, ils prépareront leur nouveau CAP en une seule année. Enfin, le contrat d’objectifs et de moyens prévoit de suivre les besoins de la profession. Dans cet esprit, nous avons fait une demande de CAP « ouvrages d’art » avec l’objectif qu’il ouvre à la rentrée 2008.

Quels moyens cela demande-t-il ?

Nous allons agrandir le centre de formation et créer 1 800 mètres carrés supplémentaires de bureaux et de salles de classe et 1 000 m2 de nouveaux hangars. Nous allons également construire un internat de 120 places sur le site du lycée La Touche, mais exclusivement dédié à « nos » apprentis. Ce projet, qui nécessite un investissement de 8,3 millions, d’euros sera financé par la région, le conseil général du Morbihan, l’Union européenne, mais aussi la fondation « Ambitions travaux publics » qui donnera un peu plus d’un million d’euros. L’ensemble devrait être prêt pour la rentrée 2008.

PHOTO - Ouest-bariat.eps
PHOTO - Ouest-bariat.eps

Commentaires

QUESTIONS À… Michel Bariat, président de la fédération régionale des travaux publics de Bretagne

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur