En direct

Evénement

Question de temps

Julien Beideler, rédacteur en chef délégué |  le 13/07/2012  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Valider

Parce qu’il s’appuie sur des exemples concrets, le constat interpelle. La France construit lentement. Plus lentement que les pays en phase d’équipement. C’est normal. Mais aussi plus lentement que d’autres pays matures. Construit-elle mieux pour autant ? Non, répond Guillaume Poitrinal que nous avons interrogé cette semaine. Pour le président d’Unibail-Rodamco, le temps de maturation d’un projet n’est pas proportionnel à sa qualité finale.
Cette aspiration à accélérer peut résonner comme un plaidoyer pro domo. Après tout, c’est le temps de l’investisseur qui s’écoule chez Unibail. Mais elle rappelle que dans l’élaboration d’un projet, les différents acteurs n’ont pas synchronisé leurs montres.
Sur l’échelle des temps, il y a d’un côté celui de l’aménagement du territoire. Depuis l’époque où l’Etat était seul maître à bord, les outils et les pratiques ont considérablement changé. Avec un corollaire bien français : la création d’un dédale kafkaïen surréglementé. Au point de devoir mener aujourd’hui une réforme de l’urbanisme qui n’a finalement qu’un seul objectif : oublier un peu les textes pour s’occuper… des projets !
A l’autre bout de l’échelle, il y a le temps du mandat. Cinq ans, guère plus. A peine le temps d’élaborer les premiers schémas qu’il faut penser au prochain verdict des urnes. Cinq ans pour expliquer ses projets, mener à bien les travaux et couper les rubans : c’est court.
Entre ces deux temps vient celui du retour sur investissement. Qu’on le veuille ou non, la rentabilité d’un projet est plus que jamais un levier décisif. Que le financeur soit public ou privé n’y change rien. Le récent audit de la Cour des comptes ne dit pas autre chose quand il appelle à réexaminer les projets « pour ne retenir que ceux qui auront fait la preuve de leur utilité, notamment au regard du relèvement de la croissance potentielle de l’économie ». Il faudra faire vite. Au risque de payer une facture indolore mais lourde. Celle du temps perdu.

PHOTO - 658333.BR.jpg
PHOTO - 658333.BR.jpg - © getty images

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur