En direct

Quand un bailleur social se pique de luxe
L’aspect de la façade a donné lieu à de nombreux échanges pour parvenir à ce badigeon à la chaux de couleur sombre. - © ERIC LE BRUN/ LIGHT MOTIV

Quand un bailleur social se pique de luxe

Emmanuelle Lesquel |  le 08/10/2018  |  Hauts-de-FranceBailleurs sociauxRéhabilitation

Face au Louvre-Lens, deux corons de Maisons & Cités ont été transformés en hôtel quatre étoiles.

Coopération atypique pour métamorphose incroyable. L'hôtel quatre étoiles qui va ouvrir ses portes cet automne, en face du musée du Louvre-Lens, est le fruit d'un partenariat peu courant entre un organisme HLM et un opérateur de tourisme haut de gamme. Maisons & Cités (premier bailleur social des Hauts-de-France, avec plus de 63 000 logements gérés) a ainsi construit dans d'anciennes maisons de mineurs un hôtel conçu spécialement pour attirer la clientèle aisée de l'hôtelier parisien Esprit de France. Un équipement qui permet aussi de créer une transition spatiale entre le musée et la cité minière n° 9 voisine, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, que le bailleur souhaite transformer en cité exemplaire de demain.

Après vingt mois de travaux, les équipes ont réussi le tour de force de transformer les deux anciens corons des années 1940 (26 logements miniers au total) de piètre qualité technique (fondations inexistantes, taille des murs fantaisistes, fissures dans les murs… ) en 52 chambres quatre étoiles, un restaurant, un spa et des salles de séminaire pouvant accueillir jusqu'à 80 personnes. L'hôtel a conservé la succession de maisons mitoyennes, leurs façades en briques et leurs jardins potagers. L'enfilade est seulement entrecoupée par des structures de verre accueillant la réception et les parties communes.

Une trame d'origine inadaptée.

« Un bailleur n'a pas la même souplesse qu'un promoteur classique. Il a fallu beaucoup de persévérance pour répondre aux besoins de l'hôtelier, sans remettre en cause la procédure de marché public », souligne Eric Thirion, architecte associé de l'agence lilloise d'architecture et d'urbanisme Maes, qui a remporté l'appel d'offres. Chaque étape du chantier a donné lieu à de nombreux échanges, notamment sur l'aspect de la façade : « Nous nous sommes mis d'accord sur un badigeon à la chaux de couleur sombre. Il ne joue pas l'esprit minier mais bien sûr l'esprit du Nord », illustre l'architecte. « La trame [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Quand un bailleur social se pique de luxe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur