En direct

Quatre collèges seront reconstruits en site occupé

Jean-Philippe Defawe |  le 24/02/2017  |  Collectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Valider
Sarthe -

L'expérience douloureuse du partenariat public-privé (PPP) pour le stade MMArena du Mans, inauguré en 2011, n'a pas découragé les élus locaux de se lancer dans ce type de contrat. Confronté à un vieillissement simultané d'une grande partie de ses 58 collèges, le département de la Sarthe a confié à Bouygues Bâtiment Grand Ouest la reconstruction de quatre d'entre eux dans le cadre d'un PPP : Maroc-Huchepie au Mans, Henri-Lefeuvre à Arnage, Jean-Cocteau à Coulaines et Marcel-Pagnol à Noyen-sur-Sarthe. « Nous avons 15 collèges à restructurer ces prochaines années. Sans cette procédure, nous n'aurions pas été en capacité de mener à bien le programme de travaux voté, justifie Dominique Le Mèner, président du conseil départemental. Cela représente 20 700 m2 à déconstruire et 26 800 m2 à construire. »

Labels HQE et Effinergie+. A l'issue d'un dialogue compétitif opposant les trois majors, Bouygues a fait la différence. « Lors de cette étape, il a revu sa copie pour, au final, se distinguer sur l'architecture et les fonctionnalités, soit 35 % de la note », explique Régis Vallienne, vice-président du département en charge des collèges. La barre est haute puisque les bâtiments visent les labels HQE (10 cibles sur 14) et Effinergie+ (niveau exceptionnel). Le chantier de Noyen-sur-Sarthe sera même le théâtre d'une expérimentation technique avec le coulage en place d'un double mur avec un isolant au milieu (By-murs) qui fera l'objet d'une Atex.

Pour cette opération, Bouygues Bâtiment Grand Ouest est mandataire du groupement aux côtés de Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest pour les travaux (50 millions d'euros HT) et, pour la conception, d'un groupement associé constitué d'architectes (Lionel Vié, Frédéric Rolland & associés, Christophe Bailleux et William Gohier) et de bureaux d'études techniques (SCE, BEGC, Elan et Grontmij-Oteis) pour la conception. Bouygues Energies et Services assurera l'entretien et la maintenance pendant vingt ans, pendant lesquels le département versera une rémunération moyenne annuelle de 6,3 millions d'euros TTC à Maine Collèges 72, société créée avec le fonds d'investissement Atlante Gestion pour exécuter le contrat.

Le premier permis de démolir a été obtenu le 8 février. La conception et la préparation des chantiers en site occupé dureront sept mois et les travaux démarreront dès l'été afin que les quatre collèges soient livrés en juillet 2019. « Nous nous sommes engagés à réserver 51 % des investissements aux PME locales, soit 30 millions d'euros HT », assure Jean-Michel Mendret, président de Bouygues Bâtiment Grand Ouest. Les premiers lots seront attribués en mai.

PHOTO - 5974_377224_k2_k1_947269.jpg
PHOTO - 5974_377224_k2_k1_947269.jpg - © ATELIER ROLLAND & ASSOCIÉS

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur