En direct

Quand les bâtiments montrent la voie

Dossier réalisé par Jacques-Franck Degioanni et Dominique Errard |  le 18/09/2008  |  ArchitectureRéalisationsProfessionnels

Une signalétique globale ne sera pertinente que si architecte et graphiste, associés en amont, trouvent un point de convergence au sein du projet. Balisage des espaces, identité visuelle des locaux et mise en couleurs des volumes participeront alors de l’accessibilité en proposant une plus grande lisibilité des parcours et des fonctions.

Au-delà des aspects strictement fonctionnels, sécuritaires ou bien encore liés à l’accessibilité, la signalétique est-elle vraiment indispensable dans un bâtiment ? Oui, sans doute, lorsqu’il s’agit de ne pas manquer son avion dans un aéroport… Mais dans un musée, une médiathèque, voire une école ? Tout est affaire de complexité, souligne Ruedi Baur, designer, pour qui le travail avec l’architecte doit déboucher sur une « réduction à l’essentiel » de la signalétique mise en œuvre. Ce qui suppose une immersion dans le processus de conception dès les réflexions préliminaires.

Etroitement intriquée à l’architecture, chaque signalétique est en effet spécifique. « Elle appartient à un bâtiment et à un seul, c’est le lieu qui compte avant tout », souligne Béatrice Fichet, graphiste. D’où la distinction à établir entre signalétique spécifique et signalétique générique « sur catalogue », apposable n’importe où.

« On est un peu dans un no man’s land », déplore pourtant de son côté Guillaume Bullat, graphiste, face à une signalétique souvent éparpillée dans un grand nombre de lots : « Qui doit s’en emparer ? La maîtrise d’ouvrage voire la maîtrise d’œuvre – ne connaît pas bien les graphistes, et ces derniers n’ont que rarement la culture bâtiment… »

Reste, pour que l’alchimie puisse opérer, à « définir l’espace de la rencontre, relève Florence Lipsky, architecte. La signalétique occupe précisément le lieu où l’architecture a fini de dire ce qu’elle a à dire : le graphisme prend alors la relève. »

Ensuite… « L’œil suit les chemins qui lui ont été ménagés dans l’œuvre », comme aimait à rappeler le peintre Paul Klee.

Commentaires

Quand les bâtiments montrent la voie

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur