Quatre millions de personnes à la recherche d'un logement !
- ©

Quatre millions de personnes à la recherche d'un logement !

CHESSA Milena |  le 31/01/2008  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Immobilier
Valider

"La mobilité et le choix de son logement deviennent un privilège, une source d'inégalité. Il y a une ligne de fracture entre ceux qui peuvent choisir leur logement (sa taille, sa localisation) et ceux qui ne le peuvent pas" : dans son rapport annuel, la Fondation Abbé Pierre a choisi de faire un zoom sur le thème suivant : "de faibles ou modestes ressources permettent-elle encore de se loger ?"

"Se loger ou vouloir changer de logement relève du parcours du combattant pas seulement pour les ménages pauvres mais de plus en plus pour les classes moyennes", explique Christophe Robert, responsable des études économiques à la Fondation. Il évalue à 4 millions au moins le nombre de personnes qui recherchent effectivement chaque année un logement. "Or, la situation est impossible pour les ménages modestes, ceux qui disposent en moyenne de 2.000 euros par mois". Car le logement social - qui pourrait leur assurer des loyers inférieurs de moitié à peu près au privé - est de plus en plus inaccessible, le parc privé jouant un rôle social se réduit chaque année et la relance de la construction de logements s'est traduite par des produits chers.

Le retour des taudis
En conséquence, le logement est un élément clé du débat sur le pouvoir d'achat des ménages. Les taux d'effort grimpent à des niveaux alarmants: une personne seule, gagnant 1 smic, louant un studio verra son taux d'effort culminer à 49,7% dans le parc privé où il paiera un loyer de 421 euros et baisser à 27,6% dans le social (loyer: 181 euros), charges comprises et déduction faite des aides au logement. Un couple à 1,5 smic avec deux enfants, logé dans un 3 pièces, consacrera 54,3% de son revenu au logement dans le privé et 28,6% dans le public.
En conséquence, démontre Christophe Robert, "un nombre croissant de ménages doit choisir des situations indignes de logement": un million de personnes vivent dans 600.000 logements indignes. Le surpeuplement se développe insidieusement, et on assiste à un retour des taudis. La ville change et la ségrégation territoriale progresse car les ménages modestes sont réorientés vers les 750 quartiers en ZUS, qui jouent un rôle d'amortisseur de crise. "Le problème des quartiers est directement corrélé à la crise du logement. Chaque mutation accélère cela", assure Christophe Robert.
Françoise Vaysse

La Fondation Abbé Pierre s'inquiète des attaques contre le logement social


La Fondation Abbé Pierre s'inquiète des "attaques" dont fait actuellement l'objet le logement social: "ventes de logements sociaux, rapport Attali, remise en cause du livret A et du bail à durée indéterminée…Il y a toute une logique de fléchage sur le logement social. On prépare les élus et l'opinion publique à avoir un changement radical" sur ce sujet, s'est élevé Patrick Doutreligne, le délégué de la Fondation. "Nous ne sommes pas en train de faire la défense des HLM. Mais aujourd'hui, nous observons que c'est quasiment le parc social qui permet de loger les ménages modestes dans des situations de confort, protégées, avec une qualité de logement". "Nous sommes très préoccupés par ce qui se passe sur le logement social".
FV

Les chiffres du mal logement


3,3 millions de personnes ne sont pas ou très mal logées, dont :
- 100.000 sont sans domicile fixe,
- 1 million sont privées de domicile personnel (50.000 en hôtel, 41.000 dans un habitat de fortune, 100.000 au camping...),
- 2 millions vivent dans des conditions de logement très difficiles (1,15 logement sans confort de base et 1 million en surpeuplement).
S'y ajoutent près de 6 millions de personnes en situation de réelle fragilité (copropriétés dégradées, en impayés de loyer, sans titre d'occupation, hébergées chez des tiers...).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur