En direct

Quel chantier!
Jean-Claude Gautrand, L'Assassinat de Baltard, 1971. - © Musée Carnavalet-Roger-Viollet

Quel chantier!

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 12/11/2018  |  CultureExposition

L'univers du chantier est aussi matière à oeuvres d'art. Tel est le principal enseignement de la passionnante exposition tout juste inaugurée à la Cité de l'architecture et du patrimoine (Paris).

On va pas se mentir : ce n’est pas spontanément qu’on associerait les deux termes « art » et « chantier ». Y’aurait pas un embryon d’oxymore là-dessous, voire un accouplement contre nature ? #jeposelaquestion Eh bien non ! La preuve par l’exemple avec l’exposition remarquable qui vient d’ouvrir à la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris), précisément intitulée « L'art du chantier. Construire et démolir du XVIe au XXIe siècle ». Un vaste chantier mené à bien par les deux commissaires : Valérie Nègre (professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Marie-Hélène Contal (directrice du développement culturel à la Cité de l'architecture et du patrimoine).

Cette exposition interroge la manière dont les hommes ont, en occident et depuis la Renaissance, regardé, conçu, imaginé et représenté le lieu où l’on bâtit. La diversité des observateurs, comme celle des supports de diffusion des images, montrent la puissance du thème qui dépasse largement les seuls univers de l’architecture et de la technique. Si le chantier est parfois perçu comme un lieu de nuisances et de dangers qui encombre la rue, il exerce aussi une fascination continue depuis les temps les plus anciens. Il suffit de se promener dans la rue pour le constater. Le chantier captive et se met en scène : timelapse, baies percées dans une palissade, « maison du chantier » (Canopée des Halles, Samaritaine, etc.)

Le parcours commence par les procédés de construction, machines et hommes au travail. Il met ensuite en lumière les enjeux politiques et sociaux du chantier, lieu technique mais aussi politique où les gouvernants aiment se montrer (les grands travaux de la miterrandie…). Une troisième partie aborde l’esthétique du chantier. Elle révèle comment, au XXe siècle, il inspire les architectes et les artistes par son caractère transitoire et évolutif, et contribue en retour à transformer l’architecture et l’art.

L’exposition confronte ainsi différents regards, différentes représentations, via un ensemble d’œuvres d’artistes, de journalistes, d’amateurs, mais aussi d’ingénieurs, d’architectes, d’entrepreneurs et d’ouvriers. Elle s’achève avec les témoignages de trois figures contemporaines : Patrick Bouchain, Marc Mimram et Martin Rauch, pour qui le chantier est aujourd’hui le lieu où l’architecture affronte la complexité, comme l’inventivité et les aspirations du monde contemporain.

« L'art du chantier. Construire et démolir du XVIe au XXIe siècle », jusqu’au 11 mars 2019 à la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Commentaires

Quel chantier!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur