En direct

Evénement

Quel avenir pour les architectes ?

ELISABETH ALLAIN-DUPRE |  le 26/09/1997  |  ArchitectureMaîtrise d'ouvrageCommunicationPrix d'architectureProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Maîtrise d'ouvrage
Communication
Prix d'architecture
Professionnels
Valider

A l'occasion des Rendez-vous de l'architecture, « Le Moniteur » a fait réaliser un sondage auprès des architectes et des maîtres d'ouvrage afin de cerner leurs attentes réciproques et l'évolution des missions et des marchés des architectes. Si les maîtres d'ouvrage formulent un jugement élogieux sur les architectes; sur de nombreux points, leurs positions respectives sont décalées .

LE SONDAGE

Il a été réalisé par l'Ifop pour « Le Moniteur » par téléphone, du 11 au 16 avril 1997. L'échantillon, dont la représentativité a été assurée par la méthode aléatoire, était constitué de :

200 architectes, dont 100 exerçant en profession libérale sans salariés, 75 patrons d'agence (50 agences de 1 à 5 salariés, 25 de plus de 5 salariés) et 25 architectes salariés dans des agences de plus de 5 salariés.

400 maîtres d'ouvrage : 200 mairies, dont 85 communes de 2 500 à 5 000 habitants, 85 communes de 5 000 à 30 000, 30 communes de plus de 30 000 habitants ; 100 organismes HLM ; 50 promoteurs privés ; 50 entreprises privées.

Les premiers Rendez-vous de l'architecture se tiendront les 2 et 3 octobre à la Grande Halle de La Villette. Il aura fallu toute la détermination du directeur de l'architecture, François Barré, pour que cette manifestation ait enfin lieu. Elle sera placée sous le signe de la rencontre des professionnels avec les citoyens.

En effet, déstabilisés par la crise persistante et d'une exceptionnelle ampleur qui sape leur moral et paralyse leur activité, les architectes ont pris aussi conscience de leur relatif isolement dans la société française. Leurs champs d'activités et leurs compétences ne sont pas, loin s'en faut, bien identifiés par le public, voire par leurs commanditaires. Le sondage réalisé par l'Ifop pour « Le Moniteur » auprès des architectes et des maîtres d'ouvrage, cherche précisément à mieux cerner les attentes des uns et des autres et leurs visions respectives de l'avenir du métier d'architecte.

Regards croisés sur un métier

Nous publions dans les pages suivantes les enseignements les plus marquants de ce sondage (qui sera également présenté lors des Rendez-vous) et les réactions qu'ils suscitent chez les architectes et les maîtres d'ouvrage que nous avons interrogés. Ces réactions « à chaud » donnent un éclairage complémentaire à ces résultats. Elles permettent de nuancer les trois principales pistes que ce sondage met en lumière :

un décalage d'appréciation presque constant entre architectes et maîtres d'ouvrage ;

la reconnaissance par les maîtres d'ouvrage de la dimension essentielle du métier d'architecte ;

l'absence de stratégies claires des architectes face à l'avenir.

Des perceptions décalées

Ce décalage court en filigrane tout au long de l'enquête. Sans être vraiment opposés, architectes et maîtres d'ouvrage ne sont jamais vraiment « en phase ». Ils n'ont pas la même appréciation des marchés porteurs, notamment de la réhabilitation ou de la maison individuelle. Décalage aussi dans l'exploitation des compétences, très larges, qui sont reconnues aux architectes, mais au final peu exploitées par les maîtres d'ouvrage, et souvent jugées trop chères.

Décalage encore, si l'on compare le tableau élogieux que fait la maîtrise d'ouvrage de ses relations confiantes et fructueuses avec les architectes aux divers griefs - dont l'inculture ! - que formulent ces derniers à leur encontre. Mais idées reçues pour idées reçues, les maîtres d'ouvrage ne sont pas en reste lorsqu'ils évoquent budgets dépassés et délais à rallonges...

Une profession reconnue

Plus neuve et plus surprenante apparaît l'excellente et massive appréciation des compétences de l'architecte par les maîtres d'ouvrage : qualité architecturale, dialogue, compétence technique... Au point que 90 % des maîtres d'ouvrages publics et 78 % des maîtres d'ouvrages privés continueraient, par souci de qualité et d'optimisation, à recourir à l'architecte en cas de suppression de l'obligation légale.

Pas de vision claire de l'avenir

Enfin, le manque de visibilité actuelle des architectes s'exprime par une absence de stratégies pour l'avenir. Si les perspectives offertes pour les cinq ans à venir par le sondage étaient un peu fermées, et les questions sur leurs diversification sans doute pas assez précises, les architectes sont nombreux à ne pas savoir quelles seront les attentes de la maîtrise d'ouvrage en matière d'offre professionnelle, et n'envisagent pas massivement de conquérir de nouveaux marchés ni d'acquérir de nouvelles compétences.

Des réponses qu'il sera intéressant de comparer avec celles de la consultation lancée par l'ordre des architectes, plus centrée sur les préoccupations internes de la profession et les modes d'exercice.

Les rendez-vous de l'architecture

Lieu : grande halle de La Villette, 211, av. Jean-Jaurès, Paris XIXe.

Jeudi 2 octobre à 9 h : ouverture par Catherine Trautmann, ministre de la Culture et de la Communication. «Vingt ans d'architecture, la crise économique», sondage Ipsos/Le Monde . A 14h30 : « trois générations et trois pratiques du métier, le rôle social de l'architecte, pratiques de la concertation».

Vendredi 3 octobre à 9 h : ouverture par Marc N. Vigier, président du groupe Moniteur, sondage Ifop/Le Moniteur. «La question du logement, l'adaptation des structures professionnelles». A 14h30 : ouverture par François Jouven, P-DG du groupe Scic. «La ville en question, architecture et citoyenneté»; ce débat confrontera des maires de grandes villes à des architectes.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur