En direct

QUESTIONS À… André Quincy, président de l’Union sociale de l’habitat de Bourgogne30 000 logements énergivores à rénover
PHOTO - 178524.HR.jpg - © PERENOM/ASH Bourgogne

QUESTIONS À… André Quincy, président de l’Union sociale de l’habitat de Bourgogne30 000 logements énergivores à rénover

Propos recueillis par Christiane Perruchot |  le 02/05/2009  |  Collectivités localesLogementRénovationLogement socialFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Logement
Rénovation
Logement social
France entière
Côte-d'Or
Saône-et-Loire
Immobilier
Travaux publics
Valider

Qu’attendent les bailleurs sociaux bourguignons des crédits accordés par le Fond européen de développement régional à l’amélioration énergétique dans le logement ?

En Bourgogne, 30 000 logements énergivores mériteraient une réhabilitation lourde. Avec l’appui de François Patriat, président du conseil régional, et de Christian de Lavernée, préfet de région, l’union sociale de l’habitat de Bourgogne saisit donc l’opportunité de cette enveloppe de 7 millions d’euros jusqu’en 2013. Comme l’a souligné Thierry Repentin, président de l’Union sociale pour l’habitat, lors de sa récente visite à Dijon, les fonds européens seront un levier économique supplémentaire pour les bailleurs sociaux qui ont de plus en plus de difficultés à financer la réhabilitation de leur parc, en dépit du soutien de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) et de la forte implication du conseil régional.

Où se situe la demande de logements sociaux en Bourgogne ?

Elle est principalement localisée au centre, y compris dans le parc naturel régional du Morvan, et dans les agglomérations de Sens, Auxerre, Dijon, Chalon-sur-Saône. Sept communes sont déficitaires au titre de l’article 55 de la loi SRU, mais n’ont pas fait l’objet d’un constat de carence car la majorité d’entre elles ont des projets, Dijon en particulier.

Comment le mouvement HLM bourguignon saisit-il l’opportunité des ventes en l’état futur d’achèvement de programmes de la promotion privée ?

Environ 200 logements font actuellement l’objet de négociations à Dijon. Les transactions tardent, d’une part à cause de prix trop élevés, d’autre part en raison des performances énergétiques de ce patrimoine, nettement inférieures aux logements sociaux récents.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur