En direct

Quel avenir pour la tour Signal ?
"La tour de M. Nouvel est un empilement de boites. Une réplique verticale de l'Arche de la Défense. Il n'y a pas d'ambition architecturale" déclarait la député-maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud, aujourd'hui présidente de l'Epad. - © © Ateliers Jean Nouvel

Quel avenir pour la tour Signal ?

Jean-Philippe Defawe |  le 07/12/2009  |  ArchitectureAménagementHauts-de-SeineEuropeConcours

L'absence d'investisseurs et le changement à la tête de l'Epad fait vaciller le projet de la tour Signal des Aletiers Jean Nouvel qui devait être "l'édifice de référence du Grand Paris".

"La Tour Signal sera l'édifice de référence d'un Grand Paris qui se dessine", déclarait Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine et de l'Etablissement public pour l'aménagement de La Défense (Epad) lors de la proclamation des résultats le 27 mai 2008. Mais, voilà, près d'un an et demi après, si le Grand Paris semble se dessiner, c'est sans les ambitions architecturales affichées par le président de la République, et sans non plus son "édifice de référence".

Car la fameuse tour Signal de La Défense est en panne.
En panne d'investisseurs avec la défection des deux promoteurs espagnols Medea et Layetana, qui avaient activement participé au projet, mais qui ont subi de plein fouet la crise en Espagne. Mais aussi en panne de volonté politique depuis l'élection de Joëlle Ceccaldi-Raynaud à la présidence de l'Epad. Le ton est donné dès l'annonce de cette nomination et le communiqué de presse qui liste un certain nombre de projets à venir "oublie" la tour Signal.

La député-maire de Puteaux n'a jamais caché ses réserves sur le projet de Jean Nouvel. "Cette tour est laide et mastoc. Un monolithe qui écrase tout", déclarait-elle au JDD en juin 2008. Depuis son élection à la tête de l'Epad, ses propos sont plus mesurés mais inchangés sur le fond. Lundi 7 décembre, dans une interview au quotidien Direct Matin, elle déclare que cette tour "ressemble à un bloc monolithique" et rappelle qu'elle n'a pas d'investisseurs.

Du côté des Ateliers Jean Nouvel, l'on est guère plus confiant. "Le projet est en stand-by" explique-t-on. Reste qu'après l'échec retentissant de la "Tour sans fins" il y a plus de 20 ans, c'est la fin du projet de la tour Signal qui hante désormais les esprits.

Commentaires

Quel avenir pour la tour Signal ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur