En direct

QUESTIONS À… Guy Mathiolon, président de la fédération régionale des travaux publics
PHOTO - RHOmathiolon_52.eps - © ROLLAND QUANDRINI

QUESTIONS À… Guy Mathiolon, président de la fédération régionale des travaux publics

Propos recueillis par Pierre Delohen |  le 24/02/2006  |  FormationFrance entièreTravail

« A objectifs différents, moyens différents »

Avec la nomination d’un délégué général à la FRTP Rhône-Alpes, c’est la fin d’une particularité : depuis trente ans, le bâtiment et les TP partageaient un secrétaire général. Pourquoi ?

Un président, toujours entrepreneur en activité, doit disposer des moyens nécessaires pour relayer régionalement l’action de la FNTP sur laquelle souffle un vent de réformes avec l’ouverture d’espaces de liberté offerts aux initiatives régionales. De plus, dans une grande région comme Rhône-Alpes, cette structuration avec un délégué général dédié doit faciliter la poursuite d’autres enjeux forts, la formation (1) et les nouvelles infrastructures (2).

Nombre d’adhérents n’étaient pas en phase.

Nous touchons une problématique bien française : la résistance au changement. A objectifs différents, moyens différents. La discussion a été importante. Certains ont imaginé, à tort, une séparation du bâtiment et des travaux publics au niveau des fédérations départementales. Patrick Bernasconi, président de la FNTP, a confirmé qu’il n’entendait pas aller dans cette direction : l’échelon de proximité est le département mais je reste vigilant à ce que les TP y trouvent ou y conservent toute leur place. Ce qui est le cas dans les sept fédérations départementales. Girondin convaincu – j’y suis très attaché dans mon groupe –, je n’inventerai pas un jacobinisme lyonnais au détriment des départements !

La fédération est-elle un lieu de débat ?

J’ai engagé un débat au bureau et au conseil d’administration de la FRTP pour toiletter et consolider les relations avec la FRB. Un séminaire en juin devrait déboucher sur un plan d’actions régionales : la FRTP doit fédérer toutes les sections TP des départements et toutes les spécialités afin d’assurer la pérennité de l’action TP. Développer l’organisation passe par la définition d’une vraie stratégie. Et il y a déjà de plus en plus d’entrepreneurs engagés !

Commentaires

QUESTIONS À… Guy Mathiolon, président de la fédération régionale des travaux publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur