En direct

Quand le radiateur met sa batterie à l'heure

Mathieu Dejeu |  le 27/01/2017  |  ArchitectureRéalisationsIsèreEquipementChauffage

Génie climatique -

Lancey conçoit un chauffage électrique qui stocke l'énergie aux heures creuses pour la délivrer aux heures pleines.

Le radiateur électrique est mort, vive le radiateur électrique !

Alors que le traditionnel convecteur qui équipe nombre de foyers français semble condamné, de jeunes entreprises s'empressent de renouveler le chauffage à électrons. Après Qarnot Computing et son serveur de poche chauffant, c'est au tour de Lancey de s'y essayer. Créée en juin 2016, cette société grenobloise a conçu un appareil qui renferme une batterie. Celui-ci profite des heures creuses pour accumuler du courant, puis alimente le corps de chauffe pendant les heures pleines. « Nous répondons à deux besoins du marché français : l'Hexagone possède le premier parc européen de radiateurs électriques. Beaucoup de ces systèmes sont anciens et devraient être remplacés. Par ailleurs, l'intermittence de l'éolien et du solaire photovoltaïque va nécessiter du stockage à l'échelle du logement, explique Raphaël Meyer, cofondateur de Lancey. En outre, grâce à l'agencement de l'appareil, la chaleur dégagée par la batterie peut être récupérée. »

Jusqu'à 50 % d'économies d'énergie. La société annonce jusqu'à 50 % d'économies sur la facture par rapport à un convecteur classique. Une centaine de dispositifs sont testés cet hiver dans différents bâtiments de la Métropole de Grenoble, de l'office public d'aménagement et de construction de l'Isère (Opac 38) et du bailleur social Grenoble Habitat. La version commerciale sera disponible en octobre 2017.

L'appareil pourra s'adapter aux grilles tarifaires fluctuantes du compteur Linky.

Non content d'intégrer une nouvelle technologie, le radiateur présente des caractéristiques comparables aux derniers modèles mis sur le marché. Il diffuse la chaleur par rayonnement infrarouge et peut être contrôlé à distance par le biais d'une application mobile. Ce logiciel indique aussi la consommation de la machine et donne des conseils d'optimisation. « La communication des données entre l'appareil et l'utilisateur s'effectue via la box domestique. Cependant, nous pouvons installer un système commun à tout l'immeuble, afin d'éviter de solliciter les connexions privées », précise Raphaël Meyer.

Quant aux échanges de signaux avec le compteur électrique, nécessaire au déclenchement de la charge, il repose sur le protocole sans fil ZigBee. Il faudra toutefois ajouter un petit module radio au compteur.

Si aujourd'hui le cycle de charge et de décharge est uniquement régi par la succession des heures pleines et des heures

creuses, il pourrait devenir plus fluctuant dans les années à venir. En effet, le compteur Linky offre la possibilité d'établir une grille tarifaire qui peut varier plusieurs fois par jour. Le radiateur déterminera alors automatiquement les périodes de charge en fonction de ce calendrier. La batterie lithium fer phosphate possède une autonomie de deux heures et une durée de vie de dix ans. Elle peut être changée indépendamment du reste du système.

Les besoins du réseau national constitueront aussi un facteur d'arbitrage. Au moment des pointes de consommation, il est envisageable que le fournisseur d'énergie arrête à distance l'alimentation du système au profit de la batterie afin de réduire les risques de coupure générale. Une capacité qui peut être valorisée sur le marché de l'électricité. Dans un premier temps, Lancey envisage donc de nouer des partenariats avec des fournisseurs d'énergie. Ces derniers pourront proposer le radiateur en complément de leurs offres, puis vendre leurs services aux gestionnaires de réseaux.

PHOTO - 5580_353985_k2_k1_891645.jpg
PHOTO - 5580_353985_k2_k1_891645.jpg
PHOTO - 5580_353985_k3_k1_891646.jpg
PHOTO - 5580_353985_k3_k1_891646.jpg

Commentaires

Quand le radiateur met sa batterie à l'heure

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX