En direct

Quelle est la durée de validité des offres pour un marché de travaux ?
Durée de validité d'une offre - © © Groupe Moniteur

Quelle est la durée de validité des offres pour un marché de travaux ?

EC |  le 14/06/2011  |  InternationalMoselleCalvadosRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Commande publique
International
Moselle
Calvados
Réglementation
Valider

Dans le cadre de la passation d'un marché de travaux, pendant combien de temps une offre est-elle valable ?

Telle est la question posée par le sénateur de Moselle, Jean-Louis Masson.

Réponse du ministère chargé des collectivités territoriales : "les chapitres III et IV du Code des marchés publics relatifs aux procédures de passation des marchés publics (cliquez ici) ne prévoient pas de délais maximum d'examen, de choix des offres et d'approbation par l'assemblée délibérante si celle-ci est amenée à se prononcer. En revanche, un délai maximum de validité des offres figure dans la publication de l'avis d'appel public à la concurrence, voire dans les documents de consultation. Ce délai de validité des offres court à compter de la date limite de dépôt de celles-ci. Il est interrompu à partir du moment où le pouvoir adjudicateur a arrêté le choix de l'attributaire, par la commission d'appel d'offres dans le cas d'un marché formalisé (Conseil d'État, 26 septembre 2007, office public d'aménagement et de construction du Calvados - cliquez ici).

Dans une procédure adaptée, le pouvoir adjudicateur procède par tout moyen qu'il juge approprié. Si le choix du ou des titulaires n'est pas intervenu dans ce délai, il est possible au pouvoir adjudicateur de demander à l'ensemble des candidats dont la candidature ou l'offre n'ont pas été préalablement écartées de prolonger le délai de validité de leur offre. Si cette demande n'est pas effectuée ou si l'ensemble des candidats n'acceptent pas la prolongation du délai, la procédure devient caduque.
Il n'existe pas de délai entre le choix des candidats retenus et l'information des candidats évincés. Néanmoins, l'article 80-1-1° du Code des marchés publics (cliquez ici) impose au pouvoir adjudicateur de notifier ce rejet "dès qu'il a fait son choix" s'il s'agit d'un marché ou d'un accord-cadre passé en procédure formalisée autre que celles prévues à l'article 35-II du Code des marchés publics (cliquez ici), c'est-à-dire sans publicité préalable ni mise en concurrence."

Pour retrouver la réponse du 9 juin 2011, cliquez ici

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Passation des marchés publics

Passation des marchés publics

Date de parution : 06/2019

Voir

Mémento des contrats globaux

Mémento des contrats globaux

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur