En direct

Quelles solutions Knauf pour une meilleure qualité de l’air intérieur ?
Quelles solutions Knauf pour une meilleure qualité de l’air intérieur - © © Knauf Getty Images/amana images RF

Publi-rédactionnel

Quelles solutions Knauf pour une meilleure qualité de l’air intérieur ?

le 21/05/2018  |  SantéTechniqueEnvironnementProduits et matériels

L’air que nous respirons dans les bâtiments est devenu un enjeu majeur. Et les solutions existent, en particulier dans le choix de certains matériaux de construction.

Pour améliorer la qualité de l’air, les occupants du bâtiment ont tout d’abord un rôle à jouer. Entre les produits d’entretien, le mobilier, la fumée de cigarette, les bougies, etc., les sources polluantes sont nombreuses. Le but est évidemment de les limiter. Sans oublier d’adopter les bons réflexes comme entretenir les bouches de ventilation ou assurer une aération régulière.

Choisir des matériaux peu émissifs

Ensuite, il y a des matériaux et des produits (isolants, colles, peinture, etc.) qui sont plus « propres » en termes d’émissions de polluants. Vous pouvez consulter l’étiquetage mis en place en 2013 qui classifie le niveau d’émission de A+ à C pour un certain nombre d’entre eux, ou choisir des matériaux de construction adaptés.

Chez Knauf, par exemple, on peut citer la gamme Organic, avec des dalles acoustiques en laine de bois pour plafonds ou cloisons. Les cabinets d’architectes Jean-Michel Lhommée et Jonathan Sanchez l’ont choisie dans le cadre d’une démarche de développement durable, pour le groupe scolaire d’Amancey (25). Posées dans les salles de classe, ces dalles présentent un vrai atout en matière de qualité de l’air, grâce notamment à leur composition à base de laine de bois enrobée de liant ciment/chaux blanche (composants naturels) et, lorsqu’elles sont peintes, le sont peuvent être peintes d’une peinture sans COV (composés organiques volatils).

Des produits qui contribuent à l’épuration de l’air

Mais il est possible d’aller encore plus loin en choisissant des matériaux de construction qui jouent un rôle actif dans la réduction des COV et autres formaldéhydes. Chez Knauf, la gamme de plaques de plâtre Cleaneo® en est l’exemple type. Utilisée en cloisons (gammes Knauf standard, acoustique et hydro) ou en plafonds, elle réduit durablement les substances nocives et les odeurs contenues dans l’air, fonctionnant 24 h sur 24.

Son principe actif repose sur une catalyse, c’est-à-dire une réaction chimique qui transforme les polluants pour garantir à la pièce un air purifié en permanence. Son taux d’efficacité dépend alors du rapport entre la surface par rapport au et le volume de la pièce, et ainsi que de la nature et de la concentration des polluants.

Des essais réalisés au CSTB ont mis en valeur l’effet de purification de l’air engendré par Cleaneo®, avec un abaissement de la concentration de formaldéhydes compris entre 30 % et 45 %. Un autre essai réalisé dans une salle « fumeurs » équipée de plaques Cleaneo® a également mis en valeur une diminution de plus de 30 % des formaldéhydes.

Les exemples d’utilisation de cette plaque ne manquent pas. On peut notamment citer les résidences Hanami à Saint-Louis (68). Pour répondre à l’objectif du promoteur d’offrir aux résidents un haut niveau de confort thermique et de qualité de l'air intérieur, le choix s’est porté sur le complexe de doublage Polyplac, qui associe un isolant à une plaque de plâtre Knauf Cleaneo® C. Ce complexe a été appliqué sur l'ensemble des parois murales. Résultat : une isolation thermique de haut niveau et une qualité de l'air intérieur bien meilleure, pour des résidences « Bâtiment sain » reconnues par Promotelec.

On peut aussi citer le restaurant du Crédit Agricole à Ploufragan (22). Pensé par le cabinet Architecture Dunet & Associés de Saint-Brieuc, il intègre des plaques Knauf Delta Cleaneo® (murs et plafonds acoustiques) pour réduire certains éléments polluants et contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur et du confort olfactif.

Les professionnels (industriels, architectes, entreprises, etc.) ont donc leur rôle à jouer pour améliorer la qualité de l’air dans les bâtiments, en particulier dans le choix des matériaux de construction. Pour déterminer les performances de ces produits, les FDES sont une source indispensable (exemple au chapitre 4, on trouve toutes les informations concernant leur contribution à la qualité sanitaire des espaces intérieurs). A consulter sur la base de données INIES ou dans la bibliothèque de Knauf.

Contenu proposé par Knauf.

Sur le même sujet :

Qualité de l’air intérieur : une offre Knauf pour tous les marchés

La qualité de l’air dans les bâtiments, enjeu de santé publique

Qualité de l’air dans les bâtiments : un enjeu pour la santé des jeunes enfants

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur