En direct

Quand le big data anticipe les coûts des catastrophes naturelles

Pascal Nguyên |  le 13/04/2018  |  Travaux publicsRénovation

L'application Vega évalue chaque ligne des futurs travaux de reconstruction avant même la survenue d'un événement climatique.

La note est salée. Selon la Fédération française de l'assurance, les inondations du mois de janvier 2018 ont occasionné entre 25 000 et 30 000 sinistres. Et la facture finale atteindrait 150 à 200 millions d'euros, a-t-elle calculé courant février. Un délai de quelques semaines a donc été nécessaire pour faire remonter les informations des adhérents à la fédération. Ces estimations pourraient-elles être diffusées plus tôt et chiffrées plus précisément ? Avec l'avènement du big data, la réponse est oui. Mieux : elles pourraient être annoncées avant même que les crues et autres catastrophes naturelles adviennent !

Ces prévisions sont l'apanage d'un outil informatique baptisé Vega, conçu par Saretec, un spécialiste de la prévention, de l'expertise et de [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Quand le big data anticipe les coûts des catastrophes naturelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur