En direct

Quand les investisseurs chinois font pousser des usines en Bretagne

nathalie bougeard |  le 24/01/2014  |  BâtimentEntreprisesFrance entièreInternationalFinistère

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Bâtiment
Entreprises
France entière
International
Finistère
Architecture
Technique
Valider

Le 10 janvier, à Carhaix (Finistère), a été posée la première pierre de ce qui sera la plus grande usine du monde de fabrication de poudre de lait. Un investissement de 90 millions d'euros. Dans la foulée, d'autres outils industriels pourraient pousser en terres bretonnes. De quoi redynamiser - un peu - l'activité du BTP.

Deux kilomètres de tapis rouge, un feu d’artifice lancé à 10h58 car ces chiffres porteraient bonheur, et une pierre devant l’usine censée apporter la prospérité. "Avec 100 000 tonnes de poudre de lait, cette usine sera la plus grande et la plus moderne du monde, c'est le plus gros investissement laitier chinois à l'étranger", a assuré Liang Zhang, PDG de Synutra, numéro 3 de la nutrition infantile en Chine, à l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre de l’usine le 10 janvier dernier.

A Carhaix (Finistère), sur ce terrain de 20 hectares, le terrassement d’une des parcelles a déjà démarré. Les deux autres devraient suivre pour que fin février-début mars, les travaux de construction démarrent. Nécessitant un investissement de quelque 90 millions d'euros HT, la première tranche de cette usine a été confiée au cabinet Idec avec un mandat d’entreprise générale et à sa filiale rennaise Thébault Ingéniérie, bureau d’études racheté en 2006 par le groupe parisien et très largement spécialisé dans l’agro-alimentaire. L’objectif étant de livrer cet ensemble dans le courant de l’année prochaine.

En 2014, le groupe chinois devrait se prononcer sur l’opportunité de compléter la première tranche par un deuxième volet. « L’investissement est de l’ordre de 50 à 60 millions d’euros et comprend notamment, un atelier de conditionnement », détaille Christian Mazuray, président de Synutra France.

D'autres projets dans les cartons

A Carhaix, les élus se frottent les mains et préparent l’avenir : Christian Troadec, maire DVG de cette commune de 7 500 habitants a d’ores et déjà prévu un terrain de 20 hectares pour l’extension de Synutra mais aussi une réserve de 50 ha pour d’autres projets avec les Chinois. « Avec 1,3 milliard d‘habitants et une surface agricole utile de 9 %, le prochain enjeu de ce pays est la nourriture », prévoit l’édile qui est également un des animateurs du collectif des Bonnets Rouges.

Mais dans l’Ouest de la France d’autres projets prennent forme : dans la foulée du scandale du lait coupé à la mélamine en 2008, plusieurs industriels chinois s’intéressent  aux capacités de production françaises mais aussi  aux  normes de sécurité alimentaire.

Ainsi, en juillet dernier, la société chinoise Biostime a-t-elle  acquis 20% du capital de la coopérative normande Isigny-Sainte-Mère. Au programme, la construction pour 50 millions d'euros d’un nouvel outil industriel d’une capacité de production annuelle de 20 000 tonnes. « Financé à 60% par la coopérative, cet investissement permettra d’accroître le tonnage de notre production vendu à Biostime », indique la direction générale d’Isigny. Enfin, à Plouvien, dans le Finistère, Gilles Falc’hun, PDG du groupe Sill, travaille à la construction d’une tour de séchage (25 millions d'euros) dont la production pourrait également être destinée à l’exportation.

Commentaires

Quand les investisseurs chinois font pousser des usines en Bretagne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur