Quelles énergies dans les bâtiments RE 2020 ?

Retour probable des solutions électriques, valorisation du solaire thermique, poids du photovoltaïque… la réglementation environnementale 2020 devrait  changer la donne en matière de chauffage dans la construction neuve.

Partager
Quelles énergies dans les bâtiments RE 2020 ?


Nous savons encore peu de chose de la RE 2020, dont le texte devrait cependant être publié à l’automne 2019 pour une application fin 2020 ou début 2021. Elle résulte de l’application de la directive européenne 2010/31/UE sur l’Efficacité Energétique des Bâtiments, modifiée en Mai 2018 (UE) 2018/84* par une version actualisée. Le texte de la directive 2010 demandait des bâtiments à énergie quasi-nulle en construction neuve à partir de la fin de 2020. La France a choisi « énergie positive », plutôt qu’énergie quasi-nulle et d’ajouter un volet « carbone ». Ce dernier point figure dans la version 2018 de la directive et vise à modérer l’empreinte environnementale des bâtiments, puis à atteindre une empreinte nulle à l’horizon 2050.

Particularités françaises


En France, l’approche simultanée d’une efficacité énergétique accrue et d’une empreinte environnementale réduite de la construction neuve est tentée depuis deux ans à travers le label volontaire E+C-. De son côté, la méthode de calcul de la future RE 2020 est en discussion jusqu’à la fin de l’été. Nous savons déjà qu’il faudra produire de l’énergie sur site, utiliser autant que possible des énergies renouvelables (EnR) et améliorer encore la performance énergétique des bâtiments. C’est-à-dire réduire les consommations énergétiques du chauffage, du rafraîchissement, de la production d’eau chaude sanitaire, de l’éclairage et de tous les auxiliaires (pompes, ventilateurs, etc.).

Une polémique enfle à propos de la valeur du coefficient de conversion de l’électricité en énergie primaire. Toutes les réglementations thermiques le but à atteindre en énergie primaire. Pour convertir l’électricité enregistré au compteur en énergie primaire, la France appliquait un coefficient de 2,58. Il est question de descendre ce coefficient à 2,1. Ce qui, mécaniquement, améliorerait de 18,6% la performance des solutions utilisant de l’électricité.

Retour du solaire thermique et du chauffage électrique


Du coup, en logements, par exemple, sachant qu’en plus les besoins de chauffage seront faibles sous la future RE 2020, l’effet Joule redeviendrait parfaitement compétitif. Ce qui ne signifie pas du tout le retour des convecteurs électriques de base. Une autre directive européenne, dite ecoDesign, leur a tordu le cou. Mais, indubitablement, les radiateurs électriques intelligents, avec détection de présence et sonde de température embarquées, auto-apprentissage des comportements des utilisateurs et auto-programmation, seront favorisés.

La production d’ECS par ballon thermodynamique devrait encore progresser en construction neuve, ainsi que la part des pompes à chaleur pour le chauffage. Tandis que le solaire thermique devrait effectuer son grand retour dans tous les bâtiments dont la consommation d’ECS est importante : logements collectifs, hôtellerie, foyers et hébergement. Le couple chaudière gaz individuelle et panneaux solaires thermiques devrait réapparaître dans les prescriptions des BE.

Comme il faudra produire de l’énergie sur site, le photovoltaïque devrait se généraliser à toute la construction neuve. Quantité d’industriels – Panasonic, Viessmann, LG, Atlantic, etc. – proposeront dès l’automne 2019 des solutions intégrées pour la maison individuelle, associant panneaux PV, onduleurs, pompes à chaleur et production d’ECS thermodynamique visant à maximiser l’autoconsommation de l’énergie produite sur site.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil