En direct

QUESTIONS À - Claude Gewerc, président du conseil régional de Picardie

le 15/01/2010  |  EnergieCollectivités localesNordFrance entièreEurope

- Pourquoi considérez-vous la réhabilitation des friches industrielles comme une grande cause régionale ?

Depuis des siècles, la Picardie se développe sur les innovations agricole et industrielle. Les friches sont notre mémoire et notre avenir, Il n'est pas question de convertir la région en musée, bien au contraire, mais l'industrie reste notre priorité. Tout comme le développement durable. 50 000 logements manquent en Picardie, et il est indispensable de limiter les déplacements, donc de reconstruire sur la ville. Les usines offrent souvent des structures solides et de vastes espaces agréables à vivre. Le conseil régional dispose des outils indispensables à cette stratégie, avec l'agence foncière, le centre de recherche sur les écomatériaux, et la société de capital-risque sur les énergies renouvelables. On finance les études de reconversion, on multiplie les aides au logement, on accompagne la ville, qui tente d'ouvrir le centre historique.

- Quels sont les lieux phares ?

Nous avons trois cas exceptionnels avec le Familistère à Guise sur le métal, le textile à Flixecourt et le sucre à Francières. Ils représentent la vitalité picarde et ils ont encore beaucoup à nous enseigner. C'est pourquoi l'Europe intervient dans ces projets. Au Familistère, on suit le maître d'ouvrage, mais on prend la main à Flixecourt pour aménager un espace culturel et des bureaux. A Francières, on prévoit une vitrine du pôle de compétitivité agro-ressources.

- Vous remplacez l'Etat en dépolluant ?

C'est la seule solution dans les sites orphelins, sinon aucune activité ne peut y venir. Pas question d'attendre, il faut rendre le territoire compatible aux exigences des entreprises. Souvent, la municipalité acquiert le site et le conseil régional finance la dépollution. D'ailleurs, la préfecture annonce qu'elle va suivre ! Cependant, étant donné l'incertitude qui plane sur nos ressources, il est possible que nous soyons contraints de nous recentrer.

PHOTO - 278343.HR.jpg
PHOTO - 278343.HR.jpg - © cr picardie
« Les friches sont notre avenir »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur