En direct

Quelle grue auxiliaire pour les livraisons sur chantier ?
PHOTO - 795545.BR.jpg - © HIAB
Evénement

Quelle grue auxiliaire pour les livraisons sur chantier ?

le 27/06/2014  |  Matériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériel de chantier
Valider

La demande d’une livraison au plus près de la mise en œuvre modifie les puissances et les accessoires des grues auxiliaires qui doivent aller plus haut et plus loin.

Un rapide recensement chez les négociants en matériaux témoigne de l’importance prise par les véhicules équipés d’une grue auxiliaire. « Sur un parc en exploitation de 2 300 poids lourds, 60 % sont équipés de grues », calcule Max-Antoine Grolleron, directeur transport, sourcing et méthodes de Saint Gobain Distribution Bâtiment France , qui possède entre autres l'enseigne Point P, négociant en matériaux de construction. Constat similaire chez Berto, transporteur et loueur de véhicules avec conducteur, très actif dans la filière : « 600 matériels équipés », confient Laurent Rousselie, directeur technique, et Arnauld Perry, responsable conception. Dans les deux cas, le véhicule classique est un porteur plateau de 26 t équipé d’une grue de 15 à 20 tm (tonnes métriques). Ce ne sont pas les matériaux livrés, dont le poids et les dimensions varient peu, qui déterminent le choix de ce matériel ; « ce sont les services sur les chantiers qui font évoluer les grues et leurs équipements », s’accordent à dire le négociant et le prestataire.

Simplifier les opérations

Finie ou presque, la livraison au pied du camion ! « Le client attend une livraison à valeur ajoutée, au plus près de son activité, et souvent des déposes en étages, avec un maximum de sécurité pour toutes les personnes présentes sur le chantier », relève Max-Antoine Grolleron. Tant et si bien que « les rayons d’action en distance comme en hauteur augmentent, et, avec eux, les puissances des grues vers des capacités de 20 tm, voire 25 tm », explique Laurent Rousselie. Quant aux accessoires, la fourche lève-palette et les fourches relevantes pour livrer en hauteur les plaques de plâtre sont devenues incontournables, à l’instar de la radiocommande pour faciliter des manutentions de plus en plus éloignées du véhicule. « Afin d’accéder aux endroits les plus exigus et d’améliorer l’efficacité des opérations, les grues à rotation continue sont également couramment demandées pour leur flexibilité et leur maniabilité en toute sécurité », ajoute Cécile Dechenaux, de Palfinger France.

Charge utile

Contrastant avec les usages dans les travaux publics, les grues auxiliaires utilisées par les livreurs de matériaux sont en majorité montées en porte-à-faux. « Cette position permet d’intervenir sur des aires de travail plus vastes », explique Hervé Lherondel, responsable marketing de Hiab France. L’ensemble de ces choix pour optimiser les services sur chantier influe aussi sur les châssis des porteurs. Appelés à recevoir des grues plus puissantes, ceux-ci doivent en parallèle préserver leur charge utile. « Si les châssis de 19 t étaient courants il y a quelques années, aujourd’hui, le châssis de 26 t est privilégié à chaque renouvellement pour les véhicules recevant une grue, voire parfois le châssis de 32 t », indique Arnauld Perry, de Berto. Le camion de livraison passe ainsi de 4 à 6 ou 8 roues. Pour atteindre jusqu’à 12,50 m de portée horizontale, les grues auxiliaires disposent en moyenne de 3 à 4, voire 5 extensions hydrauliques. Tous les modèles neufs reçoivent aussi des stabilisateurs d’appui à sortie hydraulique qui vont de pair avec le système de sécurité en vigueur depuis le 1 er  janvier 2010. « Les nouvelles normes imposent en effet d’indexer la capacité de la grue en fonction de la sortie des poutres d’extension. La version analogique est aujourd’hui privilégiée, avec un suivi des sorties des poutres d’extension au centimètre près », reprend Hervé Lherondel.

Formation

Fournisseurs de grues auxiliaires, Hiab et Palfinger insistent aussi sur l’importance de la formation à tous les niveaux : « Auprès de notre propre réseau technique et commercial afin de maîtriser les évolutions techniques et d’apporter le meilleur service et les meilleures réponses aux clients. Mais également auprès des conducteurs afin qu’ils puissent maîtriser toutes les fonctionnalités des grues en sécurité », valorise Cécile Dechenaux. Un point de vue partagé par Hervé Lherondel, pour qui l’enjeu de la formation répond aussi à un besoin de polyvalence des conducteurs : « Plutôt que d’attribuer un véhicule à une agence, celui-ci appartient de plus en plus à une région, tandis que les transferts de matériels d’une région à une autre sont désormais fréquents. Menées par les grands réseaux de négoce, ces approches visent à optimiser les parcs. » Auprès des fabricants de grues, cet objectif se traduit par une attente forte en termes de réactivité et d’uniformisation du service après-vente.

PHOTO - 795545.BR.jpg
PHOTO - 795545.BR.jpg - © HIAB
Des modèles surpuissants

Si la grue de 20 tm constitue le cœur du marché, les fabricants proposent également des modèles surpuissants. 127 tm pour la F1950 de Fassi ; 150 tm pour la Palfinger PK 200002… Avec de telles capacités, ces grues auxiliaires représentent une alternative aux grues mobiles pour des levages de petites portées, comme l'installation de bungalows de chantier ou la dépose d'équipements du réseau électrique. Elles sont montées sur des porteurs routiers dont elles occupent tout le châssis mais le camion peut toujours transporter sa charge sur une remorque, à condition que l'ensemble roulant compte au moins 5 essieux et ne dépasse pas 44 t.

La Hiab X-Hipro 192 pour le négoce

Commercialisée depuis fin 2013, la nouvelle Hiab X-HiPro 192 est une grue auxiliaire de la catégorie des 18 tm que le fabricant présente comme bien adaptée aux besoins des négociants en matériaux. Elle se distingue par sa modularité et son vaste choix d’équipements et d’accessoires, en option ou en série : radiocommandes, deux types de distributeurs hydrauliques, un système de flèche avec ou sans biellette, une ligne hydraulique en bout de grue dont l’acheminement peut être en gouttières ou par enrouleurs, avec passage des flexibles à l’intérieur ou à l’extérieur de la flèche, volée variable, ajout possible d’extensions et de stabilisateurs, etc. Cette palette de possibilités permet de dessiner un outil parfaitement adapté à son besoin.

PHOTO - 797066.BR.jpg
PHOTO - 797066.BR.jpg - ©
Palfinger lance la nouvelle radio P7

Fin février 2014, Palfinger a dévoilé la nouvelle radiocommande P7 qui équipe désormais les grues de sa gamme SH. Ce nouvel outil design et ergonomique concentre plusieurs performances, dont une garantie de stabilité de la fréquence radio, couplée à une autonomie de plus de douze heures. Pour un meilleur confort de l’opérateur, la radiocommande P7 lui permet de positionner ses mains de manière naturelle, tandis que l’écran couleur à cristaux liquides s’adapte à la luminosité ambiante, autorisant ainsi une lecture, y compris en plein soleil. Un même boîtier de base s’adapte à la configuration de chaque grue, en ajoutant si nécessaire des commandes supplémentaires, ce qui permet à l’industriel de réduire une partie des coûts, et donc du prix.

PHOTO - 795546.BR.jpg
PHOTO - 795546.BR.jpg - ©
Le Caces R390

La grue auxiliaire et son véhicule demeurent un ensemble complexe soumis à obligations et au respect de règles de sécurité. En plus des formations propres aux véhicules, il faut une formation pour la grue elle-même, par exemple un Caces R390 avec ou sans option télécommande. Ce certificat renouvelable tous les cinq ans permet d’obtenir une autorisation de conduite délivrée au salarié par l’employeur après contrôle de ses aptitudes médicales, informations sur les lieux de manœuvre et instructions à respecter. La réglementation impose enfin un contrôle technique semestriel de l’appareil de levage. Ce contrôle peut être effectué par l’utilisateur s’il est habilité, par le fabricant de la grue ou par un organisme certifié.

PHOTO - 795539.BR.jpg
PHOTO - 795539.BR.jpg - ©

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur