Immobilier

Quartus veut industrialiser les conciergeries dans ses programmes

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Gestion immobilière

Le groupe immobilier Quartus entend « réhumaniser les copropriétés » à l’aide d’un service de conciergeries, qu’il développera dans ses propres programmes immobiliers ou dans le quartier de l’immeuble à construire.

Fort de son expérience sur Ilink, à Nantes, le groupe immobilier Quartus a annoncé mercredi 28 juin vouloir développer une conciergerie pour chaque programme immobilier développé. Nommé « Comme un dimanche », ce service est destiné à l’ensemble des usagers du quartier (habitants, travailleurs et chalands).

Si l’objectif consiste à « réhumaniser les copropriétés », selon l’expression de Frank Hovorka, directeur de la stratégie du groupe, les conciergeries ne seront pas forcément déployées au cœur des immeubles développés par Quartus. « Lorsque le programme se composera de 80 à 100 logements minimum, ou de bureaux, la conciergerie sera implantée dans l’immeuble, explique Franck Dondainas, fondateur de Quartus. En dessous de ce seuil, nous ouvrirons la conciergerie sur le quartier et elle sera hébergée en pied d’immeuble, toujours dans le quartier. »

Ce service sera développé avec l’aide de la plateforme de crowdsourcing « Madeinvote.com », chargée de déterminer les besoins des usagers du quartier pour définir l’offre proposée par la conciergerie.  Selon le business model de Quartus, le coût de chaque conciergerie s’élèvera à 900 euros par an et par logement. Une dépense couverte par le groupe durant deux ans, qui se dégagera des marges de manœuvre en digitalisant la commercialisation de ses logements dès mars 2018. Durant ce laps de temps, « chaque conciergerie trouvera son modèle de développement », lance Franck Dondainas. De leur côté, les usagers « paieront un forfait de base et pourront acheter un service complémentaire au cas par cas », explique Frank Hovorka. Les tarifs des services proposés sont actuellement à l’étude.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X