En direct

Quatre projets pharaoniques pour Vinci au Qatar
Le futur puits de relevage, en cours de terrassement, permettra grâce à huit pompes de remonter l'eau de - 40 m jusqu'au niveau du sol - © © LeMoniteur.fr

Quatre projets pharaoniques pour Vinci au Qatar

Olivier Baumann |  le 24/11/2009  |  EntreprisesEnvironnementTransportsInternationalSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Entreprises
Environnement
Transports
International
Santé
Aménagement
Technique
Valider

Plus grand lien fixe maritime du monde (40 km), station de pompage des eaux d'assainissement du nord de Doha, ligne de tramway de 25 km de long et quatre parkings relais totalisant 2 200 places : les projets menés actuellement par Vinci Construction Grands projets au Qatar ne manquent pas de superlatifs.

Des chantiers pharaoniques à l'image du pays qui, fort de son statut de premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, semble mieux résister aux conséquences de la crise financière que ses voisins du Golfe, en particulier Dubaï. Ces projets traduisent aussi les liens étroits unissant Vinci Construction et ses filiales, présentes dans l'émirat depuis de nombreuses années, à l'un des principaux investisseurs publics du pays, Qatari Diar, actuellement en négociation avec le major mondial du BTP pour intégrer son capital. Les deux géants ont ainsi créé en 2007 une société commune qatarie, QDVC, qui en donnant un ancrage local à Vinci Construction Grands projets, lui permet de s'inscrire durablement dans le marché local, en développant notamment des chantiers en conception-construction. QDVC compte plus de 1 000 salariés, de 35 nationalités, dont 650 ouvriers permanents, notamment originaires d'Inde, du Pakistan ou des Philippines.
Parmi ces quatre projets, seul le lien fixe maritime entre le Bahreïn et le Qatar n'est pas en chantier. Il associera un ouvrage autoroutier à deux fois deux voies et un ouvrage pour un train à grande vitesse. Les études de conception sont pratiquement achevées. L'entreprise attend l'ordre de service de démarrage des travaux, pour un montant toujours en négociation mais qui devrait atteindre plusieurs milliards d'euros.
Les photos ont été prises fin octobre 2009.

Le futur puits de relevage, en cours de terrassement, permettra grâce à huit pompes de remonter l'eau de - 40 m jusqu'au niveau du sol
Le futur puits de relevage, en cours de terrassement, permettra grâce à huit pompes de remonter l'eau de - 40 m jusqu'au niveau du sol - © © LeMoniteur.fr

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur